CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé que l’agglomération de Québec, les régions de Montréal et de la Chaudière-Appalaches passent du stade préalerte au stade d’alerte concernant la situation de la COVID-19. Dès minuit ce soir, de nouvelles restrictions et recommandations seront en vigueur.

«Les cas augmentent, les éclosions se multiplient et nos capacités de soigner les malades diminuent. La Santé publique a donc décidé de faire basculer trois régions dans la zone orange. Il s’agit de Chaudière-Appalaches, Montréal et une portion de la Capitale-Nationale, soit l’agglomération de Québec», a d’emblée exposé M. Dubé. L’agglomération de Québec comprend Saint-Augustin-de-Desmaures, L’Ancienne-Lorette, Wendake, les MRC de La Jacques-Cartier, de La Côte-de-Beaupré et de L’Île-d’Orléans.

Il a également ajouté que certains secteurs des Laurentides (MRC de la Rivière-Nord, de Deux-Montagnes, de Mirabel et de Thérèse-De Blainville) et de Lanaudière (MRC Les Moulins, de L’Assomption) passent au palier jaune.

«Je veux préciser que c’est une situation temporaire. Si tous les efforts sont faits, une région pourra repasser au jaune», a assuré le ministre de la Santé, mais un certain délai devra être prévu avant que ce soit possible afin d’étudier la tendance.

De nouvelles restrictions

Christian Dubé a annoncé une nouvelle restriction qui s’appliquait à l’entièreté de la province, c’est-à-dire que les regroupements dans les salles louées, les lieux de culte, les événements festifs, les mariages, etc., auront un maximum d’individus permis dans les zones vertes et jaunes de 50 au lieu de 250 et il passe à 25 dans les zones oranges.

Par contre, les salles de spectacle, les cinémas, les théâtres ou les studios de captation visuelle pourront conserver la limite de 250 personnes puisque «les gens sont assis, il y a un contrôle et la distanciation est facile».

Pour ce qui est des directives dans les zones orange dont Chaudière-Appalaches fait partie, les établissements exploitant un permis d’alcool, comme les bars et les restaurants, devront cesser la vente d’alcool à compter de 23h et fermeront leurs portes à minuit. Également, le nombre maximal de personnes pouvant être réunies à une même table dans ces établissements sera de six.

Les rassemblements privés devront être limités à six personnes ou deux ménages, c’est-à-dire que huit personnes pourraient se rassembler s’ils sont répartis entre deux adresses. De plus, la présence de personne comme un gardien d’enfants sera tolérée. Cependant, le ministre de la Santé demande aux gens en zone orange «d’éviter de se côtoyer pour des raisons non essentielles».

Dans les CHSLD, seules les visites essentielles à des fins humanitaires ou celles d’un proche aidant seront acceptées. Dans les résidences privées des aînés, un maximum de six personnes sera possible lors d’une visite, incluant le résident. Par contre, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a fait savoir que seules les visites essentielles, humanitaires et de proches aidants seront autorisées dans les hôpitaux (de Lévis, de Montmagny, de Thetford et de Saint-Georges), les CHSLD, les RPA, les ressources intermédiaires et de type familial ainsi que les résidences à assistance continue sur le territoire.

La Santé publique recommande aux commerçants d’accepter qu’une seule personne par foyer tandis que les personnes à risque élevé de complications sont encouragées à utiliser les services de livraison.

Les déplacements d’un individu dans une zone orange vers une zone jaune ne sont pas recommandées à moins qu’ils soient essentiels et vice-versa.

Pour ce qui est des activités parascolaires et sportives, elles seront maintenues puisqu’elles sont une source de motivation pour plusieurs élèves, selon Christian Dubé.

«La situation est très préoccupante, mais nous ne sommes pas en perte de contrôle. On a des zones qui passent à l’orange, ça veut dire qu’on a des zones où la transmission communautaire a augmenté, c’est pour ça qu’on met en place ces mesures-là», a partagé Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique.

Dépistage

M. Dubé a demandé aux citoyens de limiter leurs visites aux cliniques de dépistages pour prioriser ceux qui en ont vraiment besoin afin de fournir à la demande. «On doit prioriser certaines personnes, c’est important de le clarifier. Les personnes qu’on veut prioriser, c’est ceux qui ont été en contact direct avec un cas positif ou si la Santé publique vous le demande comme lorsque vous avez un appel de l’équipe de traçage ou si vous avez des symptômes», a-t-il expliqué.

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : un weekend difficile pour la Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent deux décès et 19 nouveaux cas dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 20 septembre.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Lettre ouverte - Réponse au gestionnaire Pascal Briault à la suite de la pétition dénonçant des pratiques à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis

Nous avons lu avec attention vos nombreuses justifications en réaction à la pétition que nous avons fait circuler à la demande des femmes et des personnes qui ont recours aux soins offerts à l’unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Nous tenons à vous répondre, puisque se retrouvent de nombreuses contradictions dans vos réponses, voire même des faussetés.