L’accès au secteur de la Presqu’Île est notamment interdit cet hiver au parc des Chutes-de-la-Chaudière. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

Rappelons d’emblée que si le déneigement des chemins parcourant le parc situé dans les quartiers Charny et Saint-Nicolas était assuré par des bénévoles jusqu’à l’an dernier, cette tâche est désormais effectuée par la Ville de Lévis.

Si la majorité des sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière demeurent donc accessibles malgré les précipitations de neige, la municipalité a fermé l’accès à deux portions du site. Ainsi, les marcheurs ne peuvent présentement emprunter l’escalier permettant d’accéder à la rivière Chaudière du côté de Charny ainsi que ceux permettant d’accéder au secteur de la Presqu’Île à Saint-Nicolas.

Habitués de pouvoir se rendre dans ce dernier secteur qui permet notamment de voir de plus près le barrage hydroélectrique, certains citoyens ne comprennent pas la décision de la Ville de fermer ce sentier.

«Il y a une négligence au niveau de l’entretien des sentiers et du parc depuis que les bénévoles ont cessé leur travail et que vous avez pris en charge cette tâche. Vous avez choisi la solution facile de fermer les sentiers plutôt que de les entretenir pour économiser quelques milliers de dollars. Vous devriez prendre exemple sur la Ville de Québec qui elle entretient les sentiers pédestres et leurs parcs. Les visiteurs et les citoyens ne sont pas heureux des services de la Ville de Lévis à cet endroit. Vous devriez remédier à cette fâcheuse situation», a notamment argué un citoyen, dans un courriel transmis au Journal.

Enjeu de sécurité

Pour sa part, la Ville de Lévis explique qu’elle a fermé cet hiver les sentiers qui permettent d’accéder aux rives de la Chaudière à la suite d’une demande de son équipe de sécurité civile.

«Dans les dernières années, plusieurs citoyennes et citoyens utilisaient les sentiers près de la rivière et il est arrivé des situations assez dangereuses où les services d’urgences ont été nécessaires pour venir en aide aux gens téméraires. Pour cette raison, en période hivernale, tous les sentiers près de la rivière et des berges sont donc fermés pour assurer la sécurité des usagers. Toutefois, la Ville maintient le déneigement des sentiers qui sont en haut et en surface plane, et ce, autant du côté de Charny que du côté de Saint-Nicolas», a souligné Noémie Goulet, l’une des porte-parole de la Ville de Lévis.

Les plus lus

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Emmy Plante doit quitter Les chefs!

À l’issue de l’émission télédiffusée le 16 mai dernier, la Lévisienne Emmy Plante a dû accrocher sa veste des Chefs!. La cheffe originaire de Lévis a alors été éliminée du concours de cuisine d’ICI Radio-Canada Télé.

Le Festibière de Lévis de retour lors du long congé de la fête du Canada

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, le Festibière de Lévis est de retour au quai Paquet et aura lieu du 30 juin au 3 juillet. Les organisateurs de l'événement en ont fait l'annonce, le 28 avril, lors du dévoilement des événements qu'ils présenteront cette année.

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 27 avril 2022

Le tournoi novice de Magog s’est déroulé à la mi-avril. Les Commandeurs N3-1 de Pointe-Lévy (1re photo) se sont alors inclinés en finale 2 à 1 contre les Tigres N3-2 de Victoriaville. Félicitation pour votre belle prestation et bravo également aux instructeurs, Martin Barrette, Jérôme Deschênes et Christian Guay. 

Aider grâce à la nature

Éducatrice spécialisée depuis quelques années, la Lévisienne Caroline Vallières lancera bientôt son projet de rêve. Grâce à un partenariat noué avec la Ferme Origine de Pintendre, elle ouvrira cet été les portes de son entreprise qui offrira des services d’accompagnement spécialisé dans la nature : Bottes et sabots.

Un cap important dans l’histoire de Lévis célébré cette année

Il y a maintenant 375 ans, Guillaume Couture devenait le premier Européen à s’établir sur une base permanente sur le territoire qui allait devenir Lévis. Pour marquer ce cap bien important dans l’histoire lévisienne, la Société d’histoire de Lévis (SHL) prévoit tenir des activités spéciales au cours des prochains mois.

Trois étudiantes lévisiennes récompensées

16 étudiants et diplômés du programme Gestion et technologies d’entreprise agricole du Cégep de Lévis, dont 3 Lévisiennes, ont reçu des bourses le 23 février, lors d’une cérémonie virtuelle. Elles ont alors été récompensées pour l’excellence de leurs résultats scolaires, leur implication dans la communauté, leurs compétences entrepreneuriales et leur participation à la vie collégiale.

Des camionneurs manifestent leur mécontentement

Les transporteurs en vrac membres de l'Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) ont fait un coup d’éclat à la grandeur du Québec, le 9 mai dernier. En matinée, des camionneurs ont visité les bureaux de circonscription des élus de l’Assemblée nationale ainsi que les centres de services et les directions territoriales du ministère des Transports du Québec (MTQ).