Le livre est rehaussé par un graphisme de qualité. CRÉDIT : CLAUDE GENEST

Manière indirecte de voyager dans le temps, les livres anciens nous permettent de découvrir une autre époque à peu de frais. À cet égard, un livre de qualité, Québec et Lévis à l’aurore du XXe siècle, de l’auteur Adolphe-Basile Routhier (1839-1920), nous offre un panorama intéressant de la période autour de l’année 1900.

Par Claude Genest - Collaboration spéciale

Il est plutôt rare que Québec et Lévis apparaissent sur le même pied dans le titre d’un ouvrage. C’est pourtant le cas pour ce beau livre publié en 1900 par La Compagnie de publication Samuel de Champlain, basée à l’époque à Montréal. Disposant d’une mise en page soignée, d’un graphisme de qualité et ponctué de nombreuses photos, l’ouvrage plutôt élitiste est signé de la plume d’un docteur ès lettres, docteur en droit et professeur en droit international à l’Université Laval, rien de moins.

Quelle est donc la place qu’occupe Lévis dans ce livre ? A-t-elle droit au même espace rédactionnel que la voisine d’en face? La réponse est non avec un chapitre de 14 pages au sein d’un livre qui en compte plus de 300. C’est plutôt mince et à cet effet l’élégant titre ne reflète pas le contenu. Quoi qu’il en soit, en intégrant Lévis dans le titre, cela donne à la Rive-Sud un prestige certain. Aussi, le livre est complété par une deuxième section paginée à part qui s’intitule «Biographies et Monographies» où apparaissent des personnages lévisiens importants de l’époque, tous des hommes il faut le mentionner. À cet égard, le livre est donc bien de son époque.

Pour l’auteur, Lévis est tout d’abord un «superbe promontoire». S’inspirant fortement des travaux historiques de Joseph-Edmond Roy, il reprend un extrait de Roy qui laisse à penser que les paroisses du côté sud du fleuve formeront peut-être un jour «qu’une même famille». Plus encore, il entrevoit une seule grande ville en mentionnant que «les villages de Bienville et de Saint-David se sont accrus; et quand ces différents groupes, épars sur la côte pittoresque de Lévis, depuis Saint-Joseph jusqu’à Saint-Romuald, se seront réunis pour ne former qu’une seule ville, l’on pourra dire que Lévis est le Brooklyn de Québec, si toutefois il est permis de comparer Québec à New York».

Poète à ses heures, Routhier, qui est aussi l’auteur des paroles du Ô Canada, décrit bien la beauté du lieu. Pour lui, «Lévis est une des beautés de Québec, et Québec est l’incomparable beauté de Lévis». Obser-vateur avisé et sensible aux effets de lumière, il constate dans son chapitre lévisien que «pour les Lévisiens, c’est le matin que Québec s’étale dans les magnificences du midi. Mais pour nous, Québécois, c’est vers le coucher du soleil que Lévis revêt une nature méridionale, se baigne dans des flots de lumière et rayonne des feux de ses rubis et de ses flèches d’or». Encore aujourd’hui, rien n’est plus vrai.

Observateur devant l’éternel, Routhier est, à l’évidence, moins à l’aise avec le volet économique. Une seule petite ligne sur la réelle modernité de Lévis qui, à cette époque, est mieux desservie et branchée aux réseaux des chemins de fer, ce qui fait l’envie des élites de la rive nord du fleuve qui attendent impatiemment l’avènement du pont de Québec. Il insiste plutôt sur le volet institutionnel et souligne à grands traits le passage du Marquis de Lévis quatre ans plus tôt, en 1896. Pour les curieux, ajoutons que le livre est numérisé et disponible gratuitement en ligne sur quelques sites. Plus d’un siècle plus tard, il est toujours intéressant de le consulter nous offrant ainsi à peu de frais un voyage au cœur du temps.

Les plus lus

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Le Lab22 s’impliquera à l’École Marcelle-Mallet

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce...

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

Dans l'œil de Michel - Chronique du 10 novembre 2021

Une campagne de sociofinancement GoFundMe a été lancée pour aider un garçon de 10 ans, Sanniel de Lévis (1re photo), atteint d’un cancer des os agressif et qui subit actuellement une chimiothérapie. Les dons permettront à la mère de rester à ses côtés pendant qu’il se concentre sur sa guérison. Pour les aider : www.gofundme.com/f/aider-sanniel-battre-le-cancer-des-os-10-ans.

COVID-19 : pas de changements majeurs constatés

La situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches est similaire à celle constatée au cours des derniers jours, selon ce qu'on peut apprendre dans le bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié jeudi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

Chronique historique - Voyage dans le temps il y a 120 ans

Manière indirecte de voyager dans le temps, les livres anciens nous permettent de découvrir une autre époque à peu de frais. À cet égard, un livre de qualité, Québec et Lévis à l’aurore du XXe siècle, de l’auteur Adolphe-Basile Routhier (1839-1920), nous offre un panorama intéressant de la période autour de l’année 1900.

La coroner présente son rapport concernant les décès de Norah, Romy et Martin Carpentier

La coroner Me Sophie Régnière a dévoilé, le 3 novembre, son rapport et ses recommandations concernant les tragiques événements liés aux décès de Norah, Romy et Martin Carpentier à Saint-Apollinaire à l’été 2020. Selon la coroner, plusieurs embûches ont compliqué la tâche de retrouver rapidement les fillettes saines et sauves.

Alzheimer précoce : une Lévisienne partage son expérience dans un documentaire

La Lévisienne Sandra Demontigny, une femme souffrant d'Alzheimer précoce, sera la vedette d'un documentaire initié par le chef d’antenne du Téléjournal Québec, Bruno Savard. L'oubli en héritage sera diffusé dans le cadre de Doc-humanité sur ICI TÉLÉ, le samedi 13 novembre à 22h30, et il sera ensuite disponible sur ICI TOU.TV.