Nécessitant un travail constant d’équipe, l’utilisation du canon, l’arme privilégiée du 6e RAC, crée un véritable esprit de famille au sein de l’unité. CRÉDIT : COURTOISIE

Unité militaire établie à Lévis, le 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC) célèbre cette année ses 120 ans d’existence. Pour souligner ce cap, le Journal vous propose une série d’articles sur le 6e RAC. Nous concluons cette semaine notre exercice par une rencontre avec plusieurs réservistes qui nous partagent les expériences qu’ils ont vécues au sein du régiment.

Chaque mois, les mardis soirs et quelques fins de semaine, les membres du 6e RAC quittent famille ou proches pour vivre leur passion et exercer leur deuxième travail, être artilleur au sein de l’unité basée à Lévis, Montmagny et Val-Bélair.

Oeuvrant depuis plusieurs années au sein du 6e RAC, les quatre réservistes rencontrés par le Journal, la sergente Alexandra Lemieux, la caporale-chef Kaurie Gosselin, le bombardier Stéphane Poulin et le capitaine Alain Pagé, sont pratiquement unanimes sur les motivations qui les ont poussés à s’engager et qui les incitent à continuer à servir. Leur implication au sein de l’unité leur permet de réaliser un travail passionnant et qui les sort de leur zone de confort.

«J’ai toujours désiré faire une deuxième carrière parallèle à celle que j’ai dans le civil. Mon travail au 6e RAC me permet de sortir de mon quotidien tout en servant mon pays. C’est toujours défi par-dessus défi. Je sors littéralement du bureau grâce à la réserve», explique Alain Pagé, conseiller en orientation pour la Commission scolaire de la Côte-du-Sud dans la vie civile.

Expériences inoubliables

Grâce au cadre hors de l’ordinaire offert par leur implication au sein de la réserve, les membres du 6e RAC rencontrés par le Journal ont tous vécu des aventures que la majorité de la population ne peut vivre. 

Tir de fusil militaire, tir d’un canon en batterie, participer à la sécurité du G7 à La Malbaie l’an dernier ou au déploiement à l’étranger ne sont que quelques-unes des expériences qu’Alexandra Lemieux, Kaurie Gosselin, Stéphane Poulin et Alain Pagé ont pu vivre dans les dernières années.

«Dans le civil, je travaille dans un hôpital. Je n’ai jamais pensé que j’allais pouvoir tirer du canon pendant mes fins de semaine. Comme je suis sergente, je donne également des cours lors des périodes d’instruction. Ça me permet de développer mon leadership», partage Mme Lemieux.

En plus de ces possibilités, leur participation aux activités du 6e RAC permet à tous ses membres de joindre littéralement une deuxième famille.

«Les autres membres du régiment deviennent des amis. C’est sûr qu’on travaille fort lors des exercices, mais on a aussi du plaisir à le faire avec les gens qui sont présents. Plus particulièrement avec l’artillerie, ça nécessite un travail d’équipe constant puisqu’un canon est servi par plusieurs soldats. Ça renforce les liens», illustre Stéphane Poulin, un analyste en technologies de l’information au Groupe Technologies Desjardins dans la vie civile.

Les plus lus

Lévis en vedette au gala télévisé Célébration

Deux Lévisiens, Jacques Mathault et Cédric Bilodeau, participeront au gala Célébration 2020 de Loto-Québec, télédiffusé le dimanche 12 janvier à compter de 20h30 sur les ondes de TVA. La troupe de danse lévisienne DM Nation font aussi partie des artistes en vedette lors du gala. ·

Un groupe de travailleurs gagnent 9 M$ au tirage du Lotto 6/49

45 collègues du domaine de l’arboriculture qui proviennent des régions de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et du Bas-Saint-Laurent ont remporté un gros lot de 9 M$ au tirage du Lotto 6/49, le 14 décembre. Parmi ceux-ci, 25 sont résidents de la région.

Un camarade à quatre pattes à l’École de Taniata

Les élèves de l’établissement d’enseignement primaire de Saint-Jean-Chrysostome accueillent dans leur classe depuis quelques semaines le chien Mira Padmé. Le compagnon poilu apporte une présence rassurante et apaisante aux jeunes.

Le Complexe aquatique multifonctionnel enfin inauguré

Après plus d’une trentaine d’années de discussions, d’attente et d’élaboration, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accompagné des représentants des gouvernements provincial et fédéral ainsi que des conseillers municipaux, a procédé à l’inauguration de cette infrastructure située dans le secteur Saint-Nicolas dont la conception représente un investissement de 35,5 M$.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 31 décembre

Cette semaine, je poursuis mes souhaits aux personnalités de la région. Je profite de l’occasion pour vous souhaiter, mes chers lecteurs, une bonne année 2020!

Flavie, bébé de l’année à l’Hôtel-Dieu de Lévis

Le premier bébé de l’année 2020 à l’Hôtel-Dieu de Lévis est une Lévisienne. Flavie, fille d’Angélique Chénier et de David Hété, est la première enfant à avoir pointé le bout de son nez à l’unité mère-enfant de l’hôpital lévisien le 1er janvier.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 23 décembre 2019

Pour Noël, je souhaite à tous les lecteurs du Journal de Lévis et leur famille que les Fêtes vous offrent une occasion unique de vous rapprocher des personnes avec qui vous partagez des valeurs, des affinités ou des amitiés. Je vous souhaite, ainsi qu’à votre famille, de vivre ces doux moments. Que la fête de Noël vous apporte tout ce que vous désirez, bien du plaisir et des surprises.

Un archéologue lévisien fait une découverte de 44 000 ans

L’archéologue Maxime Aubert, diplômé en 1997 du Cégep de Lévis-Lauzon, a découvert en Indonésie une peinture représentant la plus vieille scène de chasse de l’humanité.

Tous les futurs infirmiers du CLL ont réussi leur examen

Ce sont 100 % des étudiants diplômés en Soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) qui ont réussi leur examen d’admission à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) en septembre dernier.

Rétrospective de février

Pendant que la Ville de Lévis ne savait plus où mettre la neige, le tournoi atome de Lévis accueillait une légende, des changements s’officialisaient à la Chambre de commerce, les Chevaliers terminaient leur saison régulière et l’Hôtel-Dieu de Lévis inaugurait une nouvelle aile.