Des travailleuses lévisiennes de CPE ont notamment manifesté près du boulevard Guillaume-Couture, lundi, dans le cadre des moyens de pression de la FIPEQ-CSQ. CRÉDIT : COURTOISIE

91,2 % des membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) œuvrant dans les centres de la petite enfance (CPE) qui se sont exprimées ont voté en faveur du déclenchement d'une grève générale illimitée. Le syndicat en a fait l'annonce mercredi en fin de journée.

La FIPEQ-CSQ entend utiliser ce nouveau moyen de pression «au moment jugé opportun». Avec ce mandat, le syndicat espère faire débloquer les négociations avec le gouvernement provincial pour le renouvellement de la convention collective des travailleuses des CPE, échue depuis plus d'un an et demi. 

Les deux parties ne s'entendent toujours pas au niveau des augmentations salariales que devraient recevoir les travailleuses dans le cadre du nouveau contrat de travail.

«La parole était au personnel CPE aujourd'hui. Depuis le début de cette négociation, le gouvernement impose sa vision plutôt que d'écouter les demandes syndicales en affirmant qu'il connaît la réalité du terrain. C'est un rappel à l'ordre sans nuance qui est lancé aujourd'hui au gouvernement qu'il doit négocier de bonne foi plutôt que de contourner les syndicats par des manœuvres douteuses», a soutenu la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

Notons qu'une rencontre entre le comité de négociation nationale de la FIPEQ-CSQ et la partie patronale est prévue demain. Fort de son mandat de grève générale illimitée, le syndicat espère que Québec déposera de nouvelles offres qui s'approcheront de ses demandes.

«Une chose est claire : si les représentants du Conseil du trésor n'ont pas de nouveaux mandats que leur fameux 2-2-2, soit 6 % d'augmentation sur trois ans, la discussion sera brève», a menacé Mme Grenon.

Du même souffle, la FIPEQ-CSQ a demandé aux parents d'enfants fréquentant des CPE de demeurer solidaires des travailleuses. Le syndicat leur demande de faire pression sur leur député provincial pour faire débloquer les négociations.

«Nous avons besoin des parents pour faire bouger les choses. Votre appui depuis le début du conflit est inestimable. Nous agissons aujourd'hui avec vous pour éviter les bris de service de demain», a conclu la présidente de la FIPEQ-CSQ.

Les plus lus

Dans l'œil de Michel - Chronique du 10 novembre 2021

Une campagne de sociofinancement GoFundMe a été lancée pour aider un garçon de 10 ans, Sanniel de Lévis (1re photo), atteint d’un cancer des os agressif et qui subit actuellement une chimiothérapie. Les dons permettront à la mère de rester à ses côtés pendant qu’il se concentre sur sa guérison. Pour les aider : www.gofundme.com/f/aider-sanniel-battre-le-cancer-des-os-10-ans.

Sanimax : Lévis voit ses demandes être acceptées par le gouvernement provincial

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis s'est réjouie, le 17 novembre, que le gouvernement du Québec a donné suite à ses demandes pour s'attaquer au problème d'odeurs de l'usine Sanimax, à Charny.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 17 novembre 2021

C’est avec beaucoup d’émotion qu’Anne Fournier a lancé son tout premier livre : Mahikan (1re photo). Avocate depuis plus de vingt-cinq ans, elle exerce principalement en protection de la jeunesse en milieu autochtone. Sa carrière en droit a été précédée d’une première brève incursion à l’université dans un tout autre domaine, suivie d’une période de cinq années où elle pratique le métier de photog...

Alzheimer précoce : une Lévisienne partage son expérience dans un documentaire

La Lévisienne Sandra Demontigny, une femme souffrant d'Alzheimer précoce, sera la vedette d'un documentaire initié par le chef d’antenne du Téléjournal Québec, Bruno Savard. L'oubli en héritage sera diffusé dans le cadre de Doc-humanité sur ICI TÉLÉ, le samedi 13 novembre à 22h30, et il sera ensuite disponible sur ICI TOU.TV.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 24 novembre 2021

L’Association de soccer Chaudière-Ouest est fière d’annoncer l’arrivée de Michaël Doukhan au sein de son organisation (1re photo). C’est une figure bien connue de la région de Québec qui apportera désormais ses compétences auprès des éducateurs et des joueurs.

Conflit de travail : les CPE fermés pendant plusieurs jours la semaine prochaine

En raison de l'impasse toujours présente à la table de négociation, les syndicats de la Centrale des syndicats nationaux (CSN) représentant quelque 11 000 travailleuses de centres de la petite enfance (CPE) débrayeront de lundi à jeudi.

COVID-19 : augmentations enregistrées pour plusieurs indicateurs dans la région

Après quelques journées marquées par des signaux encourageants, plusieurs indicateurs de la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches ont connu des augmentation, au cours des 24 dernières heures. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre d'hospitalisations liées au...

Le jour du Souvenir honoré à Lévis

Dans le cadre du 100e anniversaire du jour du Souvenir, quelques activités se sont déroulées au cours des derniers jours sur le territoire lévisien afin de rendre hommage au sacrifice des militaires.

CPE : les syndiquées de la FIPEQ-CSQ vers la grève générale illimitée

91,2 % des membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) œuvrant dans les centres de la petite enfance (CPE) qui se sont exprimées ont voté en faveur du déclenchement d'une grève générale illimitée. Le syndicat en a fait l'annonce mercredi en fin de journée.

La présence d’une travailleuse sociale dans les milieux d’urgence reconnue

Julie Nadeau a reçu le prix Innovation et Entrepreneuriat social dans le cadre de la remise des prix et distinctions 2021 de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ), qui a eu lieu le 23 octobre dernier, pour son projet de développement du travail social dans les milieux d’urgence.