La représentante de la Ville de Lévis, Brigitte Duchesneau était présente lors de cette cérémonie. Photos : Manuel Cardenas

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

Par Manuel Cardenas

La construction de cette école avait été annoncée en 2020 par la Ville de Lévis et initialement, l’établissement devait voir le jour en septembre 2022 sur le site de l’église du Centre du Plein Évangile, sur le chemin du Sault. La pandémie est venue mettre des bâtons dans les roues de ce projet, mais deux ans plus tard, la construction a officiellement débuté.

Aujourd’hui, le directeur général de la CSCQ, Stephen Pigeon, se réjouit de l’avancement des démarches malgré les complications du passé.

«C’est un grand jour pour nous, notre communauté a attendu longtemps pour qu'un établissement ouvre sur la Rive-Sud. On s’approche de plus en plus de notre objectif et après plusieurs contre-temps, si tout va bien, en septembre 2023 on inaugurera notre nouvelle école et on pourra dire que notre rêve est devenu réalité», a déclaré M. Pigeon.

Le président de la CSCQ, Stephen Burke, a aussi pris la parole pour expliquer que ce projet, a entre autres été proposé afin de contrer une problématique commune à plusieurs parents de la Rive-Sud, les déplacements.

Selon M. Burke, la plupart des parents qui souhaitent inscrire leur enfant dans une école bilingue, n’avaient pas d’autres choix que de les inscrire à Québec, et plusieurs se plaignaient de la grande distance à parcourir pour que leurs enfants se rendent à l’école.

Un groupe de quatre enfants, futurs élèves de l’école en construction, et résidents de Lévis, ont témoigné chacun leur tour pour donner leur perspective sur ce sujet. En résumé, ces quatre jeunes qui sont présentement au primaire à l’école Saint-Vincent de la CSCQ, ont exprimé avoir hâte d’intégrer leur nouvelle école car ils pourront dorénavant se rendre en cours à pied, et se réunir avec leurs amis beaucoup plus facilement.

Par ailleurs, selon le directeur général de la CSCQ, la plupart des élèves de l’école Saint-Vincent résident sur la Rive-Sud. C’est pour cela que l’établissement, situé à Sainte-Foy, a annoncé sa fermeture dans l’année qui suit.

L’enjeu du bilinguisme

Stephen Burke a tenu à préciser que la CSCQ n’est pas seulement une commission anglophone mais bien bilingue.

«On veut favoriser l’apprentissage des deux langues c’est pour cela que notre commission scolaire est bilingue. Il y a des gens qui travaillent chez nous et qui parlent à peine l'anglais, et on fait tout pour les mettre à l'aise et leur permettre d’apprendre avec nous», a fait valoir M. Burke.

Selon le président de la CSCQ, avoir une aisance dans les deux langues comporte de multiples avantages pour les enfants et leur futur.

«Être bilingue est un beau cadeau pour un enfant. Le fait de parler le français et l'anglais ouvre des portes sur le marché international, ou simplement, permet d'être facilement confortable lorsqu'on part en vacances par exemple», a ajouté Stephen Burke.

L’équipe de construction s’est fixé comme premier objectif, de rénover l’ancienne église qui sera au centre de la future école. De plus, le nom officiel de l’école sera défini dans la prochaine année par la communauté anglophone de la Rive-Sud, selon M. Pigeon.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

De Lévis au Bic avec Bruno Blanchet

Le comédien et auteur, Bruno Blanchet, entamait un parcours à pied de la gare fluviale de Lévis au parc national du Bic près de Rimouski, le 9 juillet dernier.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.

Violence conjugale : une nouvelle ressource déployée au SPVL

Comme les autres corps de police à travers la province, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récemment pu profiter d’une aide financière du ministère de la Sécurité publique du Québec pour concrétiser un projet pour lutter contre la violence conjugale et prévenir les féminicides. Le corps policier lévisien a désormais son agent pivot en violence conjugale afin d’atteindre ces objecti...

Un nouveau livre pour découvrir l’histoire de Beaumont

Dans le cadre des célébrations du 350e anniversaire de la municipalité bellechassoise, l’auteur Jean-Claude Tardif a officiellement lancé son nouveau livre, Beaumont, la mémoire des anciens, le 12 juillet dernier. Ouvrage faisant partie de la collection 100 ans noir sur blanc des Éditions GID, le livre retrace l’histoire de la municipalité grâce à 200 photos d’époque.