L’instigratrice du projet, Catherine Berrigan. CRÉDIT : COURTOISIE

Quelques années après que l’établissement Montessori de Saint-Nicolas a décidé de se consacrer qu’aux enfants âgés de cinq ans et moins, des parents de la région désirent mettre sur pied une école primaire misant sur l’approche développée par Maria Montessori, une pédagogue italienne.

La création d’une école Montessori à Lévis est menée par Catherine Berrigan, une ancienne étudiante du Cégep de Lévis-Lauzon qui possède une prématernelle Montessori en Colombie-Britannique.

À la suite d’un sondage effectué auprès des parents intéressés, elle a penché vers l’option de créer une école alternative publique, ce qui permettrait aux élèves de fréquenter gratuitement le futur établissement. 

Ainsi, une demande doit être déposée auprès de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), instance gérant l’éducation publique dans la région qui doit autoriser le projet. Si tout va comme l’entend Catherine Berrigan, le nouvel établissement pourrait ouvrir ses portes dans moins de deux ans. 

«Nous prévoyons travailler sur le projet pendant un an afin de pouvoir le remettre à la CSDN. Nous prévoyons ouvrir en septembre 2020. Pour ce faire, nous enverrions également notre demande de permis au ministère de l’Éducation en septembre 2019. […] Nous sommes aux balbutiements du projet, mais j’ai contacté la CSDN pour leur faire part de nos intentions», a partagé Mme Berrigan.

En ce qui a trait à la localisation de la future école, l’instigatrice du projet a une préférence pour l’ouest de la ville. Toutefois, rien n’est encore déterminé.

Répondre à un besoin

Comme semble le présager l’intérêt de plusieurs parents, Catherine Berrigan est convaincue que le nouvel établissement et son approche pédagogique différente séduiront plusieurs familles de la région.

«C’est vraiment une pédagogie alternative et il n’y en a pas dans la région de Lévis. Elle mise beaucoup sur l’autonomie de l’enfant. Les professeurs sont là pour guider les enfants. Il y a plus de 250 personnes qui suivent notre projet via notre page Facebook et 6 personnes sont déjà sur un comité pour piloter le dossier,  pour piloter le dossier», a conclu Mme Berrigan.

Les plus lus

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Partenariat entre le Collège et le Centre Cyber-aide

Pour l’année scolaire 2019-2020, la direction du Collège de Lévis a conclu un partenariat avec le Centre Cyber-aide, dans le cadre du projet de cet organisme qui s’appelle En tant que victime, auteur et témoin de sexting, de sextorsion ou de cyberagression sexuelle (ETQ).

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Un Lévis, attache ta tuque 2.0 en février

C’est en présence de nombreux commerçants du Vieux-Lévis et de partenaires de l’événement que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le conseiller municipal du district Notre-Dame, Steve Dorval, et le président du Centre de plein air de Lévis (CPAL), Michel Gagné, ont présenté, le 22 janvier, la programmation de la nouvelle mouture de Lévis, attache ta tuque.

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Un Lévisien en vedette dans L’appartement

Nouvelle «série-réalité» du Club Illico, L’appartement aura des couleurs lévisiennes. En effet, l’un des cinq participants de l’émission, Pierre-Alexandre Imbeault, est originaire de Lévis. Une opportunité qui permettra au jeune de 19 ans de faire l’éloge de la différence, lui qui est en plein processus de transition de genre.