CRÉDIT : AMÉLIE PHILIBERT – UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

Natif de Lévis, l’éminent astrophysicien Gilles Fontaine s’est éteint le 1er novembre dernier, à l’âge de 71 ans.

Astrophysicien de renommée internationale, Gilles Fontaine était un éminent spécialiste des étoiles naines blanches. Il s’est particulièrement démarqué dans le domaine de l'astrosismologie, cette science qui consiste à interpréter les variations d'intensité lumineuse de la structure interne des étoiles dont la luminosité apparente change au fil du temps.

Membre du Centre de recherche en astrophysique du Québec, de l’Institut de recherche sur les exoplanètes de l’Université de Montréal et titulaire depuis 2000 de la Chaire de recherche du Canada en astrophysique stellaire, Gilles Fontaine aura signé plus de 200 articles scientifiques d'envergure, dont presque la moitié ont été publiés dans The Astrophysical Journal, la revue la plus réputée dans le domaine de l'astrophysique.

Pendant sa carrière, Gilles Fontaine a remporté de nombreuses distinctions, dont le prix Marie-Victorin du gouvernement du Québec, le Prix de l’auteur de l’Acfas et la bourse Killam du Conseil des arts du Canada.

Deux associations scientifiques canadiennes lui ont décerné des prix pour l’ensemble de sa carrière: la Société canadienne d'astronomie lui a remis le prix Carlyle S. Beals en 2000 et l’Association canadienne des physiciens et physiciennes lui a accordé sa médaille en 2016. De plus, sa carrière exceptionnelle lui a valu un honneur bien particulier en septembre dernier, alors qu’on a donné son nom à un astéroïde découvert en 2010 : 400811 Gillesfontaine. 

Ses proches lui diront un dernier au revoir le 15 novembre prochain à Saint-Hubert (Longueuil), où il demeurait.

Les plus lus

Les commerçants du Vieux-Lévis se mobilisent pour Noël

À la suite de l’annonce de l’annulation du Marché de Noël du Vieux-Lévis via la page Facebook de l’événement, le 8 novembre dernier, un mouvement initié par les commerçants se trame dans le vieux quartier de la ville.

Pas de marché de Noël dans le Vieux-Lévis cette année

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

Gilles Fontaine n’est plus

Natif de Lévis, l’éminent astrophysicien Gilles Fontaine s’est éteint le 1er novembre dernier, à l’âge de 71 ans.

Les résidences ont perdu de la valeur à Lévis

La valeur des propriétés unifamiliales et des condominiums baissera légèrement, selon le nouveau rôle triennal d’évaluation foncière qui entrera en vigueur le 1er janvier. À la Ville, on parle d’une stabilisation du marché immobilier.

«Elle aussi devait m’adopter»

Après avoir donné naissance à un petit garçon, Gwen Bobbé a perdu six bébés. Trop pour la maman. Avec son conjoint, ils décident d’adopter une petite fille. La maman et sa fille Jiali Côté publient un livre où elles racontent, aux côtés d’autres témoignages, comment elles se sont apprivoisées mutuellement.

Un Lévisien remporte le gros lot à La Poule aux oeufs d'or

Lors de l'émission du 31 octobre de La Poule aux oeufs d'or, le Lévisien Rino Roy a remporté le gros lot de 150 000 $.

La Fromagerie Bergeron procède au rappel de plusieurs produits

La Fromagerie Bergeron a procédé au rappel de plusieurs de ses produits Brins de Gouda et Le Populaire. Ces fromages vendus au Québec et en Ontario pourraient être contaminés par la bactérie Salmonella.

Les péchés capitaux donneront la frousse à Saint-Étienne

C’est sous le thème des péchés capitaux que se déroulera la 14e édition de la Maison hantée de Saint-Étienne, les 26 et 31 octobre ainsi que le 2 novembre. L’événement connaîtra un changement important cette année puisqu’il aura lieu sur un nouveau site.

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Léo Major, soldat méconnu et héroïque

Surnommé le Rambo québécois, Léo Major libéra une ville à lui seul, Zwolle aux Pays-Bas, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le parcours hors norme de ce soldat du Régiment de la Chaudière est retracé dans un livre de l’historien Luc Lépine.