CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Dessercom, qui offre notamment le service ambulancier en Chaudière-Appalaches, tient à demander la collaboration des appelants lorsqu’ils communiquent avec le 9-1-1 afin d’assurer la sécurité de la population et des professionnels du réseau de la santé.

En ce sens, il est primordial pour les personnes qui requièrent les services d’urgence d’indiquer aux répartiteurs des centres d’appel d’urgence s’il y a présence de symptômes s’apparentant à la COVID-19, un voyage récent, un isolement volontaire ou une mise en quarantaine d’une personne vivant sous le même toit.

D'ailleurs, l'entreprise a fait savoir que son directeur général, Maxime Laviolette, est en isolement volontaire.

«Il est primordial de respecter les consignes des autorités de la santé publique. Puisque je reviens d’un voyage récemment, je suis en isolement volontaire pour 14 jours afin d’éviter toute contamination notamment avec nos travailleurs de la santé. D’ailleurs, je tiens à remercier l’ensemble de nos professionnels qui sont au front à cette pandémie et qui risquent leur propre santé pour venir en aide à la population», a déclaré M. Laviolette.

Des mesures exceptionnelles pour maximiser la présence des professionnels

Nonobstant les services de garde d’urgence instaurées rapidement par le gouvernement pour les travailleurs de la santé, Dessercom a mis en place un incitatif afin de favoriser la présence au travail de ces intervenants. Chaque employé, qui rencontre une problématique de garde et qui est présent à son quart de travail, peut recevoir 20 $ par enfant à charge de moins de 12 ans par jour.

Depuis l’éclosion de la COVID-19, certains des paramédics de Dessercom ont pris en charge et offert des soins à des patients suspectés ou atteints. Chaque paramédic a reçu la formation et les équipements nécessaires pour intervenir à des cas d’infection, et ce, en assurant que toutes les procédures de sécurité soient respectées.

Des plans de contingence sont également mis en branle par l’organisation dans le but de garantir un service de qualité pour la population selon l’évolution de la situation exceptionnelle.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, jeudi, que trois autres Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.