Les grandes façades de l’édifice compteront de nombreuses fenêtres. CRÉDIT : ATELIER TAG

La conception du projet de l’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été confiée à l’Atelier TAG de Montréal à l’issue d’un concours d’architecture. Les travaux pour réaliser l’investissement de 9 M$ commenceront en 2021.

Le nouveau bâtiment du Centre culturel de Lévis aura une forme triangulaire. Le site, un promontoire situé hors de la trame urbaine, permet en effet une implantation au cœur du paysage qui devient une des matières du lieu.

«On ne voulait pas que le bâtiment ait nécessairement une frontalité, car les gens vont arriver aussi bien par l’arrière que l’avant. Il n’y a pas de devant ou de côté, car c’est un site sur 360°», illustre Manon Asselin, architecte et cofondatrice de l’Atelier TAG.

La forme triangulaire, avec ses façades étirées au maximum, permet aussi de faire entrer plus de lumière naturelle à l’intérieur du bâtiment grâce à davantage de percées visuelles sur l’extérieur. 96 % des salles possèderont des fenêtres.

«On a modifié la coupe du bâtiment par rapport au modèle théorique qui superposait de façon assez traditionnelle un programme par dessus l’autre. On les a plutôt fait interpénétrer», présente Manon Asselin. Cette disposition permettra de favoriser un accès universel à tous les usagers grâce à une entrée de plein pied aux deux écoles. 

«Ce n’est pas juste un accès sans obstacles où ceux qui ont un problème passent par là et monsieur et madame Tout-le-monde passent de l’autre côté. On pense que c’est important que tout le monde ait le même point d’entrée, la même dignité», partage l’architecte.

Les écrins de béton qui abritent les studios de danse sont rectangulaires, alors que l’école de musique est triangulaire. «À la jonction de ces deux géométries, on a des espaces libres qui pourront être investis», prévoit-elle. 

L’Atelier TAG a porté une attention toute particulière à «ces entre-deux qui ne sont pas des espaces programmés, mais sont super importants pour la communauté».

«Les étudiants en musique s’assoient ensemble, parlent, jam. Les danseurs sortent, attendent, s’étirent, mettent les chaussons de ballet. Et les parents attendent. Ils investissent beaucoup dans leurs enfants. C’est important de ne pas donner seulement un aspect fonctionnel, mais d’offrir un lieu de rencontre.»

L’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été conçu par l’Atelier TAG, de Montréal, un bureau spécialisé et reconnu dans la création de bâtiments publics culturels d’envergure.

Un choix unanime

Le lauréat a été désigné au terme d’un concours d’architecture. Les directrices de l’école de musique l’Accroche Notes et l’école de danse Élédanse ont pris part à l’ensemble du processus de sélection.

C’est un choix unanime fait par les membres du jury qui ont estimé que la «proposition répond d’une façon particulièrement juste à la plupart des critères de jugement». 

«Il s’agit d’une première pour la Ville de Lévis fusionnée! Il faut remonter avant la fusion pour la tenue d’un concours d’architecture, soit celui de l’agrandissement de L’Anglicane en 1999», a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

La Ville a tenu un concours d’architecture parce qu’elle a bénéficié d’une aide financière du ministère de la Culture et des Communications (MCC) dans le cadre d’un projet de construction de 5 M$ et plus. 

Un projet financé aux deux tiers par la Ville

Le coût du projet est de 9 M$. La contribution de la Ville est de 6 150 000 $, une somme importante pour laquelle il a fallu attendre «la bonne année pour le passer» dans le budget pour maintenir l’équilibre entre les dépenses et les gros projets, explique Gilles Lehouillier qui s’attendait à un financement public plus important et déplore la faiblesse de la subvention. «On a dû retarder le processus d’au moins un an, pour être sûr d’être assez solide pour le faire», admet-il.

Pour sa part, le MCC a octroyé une subvention de 2,8 M$. Les deux organismes concernés par le projet d’agrandissement participent aussi à l’effort de financement à la hauteur de 50 000 $ pour les équipements spécialisés.

L’agrandissement du Centre culturel de Lévis, d’une superficie de 2 700 mètres carrés, accueillera les deux écoles qui y seront relocalisées. Quatre studios de danse et 25 classes de musique seront construits. Ce nouveau centre de formation en danse et en musique logera également l’administration des deux écoles. 

Le chantier doit débuter en avril 2021 et se terminer en mai 2022.

Les plus lus

Les commerçants du Vieux-Lévis se mobilisent pour Noël

À la suite de l’annonce de l’annulation du Marché de Noël du Vieux-Lévis via la page Facebook de l’événement, le 8 novembre dernier, un mouvement initié par les commerçants se trame dans le vieux quartier de la ville.

Pas de marché de Noël dans le Vieux-Lévis cette année

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

L’effectif infirmier stable en Chaudière-Appalaches

L’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé, le 27 novembre, le nombre d’infirmiers inscrits à son Tableau pour 2018-2019. Ces chiffres permettent de constater que l’effectif infirmier demeure stable en Chaudière-Appalaches.

Ferme Chapais : comment lui donner une nouvelle vie?

Que deviendra la ferme Chapais? L’immense site de 40 hectares situé en plein cœur de Lévis attise bien des convoitises. Alors que la Ville a déjà exprimé sa volonté d’en devenir propriétaire, c’était au tour des citoyens de faire part de leurs idées.

Transport en commun : les citoyens réagissent au projet

Les grandes lignes du projet de voies réservées aux autobus ont été présentées aux Lévisiens par le Bureau de la mobilité durable lors d’une consultation publique le 6 novembre. Les participants ont fait part de leurs commentaires et de leurs suggestions aux représentants de la municipalité.

La CSDN veut une gouvernance scolaire «durable, positive et bienveillante»

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté, le 5 novembre à l’Assemblée nationale, son mémoire portant sur le projet d’abolition des commissions scolaires francophones devant la commission parlementaire de la culture et de l’éducation. L’une des rares commissions scolaires ne s’y opposant pas, la CSDN a alors proposé certaines modifications pour bonifier le projet de loi 40.

Le PQPTM sera déployé en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches est l’un des cinq établissements la province où sera déployé le Programme québécois pour les troubles mentaux (PQPTM).

Les employés des traversiers présentent leurs demandes

Le Regroupement des traversiers affilié à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), dont fait partie le syndicat représentant plusieurs travailleurs de la traverse Québec-Lévis, a déposé, le 5 novembre, son cahier de demandes syndicales à son vis-à-vis patronal, la Société des traversiers du Québec (STQ).

Un hommage lévisien pour le jour du Souvenir

Au cours du week-end dernier, plusieurs activités ont eu lieu dans la région afin de rendre hommage aux militaires et leurs sacrifices dans le but de souligner le jour du Souvenir, le 11 novembre dernier.