Les élèves étaient séparés dans plusieurs groupes dispersés dans les classes. CRÉDIT : COURTOISIE

Plus de 90 élèves de la région de Québec se sont réunis à l’École secondaire les Etchemins (ESLE), le mardi 9 avril, afin de participer à des activités de leadership sur l’entrepreneuriat social organisé par le programme UNIS en partenariat avec la Banque RBC.

Par Nicolas Jean

Durant toute la journée, les jeunes âgés de 13 à 17 ans se sont glissés dans la peau d’un entrepreneur qui tente de percer dans le domaine. L’objectif de l’événement était de faire découvrir l’industrie aux adolescents tout en les incitant à se lancer en affaires.

«On veut leur apprendre quelque chose de nouveau. Même s’ils ne se créent pas une entreprise sociale, ils vont pouvoir utiliser de nouvelles compétences dans la vie quotidienne», affirme Annie Ethier, directrice régionale pour l’est du Canada pour le programme UNIS.

Dès 9h, les élèves étaient divisés en groupe pour leur première conférence pour découvrir ce qu’est l’entrepreneuriat social. Le but de l’entrepreneuriat n’est pas de faire des profits, mais un moyen de réaliser des objectifs plus larges, dont les priorités sont sociales, sociétales et environnementales.

Plusieurs activités ont suivi par exemple : identifier les problématiques dans un organisme, comment prendre de bonnes décisions financières et comment vendre son entreprise à des commanditaires.

«En faisant ce genre d’activités, les jeunes découvrent des aptitudes en eux et en développent qui sont déjà acquises», témoigne l’animateur et conférencier du programme UNIS, Tristan Jones.

Avec l’aide de banquiers, les étudiants devaient soumettre leur plan d’affaires et présenter leur projet devant leurs camarades de classe. Les meilleurs se voyaient récompensés par les organisateurs où ils auront droit à une semaine d’incubation pour mettre sur pied leur projet réellement.

«Dans tout ce que nous faisons, on donne la théorie et la pratique, mais on veut par-dessus tout que les jeunes prennent action. On veut qu’ils développent leur projet», mentionne Annie Ethier.

Un projet qui a pris forme

Des étudiants de l’ESLE ont créé, il y a quelques mois, leur propre projet. Avec la crise environnementale qui fait jaser, les jeunes ont décidé de faire des bouteilles réutilisables pour l’école. Ayuda est reconnu partout dans l’école et compte s’installer un peu partout dans les prochaines années pour éviter les bouteilles d’eau en plastique.

La Commission scolaire des Navigateurs accueillait à cette conférence cinq écoles de son territoire, soit l’École de l’Envol, l’École secondaire Beaurivage, l’École secondaire Champagnat, Guillaume-Couture et l’École secondaire Pamphile-Le May.

Les plus lus

Portrait de la démographie à Lévis

L’Institut de la statistique du Québec a récemment mis à jour ses données quant à la démographie dans les différentes municipalités et villes de la grande région de la Chaudière-Appalaches, pour l’année 2018.

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Un prix pour une enseignante lévisienne

Marianne Rhéaume, enseignante en secondaire 1, en science et technologie, robotique, et gestionnaire du programme d’éducation intermédiaire (PEI) à l’École secondaire Guillaume-Couture de Lauzon, a reçu un certificat d’honneur dans le cadre des Prix du Premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement et l’excellence dans l’enseignement des STIM.

Lévis obtient le financement pour son transport collectif

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.

Contrer l’isolement des aînés, une balade à la fois

L’organisme sans but lucratif Un vélo une ville, qui offre un service gratuit de balades en triporteur pour les aînés, étend cet été son offre jusqu’à Lévis. Rendue possible par un partenariat avec la Ville de Lévis et divers partenaires, la mise en service d’un triporteur sur le territoire a pour mission d’accroître le bien-être des aînés en brisant l’isolement social.

L’école commencera plus tôt en septembre

Les élèves fréquentant les écoles primaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) commenceront les classes 10 minutes plus tôt, à partir de la prochaine rentrée scolaire.

Le Bivouac historique de Lévis aura lieu ce week-end

C'est demain et dimanche qu'aura lieu l'édition 2019 du Bivouac historique de Lévis, un événement de reconstitution historique militaire présenté au Fort de la Martinière à Lauzon.

Une carte interactive des transports alternatifs à l’auto solo

Pour trouver facilement les moyens de transport actif et collectif à Lévis et partout en Chaudière-Appalaches, une nouvelle plateforme est en ligne depuis lundi 20 août.