Claude Bissonnette-Lavoie, conseillère sports et plein air, François Bilodeau, vie communautaire, Réjean Lamontagne, conseiller municipal, Marie-Josée Bégin, conseillère sports et plein air, Étienne Demers et Olivier Gendron de Five-0 Boardshop.

Un conseil municipal s’est tenu le 9 septembre à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux ainsi que plusieurs nouvelles dans la municipalité.

Lévis compte un nouvel espace dédié à la planche à roulettes, au BMX et à la trottinette dans le parc Renaud-Maillette, situé à Saint-Rédempteur. La réalisation de cette aire de pratique d’environ 5 000 pi2 a nécessité des investissements de 158 000 $, financés par la municipalité. L'infrastructure a été inaugurée le 7 septembre (sur la photo).

Réalisé en partenariat avec l’équipe de Five-O, le nouveau site possède plusieurs lignes d’entraînement. Parmi les nouvelles installations, on trouve : 

- un start quater qui permet de prendre de la vitesse pour ensuite attaquer le china bank, le manual pad ou le straight box, tout en ayant la possibilité de prendre la pyramide A frame ou le gap de plancher ;

- un quater de type taco en ellipse qui permet de prendre de la vitesse pour ensuite glisser. Ce type de module est destiné à ceux qui font du BMX et de la trottinette ;

- une section bank avec un hip bank qui permet beaucoup de mouvements et de manœuvres pour s’améliorer au niveau de la technique ;

- une mini-rampe a aussi été ajoutée. 

Neuf parcs accueillent désormais les amateurs de planche à roulettes, de BMX et de trottinette sur le territoire.

Le service d’entraide de Bernières-Saint-Nicolas déménage

Le service d’entraide de Bernières-Saint-Nicolas s’installera dans un local de 120 m2 au sein de la Coopérative de solidarité en habitation, l'Espace Marie-Victorin, située au 1361, route Marie-Victorin.

Un bail d’une durée de dix ans a été signé entre la Ville et la coopérative de solidarité en habitation. L’organisme communautaire était auparavant logé au sous-sol de l’église de la paroisse de Saint-Nicolas. Le loyer annuel avec les taxes s’élève à 18 970 $, pour la première année.

90 000 $ pour le Concours hippique de Lévis

Le Concours hippique de Lévis recevra un soutien financier de la Ville de Lévis de 90 000 $ pour la période de 2019 à 2021. 

Chaque année, 30 000 $ seront remis en bourses dans le cadre du Grand prix, une compétition présentée en clôture du concours. La somme sera répartie entre les huit bourses remises aux lauréats. 

Le déneigement plus cher que prévu en 2019

Après analyse et les estimations faites en avril dernier, le coût du déneigement cette année dépassera de
5 437 000 $ les prévisions inscrites au budget.

Un montant de 4 976 000 $ provenant de la réserve financière sera affecté afin de couvrir cette dépense supplémentaire. Le reste est financé par les revenus excédentaires de la Ville.

 

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Le projet de loi 40 adopté

Le projet de loi 40, qui vise à transformer les commissions scolaires en centres de services, à abolir les élections scolaires et à décentraliser la prise de décision, a été adopté le 8 février dernier.

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : des organismes s’opposent à la zone récréotouristique

Les dirigeants du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et des Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière (APCC) ont uni leur voix, le 4 février, pour s’opposer à la modification envisagée au schéma d’aménagement du parc des Chutes-de-la-Chaudière.