C’est un triporteur, un vélo à trois roues semi-électrique, semblable qui est à la disposition des aînés de Lévis cet été. CRÉDIT : COURTOISIE

L’organisme sans but lucratif Un vélo une ville, qui offre un service gratuit de balades en triporteur pour les aînés, étend cet été son offre jusqu’à Lévis. Rendue possible par un partenariat avec la Ville de Lévis et divers partenaires, la mise en service d’un triporteur sur le territoire a pour mission d’accroître le bien-être des aînés en brisant l’isolement social.

Destinées aux aînés de 55 ans et plus vivant en résidence ou de façon autonome dans la ville de Lévis, les balades utilitaires ou de plaisance à bord d’un triporteur, un vélo à trois roues semi-électrique, sont dirigées par de jeunes conducteurs en démarche de persévérance scolaire.

Selon Lucie Le Borgne, responsable marketing de l’organisme, le service de balades a sa place dans la société aujourd’hui, puisqu’il crée des liens entre les générations. «La population est vieillissante, mais c’est important qu’elle puisse vieillir dans le bonheur et c’est là notre mission. En offrant un transport durable et écologique, on donne la chance aux aînés de sortir de chez eux, tout en contribuant à la réussite des jeunes en leur offrant un emploi saisonnier rémunéré et des bourses d’études à la fin de leur période de travail», illustre-t-elle. 

Une double mission

En effet, la promotion de la réussite scolaire des étudiants fait également partie de la mission de l’OBNL qui existe depuis 2013. En plus de leur offrir un emploi saisonnier, Un vélo une ville remet à ses jeunes employés des bourses de scolarité à la fin de leur période d’emploi, pour les encourager dans la poursuite de leurs études. 

Depuis la fondation de l’organisme il y a six ans, ce sont donc 35 emplois pour les jeunes qui ont été créés avec 32 mises en service de triporteurs, et ce, dans 18 villes et municipalités participantes. 

À Lévis, les balades d’une durée d’environ une heure se tiendront principalement sur la piste cyclable de l’Anse, jusqu’au 23 août. À la résidence Monseigneur Bourget, un cahier de réservation est mis à la disposition les résidents qui désirent prendre part à l’activité. En dehors des horaires réservés à la résidence, les aînés qui souhaiteraient profiter d’une balade peuvent le faire en réservant 48h à l’avance par téléphone, au 1-438-397-4465.

Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.

COVID-19 : de nouveaux cas dans la région

Quatre nouveaux cas infectés de nouveau coronavirus ont été répertoriés sur le territoire de la Chaudière-Appalaches recensent les données des dernières 24 heures au Québec, ce 2 août. Au total, 141 cas ont été ajoutés au compteur dans l’ensemble de la province.