Le Canada octroie 27,3 M$ et le Québec 50 M$.

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.

Le coût global du projet est estimé à 87,9 M$. Le gouvernement du Canada investira 27,3 M$ pour sa réalisation. Pour sa part, le gouvernement du Québec prévoit d'octroyer un montant estimé à 50 M$ et la Société de transport de Lévis complétera le financement avec un montant d'environ 10,6 millions de dollars.

Le ministre canadien de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, et la ministre déléguée au Développement économique régional et responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, en ont fait l’annonce le 7 août, dans un bâtiment de la Société de transport de Lévis (STLévis).

L’apport provincial est finalement moindre que celui annoncé en 2018. Le précédent gouvernement du Québec avait en effet inscrit un montant de 79 M$ (86,5 M$ avec les budgets alloués aux études) au Plan québécois d’investissement (PQI) 2018-2028 pour l’aménagement des voies réservés sur le boulevard Guillaume-Couture, plutôt que les 50 M$ octroyés aujourd’hui. Déjà, il était prévu que le projet sur la route des Rivières soit exclu de cet investissement.

Interrogé à ce sujet, la ministre n’a pas pu donner d’explication sur l’écart entre la somme inscrite au PQI pour ce projet et le montant effectivement octroyé.

Début des travaux en 2021

«Nous serons prêt à débuter la première phase des travaux dès 2021», a déclaré le maire de Lévis. Avec ce projet présenté par la Ville en 2017 qui va «enfin» voir le jour, Gilles Lehouillier estime que ce transport en commun structurant permettra d’«aller chercher de la rapidité» et compte bien «inciter les gens à prendre le transport en commun».

Les travaux devraient être terminés en 2025 ou 2026, a ajouté le maire.

4,5 km de voies réservées

Deux nouvelles voies réservées seront aménagées, soit 4,5 km au total, sur les deux tronçons les plus achalandés du boulevard Guillaume-Couture, les pôles Desjardins et Chutes-de-la-Chaudière-Est.

La chaussée sera élargie, certains trottoirs seront restructurés, des aires d'attente aménagées et les feux de circulation modifiés. Des abribus adaptés seront également ajoutés et de nouvelles pistes cyclables créées.

Des deux options déjà envisagées par la Ville de Lévis, des voies sur les côtés du boulevard ou au centre, l’aménagement qui sera retenu n’a pas encore été choisi. Des études sont présentement en cours. «On devrait statuer au mois d’août sur le type de voie qu’on va retenir» selon des critères de coût et de sécurité, a précisé Gilles Lehouillier.

Quid de la route des Rivières ?

Dans le Plan de transport structurant dessiné par la Ville de Lévis et présenté en 2017, la route des Rivières (116) devait faire partie du tracé, puisqu’un projet datant de 2011 avait alors été présenté par le ministère des transports et fait l’objet d’une évaluation. Mais, l’axe, qui doit être transformé en boulevard urbain, reste exclu pour l’instant du projet et du financement annoncé.

Cet autre projet avance toutefois puisqu’«en ce moment, on en est à l’étape des consultations», a indiqué Marie-Eve Proulx.

Ces consultations sur l’aménagement de la route des Rivières se tiennent conjointement entre a Ville et le gouvernement, qui se sont entendus sur «une même stratégie», «pour s’assurer que le projet réponde aux réels besoins de la population».

Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.

COVID-19 : de nouveaux cas dans la région

Quatre nouveaux cas infectés de nouveau coronavirus ont été répertoriés sur le territoire de la Chaudière-Appalaches recensent les données des dernières 24 heures au Québec, ce 2 août. Au total, 141 cas ont été ajoutés au compteur dans l’ensemble de la province.