CRÉDIT : ARCHIVES

Comme l’an dernier, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) signera cette année son budget en vert. L’exercice financier 2019-2020 adopté à l’unanimité par les commissaires de l’instance le 27 août prévoit un surplus de près de 1,9 M$.

«C’est toujours agréable d’écrire à l’encre noire qu’à l’encre rouge. Nous n’éteignons pas des feux, nous sommes en développement, nous pouvons ajouter des services aux élèves et nous avons des sous pour nos enfants. Ce sont de très bonnes nouvelles», se réjouissait Jérôme Demers, président de la CSDN, quelques minutes avant l’adoption de l’exercice financier 2019-2020.

En effet, le budget de fonctionnement adopté prévoit des revenus de 294,08 M$ et des dépenses de 292,2 M$, pour un excédent de 1,88 M $. L’an dernier, la CSDN avait également présenté un surplus, se chiffrant à plus de 1,1 M$. Le surplus de 1,88 M$ est réservé aux centres de formation professionnelle (1,2 M$) pour des projets futurs et le reste (600 000 $) pour des investissements au cours des prochaines années.

83,89 % du budget sera dédié en services à l’élève, 10,42 % pour l’entretien d’immeubles, 3,68 % en administration et 2,01 % pour les intérêts sur la dette.

Pour l’année scolaire 2019-2020, la commission scolaire pourra disposer d’un budget d’investissement de 25,13 M$. Cette enveloppe inclut notamment des sommes de 15,34 M$ pour le maintien des bâtiments et résorption du déficit d’entretien et de 2,36 M$ pour l’implantation du plan d’action numérique.

Cette initiative, mise en place par Québec en juin dernier, prévoit l’intégration de la robotique et de la programmation dans tous les établissements de la CSDN, notamment par le biais de la formation offerte par l’Escouade-TIC, en place dans deux réseaux d’écoles du centre et de l’ouest de Lévis, ainsi que par l’achat de robots, tablettes, imprimantes 3D, etc. L’intégration des «compétences du 21e siècle» voulue par le gouvernement sera également soutenue par le rehaussement des équipements interactifs (télévision et tableaux) et l’utilisation par les élèves d’appareils mobiles en classe. 

Ajout de ressources

 Également, le budget de fonctionnement prévoit l’ajout de ressources en lien avec les orientations ministérielles comme la Mesure d’appui à la réussite pour une somme de 6,73 M$, ce qui entraîne une augmentation de l’équivalent de 10 postes destinés à des services aux élèves, tels des éducateurs spécialisés, des orthopédagogues ou des psychoéducateurs.

La CSDN a également créé six postes d’enseignants au niveau primaire et sept postes au niveau secondaire en raison de la croissance de la clientèle de plus de 600 élèves sur le territoire pour ces niveaux scolaires.

Baisse du compte de la taxe scolaire

Comme les contribuables du territoire de la CSDN ont pu le constater en ouvrant leur compte de taxe scolaire cet été, une baisse appréciable du compte de la taxe scolaire marque l’exercice financier 2019-2020 de la commission scolaire.

Rappelons que le gouvernement provincial a uniformisé la taxe scolaire à un taux commun pour l’ensemble des régions du Québec. Le taux de la région de la Chaudière-Appalaches est passé de 0,2259 $ du 100 $ d’évaluation à 0,1755 $, soit une diminution de 0,0504 $ du 100 $ d’évaluation. Pour une demeure de 250 000 $ (dont 25 000 $ sont exempts de taxe), cela équivaut à une baisse de 113 $ du compte de la taxe scolaire.

Toutefois, grâce aux compensations accordées par Québec lors de l’adoption de cette mesure, les commissions scolaires ne subiront pas une perte appréciable de revenus.

«Le gouvernement compense 100 % de la différence. Sans cette modification, notre montant de taxe scolaire serait de 52 M$. En raison de la modification, le gouvernement nous compense à la hauteur de 16 M$. Donc, nous taxerons environ 36 M$ et nous recevrons une compensation de 16 M$, ce qui donne 52 M$», a conclu Jean-François Houle, le directeur des ressources financières et du transport de la CSDN.


Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Le projet de loi 40 adopté

Le projet de loi 40, qui vise à transformer les commissions scolaires en centres de services, à abolir les élections scolaires et à décentraliser la prise de décision, a été adopté le 8 février dernier.

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : des organismes s’opposent à la zone récréotouristique

Les dirigeants du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et des Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière (APCC) ont uni leur voix, le 4 février, pour s’opposer à la modification envisagée au schéma d’aménagement du parc des Chutes-de-la-Chaudière.