CRÉDIT : BIGSTOCK

L’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) a dévoilé, le 27 novembre, le nombre d’infirmiers inscrits à son Tableau pour 2018-2019. Ces chiffres permettent de constater que l’effectif infirmier demeure stable en Chaudière-Appalaches.

Au 31 mars 2019, 2 863 infirmières et infirmiers exerçaient cette profession dans la région, soit 4 % de l'effectif provincial. Malgré quelques fluctuations annuelles, l'effectif demeure ainsi plutôt stable par rapport à 2014-2015. Notons que plus du tiers des infirmières et infirmiers qui habitent dans Chaudière-Appalaches travaillent dans une autre région, notamment la Capitale-Nationale où sont dispensés des services suprarégionaux.

Par ailleurs, la région se démarque comme étant celle où le droit de prescrire, en vigueur depuis janvier 2016, s'est le plus fortement déployé : 19 % des infirmières et infirmiers qui exercent dans la région ont obtenu l'autorisation de prescrire, comparativement à 11 % dans l'ensemble du Québec.

En 2018-2019, 114 infirmières et infirmiers de la relève ont obtenu un emploi dans Chaudière-Appalaches, soit 3,6 % de plus que l'année précédente. L'arrivée en grand nombre de cette relève contribue au rajeunissement de l'effectif de la région : 37 % sont âgés de 35 ans ou moins, comparativement à 33 % dans l'ensemble du Québec.

En outre, 69 % de la relève infirmière titulaire d'un DEC en soins infirmiers en Chaudière-Appalaches poursuit sa formation au baccalauréat (cheminement DEC-BAC), soit l'un des taux les plus élevés de la province. La moyenne provinciale se situe à 57 %.

L’OIIQ dresse certains constats préoccupants

 Au Québec, l’effectif infirmier a augmenté de 1,4 % au cours de la dernière année. Cette croissance est la plus forte enregistrée depuis 2013-2014. Toutefois, 60 % de l'ensemble de l'effectif travaille à temps complet. Chez la relève, ce taux est de seulement 26 %. 

Toujours à l’échelle de la province, la proportion totale de l'effectif titulaire d'un baccalauréat en sciences infirmières a atteint 46 % (y compris les cycles supérieurs) au 31 mars 2019. Dans les autres provinces canadiennes, cette proportion varie entre 63 % et 73 %.

Point positif au niveau provincial, les données de l'OIIQ soulèvent un paradoxe quant au taux de rétention dans la profession. Il se situe à 90 %, alors qu'il est souvent entendu que les infirmières et infirmiers désertent la profession.

«Nous sommes devant un paradoxe : alors que nous constatons une progression constante de l'effectif infirmier depuis dix ans et que cette année, nous avons connu la croissance la plus importante du nombre de membres, soit 1,4 % pour en arriver à quelque 76 000 membres, les milieux cliniques vivent des pénuries d'infirmières et infirmiers. Nous constatons un manque de ressources criant sur le terrain. Nous suivons de très près cette situation complexe et nous avons déjà eu des échanges avec les parties prenantes pour mener une réflexion profonde sur le sujet», a conclu Luc Mathieu, président de l'OIIQ.

Les plus lus

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un nouveau cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Dans les 24 dernières heures, le Québec a recensé 68 nouveaux cas de COVID-19, dont un en Chaudière-Appalaches, à Lévis. De plus, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

Une santé mentale fragilisée par la COVID-19

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a changé les façons de faire de la société, si bien que les gens se sont retrouvés, du jour au lendemain, confinés à la maison face à plusieurs grands défis. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fait état de la situation des impacts d’un tel changement sur la santé, mentale de la population sur le territo...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme lors du dernier bilan présentant les données sur la pandémie de COVID-19, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. De plus, Ottawa a annoncé la prolongation d'un mois, en juillet, du programme d’Aide et d’urgence du Canada pour le loyer commercial. Du côté de Québec, c'est l'obligation de porter un masque dans les transports en commun qui devrai...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.