Photos : Gilles Boutin

Aspirant à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC), Pierre Poilievre a tenu un rassemblement militant au Centre des congrès de Lévis, le 7 mai dernier. Il a alors demandé aux quelque 200 partisans et sympathisants réunis de voter pour lui lors de l’actuelle course à la chefferie du PCC afin de lui permettre de «faire du Canada le pays le plus libre au monde».

«Les Canadiens sont venus ici pour la même raison : pour reprendre le contrôle de leur vie. Comme l’a dit il y a un peu plus de 100 ans le premier francophone à être premier ministre du Canada, Wilfrid Laurier, le Canada est libre et la liberté est sa nationalité. Depuis longtemps, il y a beaucoup de monde qui ne se sente pas en liberté», a d’emblée lancé le député de Carleton lors du 5 à 7.

Pour atteindre son objectif de donner plus de liberté aux Canadiens, Pierre Poilievre promet de mettre fin à certaines mesures sanitaires en place dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, dont la vaccination obligatoire pour tous les travailleurs du gouvernement fédéral.

Également, l’élu du PCC depuis 2004 veut s’attaquer à l’inflation qui est créée, selon lui, par l’actuel gouvernement libéral qui «n’enregistre des déficits qui gonfle les prix». S’il devient premier ministre, il s’engage à ramener l’équilibre budgétaire, notamment en adoptant une nouvelle loi qui obligerait Ottawa à réduire pour la même somme tout nouveau coût d’une nouvelle dépense.

Il s’engage également à abolir la Banque de l’infrastructure du Canada, couper dans le budget de la CBC et «rétablir» le mandat de la Banque du Canada «pour qu’il s’attaque à l’inflation et protège le pouvoir d’achat des Canadiens» ainsi qu’empêcher la «création d’une monnaie numérique» par cette institution.

Toujours dans son désir de «faire du Canada le pays le plus libre au monde», Pierre Poilievre souhaite aussi s’attaquer à la crise du logement, éliminer ou réduire les taxes, produire davantage d’hydrocarbures au pays en mettant fin à l’importation de pétrole étranger au pays et «protéger» la liberté d’expression.

Attaques contre Jean Charest

Comme quelques jours précédents lors d’un débat organisé par un groupe de réflexion conservateur opposant des candidats à la course à la direction du PCC, Pierre Poilievre a profité de son discours pour s’en prendre à Jean Charest. Rappelons que l’ancien premier ministre du Québec, qui est notamment appuyé par Dominique Vien (députée fédérale de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis), est l’un des six aspirants en lice pour devenir le remplaçant d’Erin O’Toole.

À cette occasion, Pierre Poilievre a déploré que Jean Charest ne soit pas un vrai conservateur, comme il a mis en place la taxe carbone et la contribution santé et qu’il a augmenté la Taxe de vente du Québec (TVQ) lors de son passage au pouvoir à Québec. De plus, le député de Carleton s’est inquiété des liens entre l’ancien premier ministre du Québec et Huawei, Jean Charest ayant été embauché par le géant chinois des télécommunications à titre d’avocat.

«Lors du débat, je lui ai demandé à maintes reprises combien il avait reçu de la part de Huawei et il ne voulait pas répondre. Je voulais juste savoir le montant, peut-être qu’il était trop haut qu’il ne pouvait plus compter. Comment on peut avoir quelqu’un au sein du cabinet fédéral qui a travaillé pour une entreprise que nos alliés soupçonnent de faire de l’espionnage? Est-ce que nos alliés vont partager des secrets d’État avec un tel premier ministre? Jamais!», a soutenu M. Poilievre.

Les plus lus

Une figure économique connue candidate du PCQ à Lévis

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a dévoilé, le 19 mai, la candidate qui représentera ses couleurs dans la circonscription de Lévis à la prochaine élection provinciale prévue à l’automne prochain. Ainsi, l’ancienne conseillère municipale et femme d’affaires lévisienne, Karine Laflamme, tentera d’obtenir la confiance des Lévisiens.

Aménagement : Lévis présente un nouveau schéma «porteur d’avenir»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que le président de la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement et conseiller municipal du district Saint-Jean, Guy Dumoulin, ont dévoilé, le 29 avril, les détails entourant le Schéma d’aménagement et de développement de Lévis révisé. Dans le projet de schéma révisé adopté par le conseil municipal le 25 avril, l’administration Lehouillier ve...

La Ville de Lévis à la recherche d'un nouveau directeur général

La Ville de Lévis devra se dénicher un nouveau directeur général. Simon Rousseau, le titulaire de cette fonction depuis sept ans, quitte son poste pour devenir le nouveau directeur général de la Ville de Gatineau.

Ville de Lévis : un nouveau guichet unique pour l’offre de logements sociaux subventionnés

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et le directeur général de l’Office municipal d’habitation (OMH) de Lévis, François Roberge, ont annoncé la mise en place d’un guichet unique regroupant l’ensemble de l’offre lévisienne de logements subventionnés, le 6 mai dernier. La Ville en a également profité pour souligner son appui au projet de 231 nouveaux logements sociaux et abordables déposé à la So...

Agrandissement de l’Aréna de Lévis : Lehouillier veut en faire un enjeu électoral

Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, veut concrétiser le projet d’ajouter une deuxième glace à l’Aréna de Lévis. Pour y arriver, il espère que le gouvernement provincial déliera les cordons de sa bourse afin de participer financièrement au projet. Et pour s’assurer de ce soutien, le premier citoyen de Lévis entend faire de ce dossier un enjeu électoral lors des prochaines élections provinciales,...

Ponts interrives : l'APIGQ affirme que le MTQ craint pour leur intégrité structurale

En plein conflit de travail avec le gouvernement du Québec, l'Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec (APIGQ) a fait une sortie, le 4 mai, pour dénoncer les conséquences du retard salarial chez les ingénieurs du gouvernement et de la perte d'expertise au sein des équipes. Le groupe a alors fait part qu'il a récemment appris que «l'intégrité de plusieurs infrastructures...

La Ville opte pour la collecte des déchets aux deux semaines

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et le conseiller du district Saint-Étienne et président du comité de gestion des matières résiduelles ainsi que de la Régie intermunicipale de gestion des déchets des Chutes-de-la-Chaudière, Serge Bonin, ont conjointement annoncé que la collecte des matières résiduelles se fera aux deux semaines dès juin prochain. Cette mesure a été choisie dans le but de réd...

Le conseil en bref

Les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, se sont réunis à l’hôtel de ville lors d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 9 mai. Voici un résumé des points abordés et des décisions prises par les élus lors de la rencontre.

Pierre Poilievre de passage à Lévis

Aspirant à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC), Pierre Poilievre a tenu un rassemblement militant au Centre des congrès de Lévis, le 7 mai dernier. Il a alors demandé aux quelque 200 partisans et sympathisants réunis de voter pour lui lors de l’actuelle course à la chefferie du PCC afin de lui permettre de «faire du Canada le pays le plus libre au monde».

Les citoyens se prononcent sur le nouveau PGMR

La Ville de Lévis a tenu, le 3 mai dernier, sa consultation publique sur le nouveau plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon. Avec d’autres collègues, le président de la Régie intermunicipale de gestion des déchets des Chutes-de-la-Chaudière et conseiller municipal du district Saint-Étienne, Serge Bonin, a pu prendre en note les commentaires des citoyens ...