CRÉDIT : ARCHIVES

Monsieur le ministre, Je me souviens avoir participé à plusieurs activités de mobilisation, il y a quelques années, au Cégep Garneau. Les syndicats de l’institution collégiale de Québec en avaient alors contre le mode de gestion autoritaire et opaque de leur direction de l’époque. Il s’agissait, entre autres, de Mme Isabelle Fortier, actuellement directrice générale du Cégep de Lévis-Lauzon.

Malheureusement, je n’ai pas été surprise outre mesure lorsque j’ai pris connaissance, la semaine dernière, du jugement du Tribunal administratif du travail contre deux hautes dirigeantes. Ce jugement concerne un cas de harcèlement psychologique et de représailles au Cégep de Lévis-Lauzon. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. 

Si nous ne voulons pas revivre un éternel « jour de la marmotte », au Cégep de Lévis-Lauzon où ailleurs, il faut intervenir pour changer les choses. Étant donné la réaction plus que décevante du conseil d’administration qui a choisi de pelleter le problème en avant en commandant un diagnostic institutionnel et en pointant du doigt les relations de travail plutôt que de sanctionner les fautes et les travers des dirigeantes mises en cause, c’est au ministre d’agir.

Pour bien fonctionner, le modèle collégial a besoin d’une gestion collégiale, justement, et celle-ci repose sur la confiance et le respect mutuel. Un style autoritaire et opaque, qui exclut ou marginalise les acteurs internes, n’a pas sa place et se révèle contre-productif. Pire, il entrave le modèle et empêche les organisations collégiales d’atteindre leur plein potentiel et de rayonner comme il se doit sur toute une région.

À titre de ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Monsieur Roberge, vous devez intervenir, afin, dans un premier temps, de rassurer les employé-es. Le ministère doit réitérer qu’il n’y a pas de place dans un Cégep pour des dirigeantes qui exercent des tactiques d’intimidation et de harcèlement psychologique. Ces pratiques doivent être condamnées et sanctionnées. Ainsi, plutôt que d’en rajouter et de porter la cause en appel, une utilisation mal avisée des fonds publics à notre avis, le conseil d’administration du Cégep de Lévis-Lauzon aurait dû prendre acte du jugement et se gouverner en conséquence. 

Monsieur le ministre, il faut envoyer un message clair que les choses vont changer. Il est urgent d’assainir le climat de travail et de restaurer la confiance des personnes qui se dédient, tous les jours, pour faire rayonner le Cégep de Lévis-Lauzon tant pour ses milliers d’étudiantes et étudiants que toute sa communauté.

Cordialement,

Ann Gingras, présidente
Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN)

 

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

COVID-19 : six mythes sur le masque

Tour à tour louangé ou désavoué, le port du masque semble, ces dernières semaines, avoir finalement gagné ses lettres de noblesse dans la majorité des pays qui ont enclenché leur déconfinement. Mais la teneur exacte de son efficacité reste difficile à établir. Le Détecteur de rumeurs survole six mythes sur le masque.

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : deux nouveaux cas à Lévis

Dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, samedi, que deux autres résidents de la région, deux Lévisiens, ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un nouveau cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Dans les 24 dernières heures, le Québec a recensé 68 nouveaux cas de COVID-19, dont un en Chaudière-Appalaches, à Lévis. De plus, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.