Des travailleuses lévisiennes de CPE ont notamment manifesté près du boulevard Guillaume-Couture, lundi, dans le cadre des moyens de pression de la FIPEQ-CSQ. CRÉDIT : COURTOISIE

91,2 % des membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) œuvrant dans les centres de la petite enfance (CPE) qui se sont exprimées ont voté en faveur du déclenchement d'une grève générale illimitée. Le syndicat en a fait l'annonce mercredi en fin de journée.

La FIPEQ-CSQ entend utiliser ce nouveau moyen de pression «au moment jugé opportun». Avec ce mandat, le syndicat espère faire débloquer les négociations avec le gouvernement provincial pour le renouvellement de la convention collective des travailleuses des CPE, échue depuis plus d'un an et demi. 

Les deux parties ne s'entendent toujours pas au niveau des augmentations salariales que devraient recevoir les travailleuses dans le cadre du nouveau contrat de travail.

«La parole était au personnel CPE aujourd'hui. Depuis le début de cette négociation, le gouvernement impose sa vision plutôt que d'écouter les demandes syndicales en affirmant qu'il connaît la réalité du terrain. C'est un rappel à l'ordre sans nuance qui est lancé aujourd'hui au gouvernement qu'il doit négocier de bonne foi plutôt que de contourner les syndicats par des manœuvres douteuses», a soutenu la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon.

Notons qu'une rencontre entre le comité de négociation nationale de la FIPEQ-CSQ et la partie patronale est prévue demain. Fort de son mandat de grève générale illimitée, le syndicat espère que Québec déposera de nouvelles offres qui s'approcheront de ses demandes.

«Une chose est claire : si les représentants du Conseil du trésor n'ont pas de nouveaux mandats que leur fameux 2-2-2, soit 6 % d'augmentation sur trois ans, la discussion sera brève», a menacé Mme Grenon.

Du même souffle, la FIPEQ-CSQ a demandé aux parents d'enfants fréquentant des CPE de demeurer solidaires des travailleuses. Le syndicat leur demande de faire pression sur leur député provincial pour faire débloquer les négociations.

«Nous avons besoin des parents pour faire bouger les choses. Votre appui depuis le début du conflit est inestimable. Nous agissons aujourd'hui avec vous pour éviter les bris de service de demain», a conclu la présidente de la FIPEQ-CSQ.

Les plus lus

Québec diminue la taille des rassemblements dès le 26 décembre

Devant la nouvelle dégradation de la situation épidémiologique de la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 22 décembre, l’imposition d’une nouvelle mesure afin de freiner la propagation du coronavirus. Cependant, les rassemblements réunissant 10 personnes pourront avoir lieu les 24 et 25 décembre.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

COVID-19 : deux décès enregistrés en Chaudière-Appalaches, mais le nombre d'hospitalisations est stable

Comme ailleurs au Québec, l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. Au cours de la fin de semaine, deux décès liés à la maladie sont également survenus dans la région. Toutefois, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié lundi par le Centre intégré de santé et de services sociaux, le nombre de personnes hospitalisées est demeuré sensibl...

COVID-19 : une autre journée similaire aux précédentes en Chaudière-Appalaches

La hausse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches alors que plus de 400 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Cependant, comme hier, la situation demeure stable dans les hôpitaux et aucun nouveau décès provoqué par la maladie n'a été annoncé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de...

COVID-19 : Québec met en place de nouvelles directives pour le dépistage et la gestion des cas

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a dévoilé, le 4 janvier, de nouvelles directives en ce qui a trait au dépistage de la COVID-19 et la gestion des cas détectés de la maladie. Avec ces mesures qui entrent en vigueur dès aujourd'hui, Québec veut diminuer les impacts dans le réseau de la santé et dans la société de la hausse importante de nouveaux cas de COVID-19 dans ...

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

COVID-19 : Québec met en place de nouvelles restrictions

Devant la situation épidémiologique «critique» de la province, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé, le 20 décembre, un nouveau train de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus au Québec.

COVID-19 : plus de 500 nouveaux cas et bond des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

Plus de 500 nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts au cours des 24 dernières heures en Chaudière-Appalaches et une augmentation des hospitalisations liées à cette maladie a aussi été enregistrée dans la région, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié jeudi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

Legault donne un «grand coup» pour freiner la quatrième vague

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 30 décembre, la mise en place d’une nouvelle série de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus dans la province. Dès demain, les Québécois devront, entre autres, de nouveau vivre avec un couvre-...

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.