CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a annoncé de nouvelles directives en regard de la venue de personnes proches aidantes, d'accompagnateurs ou de visiteurs en centre hospitalier (CH) sous certaines conditions, et ce, dès aujourd'hui. La venue de ces personnes est maintenant permise à n'importe quel moment du séjour et pour tous les secteurs. Les établissements et les laboratoires d'imagerie médicale sont invités à se doter d'une politique visant à limiter le nombre d'accompagnateurs aux cas où cela est nécessaire, par exemple en échographie obstétricale, de même que pour la clientèle pédiatrique et la clientèle en perte d'autonomie.

Parmi les conditions générales, mentionnons que les personnes suivantes ne pourront visiter un proche :

- une personne ayant reçu un diagnostic de COVID-19 dans les 28 derniers jours;

- une personne dont la guérison n'a pas été confirmée ;

- une personne ayant des symptômes compatibles avec la COVID-19;

- une personne suspectée d'être infectée ou en attente d'un résultat (en isolement).

Les heures de visites des CH doivent être respectées. Une seule personne pour une même plage horaire est autorisée, pour un maximum de quatre personnes par période de 24 heures. Toutefois, ces directives peuvent être modulées pour des raisons humanitaires, par exemple si un patient est en fin de vie ou s'il s'agit d'une urgence.

Conditions particulières à certains secteurs

Pour ce qui est des salles d'urgence, un seul accompagnateur par patient est autorisé, à moins que la présence d'autres personnes soit requise pour des raisons médicales ou pour l'annonce d'une mauvaise nouvelle. Les visiteurs pourraient être interdits temporairement en cas de fort achalandage.

Du côté de la cancérologie, la présence des accompagnateurs est limitée aux cas qui le requièrent, par exemple pour des patients qui ont besoin d'un soutien particulier, comme des personnes ayant un trouble cognitif ou des enfants hospitalisés. Dans le cas de greffe de moelle osseuse et de thérapie cellulaire, personne n'est admis, sauf si nécessaire et à condition de se soumettre à une procédure de triage ou de test applicable à l'unité.

En obstétrique, toutes les mesures raisonnables doivent être mises en place pour favoriser la présence d'une personne accompagnatrice lors de l'accouchement. La présence des parents est favorisée en néonatalogie et en pédiatrie, toujours selon les mesures de prévention des infections établies. Si ces personnes sont atteintes de la COVID-19, elles ne peuvent être présentes, sauf en cas de circonstances exceptionnelles ou si la mère qui accouche ou l'enfant hospitalisé sont aussi atteints, auquel cas ils pourront se déplacer ensemble dans l'hôpital, en portant un masque.

Notons finalement que les établissements et les laboratoires d'imagerie médicale sont invités à se doter d'une politique visant à limiter le nombre d'accompagnateurs aux cas où cela est nécessaire, par exemple en échographie obstétricale, de même que pour la clientèle pédiatrique et la clientèle en perte d'autonomie.

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

Un nouveau cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Dans les 24 dernières heures, le Québec a recensé 68 nouveaux cas de COVID-19, dont un en Chaudière-Appalaches, à Lévis. De plus, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.

Une santé mentale fragilisée par la COVID-19

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a changé les façons de faire de la société, si bien que les gens se sont retrouvés, du jour au lendemain, confinés à la maison face à plusieurs grands défis. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fait état de la situation des impacts d’un tel changement sur la santé, mentale de la population sur le territo...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme lors du dernier bilan présentant les données sur la pandémie de COVID-19, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. De plus, Ottawa a annoncé la prolongation d'un mois, en juillet, du programme d’Aide et d’urgence du Canada pour le loyer commercial. Du côté de Québec, c'est l'obligation de porter un masque dans les transports en commun qui devrai...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.