CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, le Syndicat des professeures et professeurs du Cégep de Lévis‑Lauzon, groupe affilié à la CSN, a expliqué lundi les raisons qui poussent les professeurs de l'établissement, tout comme plusieurs autres collègues qui sont membres de la CSN, à entamer une grève dès midi. Ce débrayage de deux jours durera jusqu'à jeudi midi.

Après avoir déploré une nouvelle fois le blocage dans les négociations provoqué selon lui par le gouvernement, le syndicat a déploré que les chargés de cours à la formation continue qui donnent le même cours ne reçoivent que 50 % du salaire des enseignants au régulier.

De plus, l'association représentant les enseignants du Cégep de Lévis a critiqué le manque de ressources du côté des programmes de «techniques lourdes de la santé», ce qui alourdit la tâche et complique l'attraction d'infirmières enseignantes.

Pour renverser la vapeur, le Syndicat des professeures et des professeurs du Cégep de Lévis-Lauzon demande donc à Québec de bonifier la rémunération des chargés de cours à la formation continue et d'investir des sommes supplémentaires pour s'attaquer au manque de ressources dans les techniques de la santé.

De plus, le groupe souhaite que le gouvernement provincial débloque des fonds pour encadrer et soutenir les prochaines cohortes étudiantes «dont le cheminement scolaire aura été grandement affecté par la pandémie».

«On ne fait pas la grève de gaieté de cœur, mais parce que le gouvernement nous pousse à bout et persiste à faire la sourde oreille à nos demandes. Nous constatons au quotidien une série de problèmes qui touchent les conditions d’enseignement et d’apprentissage et nous souhaitons y apporter des solutions pérennes. (...) Un gouvernement qui fait de l’éducation une priorité doit tenir compte de ces préoccupations», a déclaré Denise Turcotte, présidente du syndicat lévisien.

«Qu’attend le gouvernement pour entendre les enseignant-es du réseau collégial? Le Cégep de Lévis a une grande importance socio-économique pour la vitalité de la région et on doit faire le nécessaire pour soutenir le réseau. Après 24 mois de négociation, faire la sourde oreille n’est pas une option et nous allons nous assurer que ce gouvernement entende la justesse des demandes des enseignant‑es», a pour sa part ajouté Ann Gingras, présidente du conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches de la CSN.

Les plus lus

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.

La collecte hebdomadaire des déchets retardée

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 28 mai, que la reprise de la collecte hebdomadaire des déchets en période estivale n'aura finalement pas lieu le lundi 31 mai, comme initialement prévue.

Autres grèves à venir dans le réseau de l'éducation

En raison de l'impasse à la table de négociations, des syndicats représentant des travailleurs de l'éducation de la région seront en grève au cours des prochaines semaines.