Malgré les fluctuations de l’achalandage cet été en raison du contexte économique, Dany Gagnon poursuit ses projets. Photo : Érick Deschênes

Après que son entreprise de location de véhicules électriques, VéloPop, a connu un beau succès pendant sa première année d’existence l’an dernier, Dany Gagnon poursuit sur son élan. Bien connue dans la région pour ses années passées à la barre du Théâtre Beaumont-Saint-Michel, la femme d’affaires a concrétisé cet été de nouveaux projets, autant pour permettre à son entreprise de croître que continuer à dynamiser le cœur de Saint-Michel-de-Bellechasse.

D’abord, Dany Gagnon a déménagé ses pénates dans l’ancienne caisse populaire de Saint-Michel, un bâtiment qu’elle a acquis en avril 2021 avec son conjoint Benoit Mathieu. Lors de la première saison de VéloPop, elle effectuait la location de ses bicyclettes électriques de style antique dans un kiosque extérieur, à proximité de ce bâtiment.

Du même souffle, la propriétaire de VéloPop a renouvelé sa flotte de 20 bicyclettes électriques de style antique en vue de la nouvelle saison. En plus de ces changements de bicyclettes qui permettent de parcourir les six parcours proposés par VéloPop dans les environs de Saint-Michel, Dany Gagnon a également ajouté un nouveau véhicule qui permet de bonifier son offre de services ainsi que faire une différence pour la société : un vélo-taxi électrique.

«Notre voisin immédiat, c’est le CHSLD de Saint-Michel. Je me disais qu’il y avait quelque chose à faire pour permettre à des résidents de faire une nouvelle activité. Également, j’ai constaté qu’il y avait certains clients potentiels qui ont des problèmes de santé, comme des maux de genoux, et qui ne peuvent pas faire l’activité. Un moment donné, j’ai vu que mon vendeur de casques de vélo proposait un vélo-taxi électrique qui correspondait à mes besoins. Mais je ne pouvais me permettre seule son achat, ce qui représentait un investissement de plus de 16 000 $. C’est alors que l’association avec la Fondation Rayon d’espoir et le soutien financier de la députée Stéphanie Lachance se sont concrétisés et ont permis au projet de voir le jour», se rappelle Mme Gagnon.

Grâce au partenariat noué, VéloPop peut offrir les samedis et dimanches le vélo-taxi aux groupes de trois adultes (un cycliste et deux passagers) ou aux familles. La semaine, la Fondation Rayon d’espoir de la MRC de Bellechasse prête le vélo-taxi aux CHSLD bellechassois. «Jusqu’à maintenant, le projet a des impacts positifs. À Saint-Anselme, une résidente a dit aux gens de la fondation que le vélo lui permettait de réduire son anxiété», illustre Dany Gagnon.

En plus de l’expansion des activités de VéloPop, l’ancienne caisse populaire de Saint-Michel, située au 76, rue Principale, reprend vie sous l’impulsion de Dany Gagnon. Son conjoint et elle ont aménagé une salle événementielle dans une partie du bâtiment tandis qu’une autre section est louée par une autre femme d’affaires qui y a ouvert un café.

Un parcours en montagnes russes

Mais il y a à peine deux ans, rien ne laissait présager que Dany Gagnon allait se lancer dans ces projets entrepreneuriaux dans son village natal. Suivant des cours en événementiel au Collège Mérici, elle a alors fait un travail sur le Salon du véhicule électrique de Montréal. C’est à cette occasion qu’elle «est tombée en amour» avec certaines bicyclettes électriques. De fil en aiguille, VéloPop est ensuite née.

Si le premier été d’activités, en 2021, a été synonyme de beau succès, la fondatrice de VéloPop souligne que rien n’est coulé dans le béton et l’été actuel amène son lot de défis.

«L’an dernier, la médiatisation de la fondation de VéloPop m’a donné un bon coup de main. Les gens ne sont pas si faciles à convaincre, mais avec des reportages qui démontraient que c’était une belle activité à vivre et clé en main, on a attiré plusieurs personnes. […] Cette année, mes acquis ne sont pas aussi solides. On a encore à nous faire connaître. Ceux qui viennent adorent l’expérience. Mais je pense cette année qu’il y a une baisse d’achalandage des touristes, notamment provoquée par l’inflation. Il y a plusieurs personnes qui limitent leurs dépenses (touristiques) qu’à la restauration. Ce n’est pas la magie de l’an passé», a conclu Dany Gagnon. 

Les plus lus

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).

L’Aventure médecine est lancée à Lévis

Après des années de préparation, l’Université Laval (UL) et ses partenaires, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et le réseau de la santé du Québec, ont lancé en septembre Aventure médecine. Comme leurs homologues à Rimouski, 18 étudiants ont pu amorcer leurs études en médecine à Lévis, à l’extérieur du campus lavallois. Le Journal a récemment pu rencontrer deux étudiants qui se sont lancés d...

Montréal-Québec à la course pour soutenir un jeune Lévisien malade

Lorsque le Montréalais Patrick Michel a appris que le fils de cinq ans de ses anciens collègues de travail était aux prises avec une leucémie, le sportif a rapidement organisé une course à pied entre Montréal et Québec afin d’amasser des fonds pour la famille lévisienne. Via Une course pour une vie, le Montréalais a parcouru les 270 km qui séparent Montréal et Québec, du 25 au 28 août derniers.

Distribution de verrous de pontet dans la région

Comme depuis plusieurs années, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) profitera de la tenue en septembre de la Journée mondiale de prévention du suicide afin de distribuer des verrous de pontet aux propriétaires d'armes à feu de la région.

Quelques étudiants en moins au Cégep de Lévis cet automne

Les étudiants du Cégep de Lévis effectuaient leur rentrée en classe dernièrement. Cette année, le Cégep de Lévis constate une légère baisse de sa population étudiante, une situation comparable au reste de la province.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 septembre 2022

Frédérick Purcell, directeur des ventes chez Groupe Lou-Tec, est très fier de son fils Tyler. Ce dernier a récemment participé à son initiation lors de la rentrée universitaire (1re photo).

Sanimax : des citoyens excédés débarquent au conseil municipal

Plusieurs citoyens de Lévis ont assisté à la séance ordinaire du conseil municipal, le 26 septembre, pour déposer une pétition signée par plus de 400 personnes demandant aux autorités de régler le problème des odeurs nauséabondes émises par l’usine Sanimax de Charny. Exaspérés par la problématique, ces résidents de l’ouest de la ville veulent que cette dernière soit réglée une bonne fois pour tout...