CRÉDIT : AUDE MALARET

Que serait l’école sans son service de garde. Le matin et à la fin de la journée, les enfants y attendent leurs parents ou y dînent le midi, mais surtout s’y amusent, créent et grandissent. À l’École Notre-Dame, une éducatrice, Magali Lampron, y accompagne les jeunes depuis 20 ans.

«Magali Lampron est un pilier du service de garde, dont elle prend soin comme de sa propre famille. Elle mobilise les parents autour de projets créateurs et novateurs qui contribuent au développement de notre milieu», a présenté David Pelletier, le directeur de l’École Notre-Dame, avant de saluer «une éducatrice en or».

Parmi les 265 élèves du préscolaire à la sixième année, 208 fréquentent le service de garde. De ce nombre, 60 % sont des utilisateurs réguliers et 40 % utilisent le service uniquement le midi ou ponctuellement. Près du quart des élèves de l’école passent plus ou moins huit heures consécutives à l’école.

Au total, ce sont neuf personnes (sur la 2e photo) qui accompagnent les enfants tout au long de l’année : éducatrices, éducatrices spécialisées, préposée aux élèves handicapés, technicienne en service de garde et secrétaire.

Dans le cadre de la Semaine québécoise de la garde scolaire, le travail de l’équipe a été souligné lors d’une activité festive en présence des élèves par la remise de certificats au personnel et de petits trophées étoilés aux enfants pour les féliciter de leur bon comportement.

Magali Lampron (sur la 1re photo à droite) s’est quant à elle vu remettre le prix Reconnaissance AQGS 2019 dans la catégorie Personnel éducateur par Diane Miron, présidente de l’Association québécoise de la garde scolaire.

En plus d’avoir mis sur pied des ateliers culinaires, de nombreux projets de bricolage et créé des pièces de théâtre avec les enfants, l’éducatrice a inspiré ses collègues et organisé avec eux un spectacle bénéfice pour financer le réaménagement de la cour de récréation.

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Portrait de la démographie à Lévis

L’Institut de la statistique du Québec a récemment mis à jour ses données quant à la démographie dans les différentes municipalités et villes de la grande région de la Chaudière-Appalaches, pour l’année 2018.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Pollution : le RÉPAC 03-12 cible Valero

Tôt ce matin, des militants du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12) ont installé des bannières dans des lieux «associés aux grands pollueurs de la région de Québec», dont à la raffinerie Jean-Gaulin d'Énergie Valero à Lévis.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Transport scolaire des PALS : une décision qui ne fait pas l’unanimité

Les parents des élèves aux Programmes arts-langues-sports (PALS) de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) des secteurs Lauzon, Saint-David, Saint-Romuald et Breakeyville, ont appris, trois semaines avant la rentrée, qu’à partir de cette année, le transport scolaire adapté aux élèves qui traînent leur bagage hors norme, comme l'équipement sportif, ira chercher leur enfant à un point de chut...

Une deuxième classe de maternelle 4 ans à Lévis

Trois nouvelles classes de maternelle 4 ans ont été ajoutées sur le territoire de la Commission scolaire des Navigateurs, dont une à l’École Charles-Rodrigue à Lévis, portant leur nombre à quatre.