François Legault a annoncé mercredi soir une nouvelle mesure pour réduire la taille des rassemblements à partir du 26 décembre. CRÉDIT : ÉMILIE NADEAU - ARCHIVES

Devant la nouvelle dégradation de la situation épidémiologique de la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 22 décembre, l’imposition d’une nouvelle mesure afin de freiner la propagation du coronavirus. Cependant, les rassemblements réunissant 10 personnes pourront avoir lieu les 24 et 25 décembre.

«Le Québec est frappé très fort par le variant Omicron. Nous sommes passés de 2 000 nouveaux par jour à plus de 9 000, comme nous l’annoncerons demain. Cette hausse a un impact sur les hospitalisations et on pense qu’on fera face à une bonne augmentation à ce niveau dans les prochains jours. Notre objectif, c’est que ça ne déborde pas dans nos hôpitaux et c’est pour cela que nous devons mettre en place une nouvelle mesure», a d’emblée souligné M. Legault, lors d’une conférence de presse à Montréal.

Ainsi, à partir du 26 décembre, seuls les rassemblements réunissant un maximum de six personnes ou deux bulles familiales seront désormais autorisés dans les résidences privées. Cette règle sera également en vigueur à partir de cette date dans les restaurants.

Quant aux rassemblements prévus les 24 et 25 décembre par de nombreux Québécois, ils pourront encore réunir un maximum de 10 personnes. Toutefois, le premier ministre a suggéré plusieurs conseils de prudence à ses concitoyens qui souhaitent se rassembler pour célébrer Noël avec leurs proches.

«Nous permettons les rassemblements réunissant 10 personnes, mais je demande aux Québécois qui peuvent reporter leurs célébrations de le faire ou de se limiter qu’à un seul rassemblement les 24 et 25 décembre. De plus, 70 % des personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 présentement au Québec sont âgées de 60 ans et plus. C’est ce groupe qui est à risque de complications. C’est une question de jugement. L’idéal, ce serait de rester à la maison. Si vous tenez absolument à participer à une réunion familiale, limiter le nombre de participants, porter le masque, garder une distance de deux mètres avec les personnes provenant d’autres bulles et ouvrir régulièrement une fenêtre pour aérer la pièce où vous vous trouvez», a déclaré François Legault.

Du même souffle, le premier ministre du Québec a une nouvelle fois demandé aux Québécois non vaccinés d’éviter de prendre part à des rassemblements. «Il y a moins de 10% des adultes québécois qui ne sont pas vaccinés, mais ils représentent 50% des personnes actuellement hospitalisées. Si vous ne le faites pas pour vous et si vous ne voulez pas vous faire vacciner, restez à la maison. Vous représentez un plus grand risque de provoquer des impacts, que ce soit pour vous ou pour la société», a illustré M. Legault.

Poursuivre les efforts et révision de la stratégie de dépistage

Rappelant par la suite qu’il ne s’agissait pas de la première épreuve vécue par le peuple québécois, François Legault a demandé à ses concitoyens de respecter une nouvelle fois les mesures sanitaires pour infléchir les courbes présentement à la hausse.

«Je vous demande de faire ses efforts pour le personnel de notre réseau de la santé. Ça fait 22 mois qu’ils sont au front pour combattre le virus. Mais ils ne sont pas non plus invulnérables face à celui-ci. Ils peuvent également être infectés en raison de leurs contacts au sein de la population. Pour le moment, nous estimons que nos mesures sont suffisantes pour garder le contrôle dans nos hôpitaux, mais on n’hésitera pas à prendre des mesures supplémentaires au cours des prochains jours (si la situation se dégradait)», a affirmé le chef du gouvernement, avant que Christian Dubé (ministre de la Santé) partage que Québec n'envisageait de revenir avec le système de zones de couleurs.

Dans un autre ordre d’idées, le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, a dévoilé les changements apportés par le ministère de la Santé à sa stratégie de dépistage. Désormais, les tests PCR ne seront réservés qu’aux personnes qui souffrent de symptômes de la COVID-19 et qui n’ont pas accès à un test de dépistage rapide à la maison.

Pour les citoyens qui obtiennent un résultat positif lors d’un test de dépistage rapide, ils doivent immédiatement s’isoler jusqu’au moment où ils obtiendront le résultat d’un test PCR qu’ils pourront subir dans un centre de dépistage. Les personnes qui ont été en contact avec une personne infectée par le coronavirus doivent s’isoler dès qu’ils apprennent la nouvelle. Ils ne doivent passer un test PCR que s’ils ne développent des symptômes de la COVID-19.

Notons également que les personnes qui auront donné leur accord et qui obtiendront un résultat positif à la suite d’un test PCR recevront leur résultat par courriel. De plus, les personnes infectées doivent prévenir les personnes avec qui elles ont été en contact auparavant qu’elles ont obtenu un résultat positif. Avec ces différentes mesures, le ministère de la Santé veut permettre à ses équipes de se consacrer uniquement au dépistage, alors que la demande pour le dépistage a explosé au cours des derniers jours.

Les plus lus

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Emmy Plante doit quitter Les chefs!

À l’issue de l’émission télédiffusée le 16 mai dernier, la Lévisienne Emmy Plante a dû accrocher sa veste des Chefs!. La cheffe originaire de Lévis a alors été éliminée du concours de cuisine d’ICI Radio-Canada Télé.

Le Festibière de Lévis de retour lors du long congé de la fête du Canada

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, le Festibière de Lévis est de retour au quai Paquet et aura lieu du 30 juin au 3 juillet. Les organisateurs de l'événement en ont fait l'annonce, le 28 avril, lors du dévoilement des événements qu'ils présenteront cette année.

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 27 avril 2022

Le tournoi novice de Magog s’est déroulé à la mi-avril. Les Commandeurs N3-1 de Pointe-Lévy (1re photo) se sont alors inclinés en finale 2 à 1 contre les Tigres N3-2 de Victoriaville. Félicitation pour votre belle prestation et bravo également aux instructeurs, Martin Barrette, Jérôme Deschênes et Christian Guay. 

Aider grâce à la nature

Éducatrice spécialisée depuis quelques années, la Lévisienne Caroline Vallières lancera bientôt son projet de rêve. Grâce à un partenariat noué avec la Ferme Origine de Pintendre, elle ouvrira cet été les portes de son entreprise qui offrira des services d’accompagnement spécialisé dans la nature : Bottes et sabots.

Un cap important dans l’histoire de Lévis célébré cette année

Il y a maintenant 375 ans, Guillaume Couture devenait le premier Européen à s’établir sur une base permanente sur le territoire qui allait devenir Lévis. Pour marquer ce cap bien important dans l’histoire lévisienne, la Société d’histoire de Lévis (SHL) prévoit tenir des activités spéciales au cours des prochains mois.

Trois étudiantes lévisiennes récompensées

16 étudiants et diplômés du programme Gestion et technologies d’entreprise agricole du Cégep de Lévis, dont 3 Lévisiennes, ont reçu des bourses le 23 février, lors d’une cérémonie virtuelle. Elles ont alors été récompensées pour l’excellence de leurs résultats scolaires, leur implication dans la communauté, leurs compétences entrepreneuriales et leur participation à la vie collégiale.

Des camionneurs manifestent leur mécontentement

Les transporteurs en vrac membres de l'Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) ont fait un coup d’éclat à la grandeur du Québec, le 9 mai dernier. En matinée, des camionneurs ont visité les bureaux de circonscription des élus de l’Assemblée nationale ainsi que les centres de services et les directions territoriales du ministère des Transports du Québec (MTQ).