L’accès au secteur de la Presqu’Île est notamment interdit cet hiver au parc des Chutes-de-la-Chaudière. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

Rappelons d’emblée que si le déneigement des chemins parcourant le parc situé dans les quartiers Charny et Saint-Nicolas était assuré par des bénévoles jusqu’à l’an dernier, cette tâche est désormais effectuée par la Ville de Lévis.

Si la majorité des sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière demeurent donc accessibles malgré les précipitations de neige, la municipalité a fermé l’accès à deux portions du site. Ainsi, les marcheurs ne peuvent présentement emprunter l’escalier permettant d’accéder à la rivière Chaudière du côté de Charny ainsi que ceux permettant d’accéder au secteur de la Presqu’Île à Saint-Nicolas.

Habitués de pouvoir se rendre dans ce dernier secteur qui permet notamment de voir de plus près le barrage hydroélectrique, certains citoyens ne comprennent pas la décision de la Ville de fermer ce sentier.

«Il y a une négligence au niveau de l’entretien des sentiers et du parc depuis que les bénévoles ont cessé leur travail et que vous avez pris en charge cette tâche. Vous avez choisi la solution facile de fermer les sentiers plutôt que de les entretenir pour économiser quelques milliers de dollars. Vous devriez prendre exemple sur la Ville de Québec qui elle entretient les sentiers pédestres et leurs parcs. Les visiteurs et les citoyens ne sont pas heureux des services de la Ville de Lévis à cet endroit. Vous devriez remédier à cette fâcheuse situation», a notamment argué un citoyen, dans un courriel transmis au Journal.

Enjeu de sécurité

Pour sa part, la Ville de Lévis explique qu’elle a fermé cet hiver les sentiers qui permettent d’accéder aux rives de la Chaudière à la suite d’une demande de son équipe de sécurité civile.

«Dans les dernières années, plusieurs citoyennes et citoyens utilisaient les sentiers près de la rivière et il est arrivé des situations assez dangereuses où les services d’urgences ont été nécessaires pour venir en aide aux gens téméraires. Pour cette raison, en période hivernale, tous les sentiers près de la rivière et des berges sont donc fermés pour assurer la sécurité des usagers. Toutefois, la Ville maintient le déneigement des sentiers qui sont en haut et en surface plane, et ce, autant du côté de Charny que du côté de Saint-Nicolas», a souligné Noémie Goulet, l’une des porte-parole de la Ville de Lévis.

Les plus lus

Lévis, ville québécoise la plus heureuse

Selon le portail de recherche immobilière en ligne canadien Point2Homes, Lévis est la ville québécoise la plus heureuse. C'est ce qu'on peut apprendre dans son classement des 100 plus grandes villes du pays, selon son niveau de bonheur.

Un parc éolien dans le Grand Lévis?

Hydro-Québec a lancé, à la fin mars, un appel d’offres afin que des promoteurs privés développent de nouveaux parcs éoliens à travers le Québec, pour qu’elle puisse ajouter un nouveau bloc d’énergie de 1 500 mégawatts (MW) de source éolienne. L’une des zones identifiées par la société d’État pour concrétiser l’un de ces nouveaux parcs éoliens est située dans le Grand Lévis, majoritairement dans la...

Discussions sur l’avenir du lac Baie d’Or

Mandaté par la Ville de Lévis, le Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE Etchemin) a tenu une rencontre d’information, le 26 avril, afin de faire un portrait de la situation aux riverains du lac Baie d’Or. Si des spécialistes du CBE Etchemin ont pu présenter certaines pistes de solution pour ralentir la transformation de ce lac artificiel de Pintendre en marécage, la majorité des citoyens p...

Un nom pour la nouvelle école primaire anglophone

Le conseil des commissaires de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) a approuvé, en avril, le nom de la nouvelle école primaire anglophone qui ouvrira ses portes l’an prochain à Saint-Romuald. Le nouvel établissement portera le nom d’École primaire de New Liverpool.

Michel L'Hébreux n'est plus

Bien connu pour ses nombreux ouvrages sur l'histoire du pont de Québec, le Lévisien Michel L'Hébreux est décédé le 23 mai à l'âge de 76 ans.

Des gestes héroïques de policiers du SPVL salués

Trois agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), Alison Guimond, Cédrik Lapierre et Maxime Mathieu, ont été récompensés pour des gestes héroïques qu’ils ont posés l’an dernier. Le 17 mai, les trois policiers lévisiens ont reçu la Médaille pour action méritoire, dans le cadre de la Journée de reconnaissance policière.

Demandeurs et opposants présentent leurs arguments

En raison de la réception d’avis d’opposition à la demande de démolition l’édifice situé au 1200, rue du Moulin-Ross, le comité de démolition de Lévis a tenu une audience publique, le 1er mai dernier au complexe aquatique de Saint-Nicolas, afin d’écouter les requérants ainsi que les opposants à la démolition du chalet qui a notamment été en vedette dans le film Paul à Québec.

Rappel de persil frisé

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a lancé un rappel de bouquets de persil frisé de la Ferme Trudeau en raison d'une contamination potentielle à la bactérie Salmonella.

Monique Guay célèbre ses 105 ans

La résidence privée pour aînés (RPA) lévisienne Les Marronniers a souligné le 105e anniversaire de naissance de sa plus vieille résidente, Monique Guay, le 3 mai dernier.

Plaidoyer pour un soin qui pourrait faire une différence

Souffrant d’un trouble bipolaire, Vincent Deschênes, un Beaumontois âgé de 44 ans, éprouve depuis plusieurs années des difficultés avec les médicaments normalement prescrits aux personnes vivant avec ce problème de santé mentale. Depuis plusieurs mois, il espère pouvoir profiter d’une thérapie alternative, la stimulation magnétique transcranienne (SMTr), mais l’accès à ce type de soin dans la gran...