CRÉDIT : MÉLODIE ROY

Julie Nadeau a reçu le prix Innovation et Entrepreneuriat social dans le cadre de la remise des prix et distinctions 2021 de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ), qui a eu lieu le 23 octobre dernier, pour son projet de développement du travail social dans les milieux d’urgence.

Rêvant depuis qu’elle était petite d’être policière, c’est une condition physique qui a empêché Mme Nadeau d’être agente de la paix puisqu’elle ne pouvait pas faire le même parcours scolaire que celui des policiers. Toutefois, avec un baccalauréat, il est possible de se frayer un chemin jusqu’à ce métier de première ligne. En un coup de dés, elle était maintenant sur les bancs d’école en travail social.

Vu son objectif de devenir policière, il allait de soi pour Julie Nadeau de faire son stage en travail social dans les milieux d’urgence, qui à l’époque regroupaient pompiers et policiers à la Ville de Lévis. Elle y a vu le besoin des intervenants d’urgence a être compris et a recevoir une aide qui tient compte de leur réalité et de leur personnalité. Il y a 25 ans, la Lévisienne ne savait pas qu’elle allait changer l’univers du soutien offert aux professionnels de première ligne en tout genre.

«Il n’y a que moi qui fais ça à 100 % en travail social. J’étais tellement émue parce que j’ai passé pour l’espèce de bibite étrange tout au long de mon baccalauréat. Mes professeurs et mes collègues trouvaient que j’avais une espèce de lubie amusante. (Le prix,) c’était comme une certaine reconnaissance du milieu qui trouvait cela étrange ma passion policière. J’aime l’ordre, je suis impliquée et j’y crois à ma profession même si j’y suis arrivée par hasard. J’invite les gens à faire preuve de créativité parce que le travail social, ça va partout», a affirmé la travailleuse sociale.

Bien que son stage ait été complété, Julie Nadeau a continué le développement de son projet et a éventuellement ajouté d’autres acteurs de première ligne au sein de son offre, tels que les ambulanciers, les militaires et les agents de services correctionnels. Au fil des années, le service a été reconnu et elle a offert son expertise à l’échelle de la province.

Trois volets sont mis de l’avant dans son programme au sein des services d’urgence québécois, soit la formation pour aider les officiers à gérer les événements difficiles, l’intervention de première ligne et le centre de verbalisation post-événement. Julie Nadeau a également mis sur pied un programme de pairs-aidants.

Celui-ci consiste à ce que dans chaque milieu de travail de première ligne, un employé soit formé comme personne-ressource auprès de ses collègues de travail. Ils ont donc toujours accès à une personne qui offre du soutien en cas de besoins. En tout temps, le pair-aidant est accompagné par Mme Nadeau. Elle se déplace aux quatre coins de la province pour réaliser son travail et assurer les suivis et réaliser les formations.

«Je compte beaucoup sur le soutien entre les collègues. C’est un projet qui me tient à cœur. J’aime vraiment l’approche de groupe et le soutien entre collègues. C’est mon projet fierté. S’ils ont besoin d’une aide professionnelle, parce que là nous sommes dans l’aide naturelle, ils peuvent se référer à moi et les gens me connaissent déjà. Ça enlève les tabous de la consultation, puisqu’ils savent qu’il y a quelqu’un pour les aider. C’est un filet de sécurité supplémentaire», a-t-elle souligné.

D’ailleurs, elle affirme que les tabous concernant l’aide reçue par les travailleurs de première ligne ont beaucoup changé depuis les 25 dernières années. Elle sent que la place des travailleurs sociaux dans le milieu est de plus en plus justifiée et reconnue. De recevoir un prix honorifique comme celui de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat l’affirme d’autant plus.

«Je ne me heurte plus aux commentaires d’il y a 25 ans. Le prix était symbolique pour moi. C’était un service qui n’existait pas. C’était de l’innovation, de faire une place dans un milieu qui, je dis toujours à la blague, ne voulait pas de moi au départ», s’est-elle remémorée.

D’ailleurs, Julie Nadeau a aussi reçu le Prix Intervenant de l’année en prévention suicide de l’Association québécoise de prévention suicide en 2018-2019. «Je suis fière de ça aussi, car c’est un milieu où les suicides sont très impulsifs et rapides. Ça fait deux fois qu’on reconnaît la place de mon travail», a-t-elle conclu fièrement.

Pour davantage d’information, consultez le www.julieurgence.ca.

Les plus lus

Québec diminue la taille des rassemblements dès le 26 décembre

Devant la nouvelle dégradation de la situation épidémiologique de la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 22 décembre, l’imposition d’une nouvelle mesure afin de freiner la propagation du coronavirus. Cependant, les rassemblements réunissant 10 personnes pourront avoir lieu les 24 et 25 décembre.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

COVID-19 : deux décès enregistrés en Chaudière-Appalaches, mais le nombre d'hospitalisations est stable

Comme ailleurs au Québec, l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. Au cours de la fin de semaine, deux décès liés à la maladie sont également survenus dans la région. Toutefois, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié lundi par le Centre intégré de santé et de services sociaux, le nombre de personnes hospitalisées est demeuré sensibl...

COVID-19 : une autre journée similaire aux précédentes en Chaudière-Appalaches

La hausse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches alors que plus de 400 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Cependant, comme hier, la situation demeure stable dans les hôpitaux et aucun nouveau décès provoqué par la maladie n'a été annoncé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de...

COVID-19 : Québec met en place de nouvelles directives pour le dépistage et la gestion des cas

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a dévoilé, le 4 janvier, de nouvelles directives en ce qui a trait au dépistage de la COVID-19 et la gestion des cas détectés de la maladie. Avec ces mesures qui entrent en vigueur dès aujourd'hui, Québec veut diminuer les impacts dans le réseau de la santé et dans la société de la hausse importante de nouveaux cas de COVID-19 dans ...

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

COVID-19 : Québec met en place de nouvelles restrictions

Devant la situation épidémiologique «critique» de la province, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé, le 20 décembre, un nouveau train de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus au Québec.

COVID-19 : plus de 500 nouveaux cas et bond des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

Plus de 500 nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts au cours des 24 dernières heures en Chaudière-Appalaches et une augmentation des hospitalisations liées à cette maladie a aussi été enregistrée dans la région, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié jeudi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

Legault donne un «grand coup» pour freiner la quatrième vague

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 30 décembre, la mise en place d’une nouvelle série de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus dans la province. Dès demain, les Québécois devront, entre autres, de nouveau vivre avec un couvre-...

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.