Photo : Gilles Boutin - Archives

Comme «la situation ne s'améliore pas à la table de négociation» et en l'absence d'une entente avec la Société de transport de Lévis (STLévis), le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud, un groupe affilié à la CSN représentant les conducteurs de la société de transport lévisienne, ont déclenché ce matin une grève de six jours. Comme la STLévis n'a pas d'obligation d'assurer des services essentiels, le transport en commun est ainsi paralysé jusqu'à samedi dans l'est et le centre de Lévis.

Si les chauffeurs de la STLévis poursuivent leur deuxième grève dans le cadre de ce conflit de travail jusqu'au bout, le service de transport en commun ne reprendra que dimanche. Notons toutefois que les services de taxibus et d'autobus dans l'ouest de la Ville assuré par Autocar des Chutes, un sous-traitant de la société paramunicipale, ne sont pas touchés par cette grève, tout comme le service de transport adapté.

Pour justifier ce nouveau recours à la grève après le débrayage du 14 novembre dernier, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud a affirmé qu'il n'y avait pas eu «d'avancées significatives» quant aux deux enjeux identifiés dans le cadre du renouvellement de la convention collective : le recours «aberrant» à la sous-traitance par la STLévis et l'octroi d'une permanence pour plusieurs des membres du syndicat.

«L’employeur a eu amplement le temps de régler les enjeux. Depuis le tout début, nous négocions de bonne foi et mettons tous les efforts nécessaires pour en arriver à un règlement. Nos demandes portent principalement sur la sous-traitance et la permanence des postes. Notre objectif est simple, s’assurer que notre réseau de transport soit solide et durable et de devenir attractif pour de nouveaux chauffeurs», a déploré Alain Audet, président du groupe.

Estimant que la STLévis n'a «aucune vision d'avenir» en rejetant les demandes syndicales et espérant toujours en arriver à une entente «le plus rapidement possible», la CSN estime de plus que les solutions proposées par le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud permettraient de résoudre les problèmes de main-d'oeuvre à la société paramunicipale, pour ainsi éviter la fermeture de certaines lignes de transport.

«On est en situation de pénurie de main-d’œuvre, on a plus de 30 syndiqués qui n’ont aucune garantie d’heures pendant qu’on sous-traite des lignes. C’est une aberration qui doit s’arrêter», a illustré Simon Mathieu Malenfant, vice-président et trésorier de la Fédération des employées et employés de services publics de la CSN.

La STLévis déçue que le syndicat «prenne en otage» la population

Pour sa part, la Société de transport de Lévis a déploré l'échec des négociations avec le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud, malgré des pourparlers intensifs menés cette fin de semaine en présence de médiateurs du ministère du Travail du Québec. De son côté, la société paramunicipale estime que les demandes syndicales franchissent certaines de ses lignes rouges.

«Malgré certaines avancées enregistrées au cours des derniers jours, les demandes syndicales ne respectent toujours pas le cadre financier et les attentes de la Société en matière d’organisation du travail. [...] Comme l’ensemble de la population, la direction de la Société déplore vivement la décision syndicale de prendre les usagers de la STLévis en otage en recourant à la grève et assure le public qu’elle poursuivra ses efforts pour en arriver à une entente négociée qui respecte la capacité de payer des contribuables et qui permette de maintenir un niveau de service approprié pour les Lévisiens et Lévisiennes», a déclaré la société paramunicipale, par voie de communiqué.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Des Lévisiens pourront se faire livrer du pot en 90 minutes

La Société québécoise du cannabis (SQDC) a annoncé, le 9 janvier, qu'elle étendait dès aujourd'hui son service de livraison en 90 minutes aux municipalités de Lévis, Sainte-Anne-de-Beaupré, Trois-Rivières et Shawinigan.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Les pourcentages applicables pour le calcul d'ajustement des loyers dévoilés

Le Tribunal administratif du logement (TAL) a dévoilé, le 17 janvier, les pourcentages applicables pour le calcul d'ajustement des loyers en 2023, conformément au Règlement sur les critères de fixation de loyer.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Une Lévisienne résiliente partage son histoire

Une trentenaire originaire de Lévis atteinte d’une leucémie rare, Mélissa Lefebvre Fontaine, a créé une page Facebook afin de sensibiliser la population. Souhaitant faire bouger les choses pour la recherche sur le cancer ainsi que le don de sang, de moelle osseuse et de cordon ombilical, la Lévisienne a reçu un retour positif sur ses réseaux sociaux.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).