CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

«Nous sommes désolés de vous informer que la 11e édition du Marché de Noël de Lévis est annulée», ont écrit les organisateurs sur la page Facebook sans donner plus d'explication.

Rappelons que le Marché de Noël du Vieux-Lévis était organisé au début décembre par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) et le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL). À cette occasion, plusieurs producteurs agricoles locaux pouvaient vendre leurs produits. L'événement servait aussi d'activité de financement pour le centre de pédiatrie sociale.

L'an dernier, l'événement avait attiré environ 5 000 personnes.

La Ville responsable?

Selon ce qu'une source du Journal lui a partagé, c'est en raison de la décision de la Ville de Lévis de restructurer les corporations de développement des vieux quartiers lévisiens que la 11e édition du Marché de Noël a été annulée. La prochaine édition de Lévis, attache ta tuque! serait aussi menacée selon deux sources du Journal.

Toujours selon une source du Journal, la Ville créera une nouvelle entité pour ce volet de développement économique. La porte-parole du maire de Lévis, Geneviève Côté, a confirmé plus tôt cette semaine cette information, en indiquant qu'une conférence de presse de la municipalité aura lieu dans deux semaines pour présenter les détails entourant ce changement.

Vraisemblablement en raison de ce changement, les deux employés permanents de la CDVL ont récemment quitté leur poste. En raison de cette situation, le conseil d'administration de l'organisme a refusé d'organiser le Marché de Noël cette année selon une source du Journal.

L'autre organisation derrière cet événement, le CPSL a tenté de présenter une 11e édition selon deux sources du Journal en planchant sur divers scénarios.

Toutefois, la Ville de Lévis a refusé de transférer son appui (aide financière et services) à un autre organisme que la CDVL. Puisque ce soutien est capital pour la tenue de l'événement, le CPSL a dû lui aussi conclure qu'il était impossible de présenter une 11e édition.

Toutefois, le cabinet du maire de Lévis réfute le tout. «Nous ne savions pas que le Marché de Noël du Vieux-Lévis était annulé. Ce que je peux vous confirmer, c'est que le financement et l'aide technique sont toujours disponibles», a fait savoir l'adjointe aux communications et responsable des activités et des communautés, Ann-Sophie Harvey.

Le président de la Corporation réagit

Par courriel, le président du conseil d'administration de la CDVL, Claude Genest, a tenu à expliquer au Journal les raisons qui ont incité le conseil d'administration à prendre cette décision. 

«Le départ coup sur coup cet automne de nos deux excellents employés à temps plein a rendu impossible la saine gestion du Marché de Noël un événement signature pour la CDVL. La charge de travail est devenue subitement trop lourde et nous mettait à risque. C’est vraiment la mort dans l’âme que les administrateurs bénévoles de la CDVL ont dû prendre cette décision à l'unanimité au terme d’un conseil d’administration émotif et épuisant de 3 heures», a affirmé M. Genest.

Du même souffle, le président de la CDVL en a profité pour commenter les différentes réactions que cette décision a provoqué et pour confirmer le retrait de la CDVL de l'organisation de Lévis, attache ta tuque!.

«Je comprends parfaitement la peine que cela engendre pour nos partenaires, pour les exposants, pour les gens et pour nos valeureux commençants du Vieux-Lévis, car je la partage pleinement. À titre de bénévoles fortement engagés dans notre communauté, nous sommes allés aussi loin que nous avons pu pour sauver cet événement phare qui s'intégrait parfaitement au cachet victorien du Vieux-Lévis. Par ailleurs, je vous confirme que, pour les mêmes raisons, la CDVL a dû se retirer de l'organisation de notre autre événement signature qu'est Lévis attache ta tuque!», a conclu Claude Genest.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Un Lévisien en vedette dans L’appartement

Nouvelle «série-réalité» du Club Illico, L’appartement aura des couleurs lévisiennes. En effet, l’un des cinq participants de l’émission, Pierre-Alexandre Imbeault, est originaire de Lévis. Une opportunité qui permettra au jeune de 19 ans de faire l’éloge de la différence, lui qui est en plein processus de transition de genre.

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Le projet de loi 40 adopté

Le projet de loi 40, qui vise à transformer les commissions scolaires en centres de services, à abolir les élections scolaires et à décentraliser la prise de décision, a été adopté le 8 février dernier.