CRÉDIT : ÉRICK DESCHENES

Les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) de la région de la Chaudière-Appalaches se sont réunis devant l’Hôtel-Dieu de Lévis afin de revendiquer une plus grande reconnaissance de la part des instances gouvernementales des efforts que ces employés de la santé font depuis le début de la pandémie de la COVID-19, le 25 juin.

Sous le thème des fantômes, les membres de l’APTS se sont rassemblés afin d’obtenir la reconnaissance de tout le travail qui a été fait. Pour Jean-François Travers, représentant national de l’APTS Chaudière-Appalaches, il est essentiel que le personnel professionnel et technique soit félicité, encore plus depuis que «le premier ministre François Legault s’est exprimé sur le fait que la région de Chaudière-Appalaches est un modèle à copier au regard de la pandémie».

«Il faut se rappeler qu’une bonne partie de l’équation est les travailleurs du milieu de la santé et des services sociaux qui maintiennent ce réseau à bout de bras à l’heure actuelle, de concert avec la population», a souligné M. Travers.

Néanmoins, il soutient que la population applaudie le travail qu’est fait par les employés qu’il représente, mais que la reconnaissance du gouvernement ne s’est pas encore fait sentir sur le terrain.

Ce dernier déplore également les embûches administratives et l’incohérence sur l’application des primes promises par le gouvernement provincial. Il rapporte que les technologues en imagerie médicale et en laboratoire du Centre Paul Gilbert de Charny qui traitent et analysent les tests de dépistage du nouveau coronavirus ne sont pas couverts par la prime destinée aux travailleurs de la santé, pour ne nommer que cet exemple.

«Les technologues doivent faire le travail habituel d’analyse, mais en plus de ça, on leur ajoute les échantillons COVID et avec la reprise dans les dernières semaines des activités régulières du secteur, les cliniques roulent un peu plus qu’elles ne roulaient au début de la pandémie. On était déjà à pleine capacité, on est rendu à surcapacité actuellement», a expliqué le représentant de l’APTS.

Une deuxième vague attendue de pied ferme

Selon M. Travers, les employés de la santé et des services sociaux ont dû mettre beaucoup d’efforts afin de gérer cette crise ainsi que réorganiser «excessivement rapidement» leurs façons de faire et environnement. Avec les prévisions du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, qui prédit à 95 % les chances de voir apparaître une deuxième vague, le représentant de l’APTS s’inquiète puisque le secteur de la santé et des services sociaux ne peut pas prévoir la hauteur de cette vague.

C’est en ce sens que le thème de la manifestation, les fantômes, a été choisi. «Nous ne sommes pas des fantômes, nous sommes de vraies personnes qui donnons de vrais services, mais nous sommes au bout du rouleau dans plusieurs secteurs et la deuxième vague va être encore plus critique si on ne fait rien», a-t-il conclu.

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

Un nouveau cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Dans les 24 dernières heures, le Québec a recensé 68 nouveaux cas de COVID-19, dont un en Chaudière-Appalaches, à Lévis. De plus, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.

Une santé mentale fragilisée par la COVID-19

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a changé les façons de faire de la société, si bien que les gens se sont retrouvés, du jour au lendemain, confinés à la maison face à plusieurs grands défis. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fait état de la situation des impacts d’un tel changement sur la santé, mentale de la population sur le territo...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme lors du dernier bilan présentant les données sur la pandémie de COVID-19, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. De plus, Ottawa a annoncé la prolongation d'un mois, en juillet, du programme d’Aide et d’urgence du Canada pour le loyer commercial. Du côté de Québec, c'est l'obligation de porter un masque dans les transports en commun qui devrai...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.