CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Après avoir obtenu la confiance des Lévisiens pour un troisième mandat consécutif en novembre dernier, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, perçoit la prochaine année avec une foule de projets et d’enjeux en tête. À ses yeux, ceux qui retiendront le plus l’attention seront la pénurie de main-d’œuvre et l’adaptation des pratiques et des services à la nouvelle réalité qui a été créée par la COVID-19.

À lire aussi : La CCL veut poursuivre ses combats et Une année à défendre son district et sa vision

En entrevue avec le Journal, M. Lehouillier souligne d’emblée que la Ville de Lévis continuera à soutenir les entreprises qui font face aux restrictions de la pandémie depuis bientôt deux ans. Selon lui, l’enjeu qui se fait sentir, et ce, même avant la situation pandémique chez les entrepreneurs est celui de la rareté de la main-d’œuvre.

«Je pense que ce sera l’enjeu numéro un (en 2022), non seulement pour faire rouler l’économie, mais également pour tous les services de base. On l’a vu dans le secteur de la santé, c’est la même chose qui se passe dans les secteurs des services», évoque le premier citoyen.

Gilles Lehouillier estime que la clé de la solution de ce défi sera la mise en place d’emplois à haute valeur ajoutée ainsi que l’automatisation de certains postes. «L’immigration à elle seule ne suffira pas à combler tous nos besoins de main-d’œuvre. C’est par la robotisation d’entreprises qu’on pourra répondre à ce manque de personnel. […] On souhaiterait développer une expérience pilote sur la robotisation de certaines activités. On pense à la tonte des pelouses, par exemple. On veut s’y pencher prochainement», propose-t-il.

Le deuxième enjeu important sur lequel son administration souhaite s’adapter est celui des nouvelles façons de faire qui se sont mises en place avec l’arrivée de la pandémie. «La pandémie a changé nos façons de voir et de faire les choses, ça va se répercuter dans notre offre de services à la Ville. On se rend compte que de plus en plus que les gens sont présents dans leur milieu de vie. […] Comme organisation municipale, on n’a pas le choix de s’adapter à cette nouvelle réalité», soutient le maire de Lévis.

C’est pourquoi la Ville désire écouter les besoins de ses employés, investir dans le développement harmonieux des espaces verts ainsi que bonifier les services de proximité déjà offerts aux citoyens. Ce sont notamment 10 M$ au minimum qui y seront investis au cours des trois prochaines années.

Remaniement du conseil municipal

La dernière élection municipale a changé le portrait du conseil municipal en novembre dernier. En effet, un membre du conseil a fait son entrée dans l’opposition. Cette nouvelle réalité ne déplaît pas au premier citoyen qui tient à ce que la confiance et la bonne foi règnent autour de la table afin de faire avancer Lévis.

«Même si nous pouvons avoir des divergences de points de vue, il faut absolument que l’on continue de débattre dans le respect et surtout dans l’acceptation que la démocratie, c’est aussi de prendre des décisions. […] C’est un élément nouveau qui s’ajoute, mais avec mon expérience, ce n’est pas un élément si nouveau comme j’ai déjà fait partie d’une opposition», ajoute le maire.

De grands projets

Pour 2022, Gilles Lehouillier voit plusieurs projets poindre à l’horizon. Au niveau culturel, une demande d’aide financière pour l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste a été déposée tout juste avant la pause des Fêtes et le projet d’agrandissement du centre culturel arrivera bientôt à l’étape des appels d’offres.

Aussi, la construction de la palestre de gymnastique à Pintendre devrait débuter en 2022, tout comme l’ajout des 25 studios de musique et des 4 studios de danse sur le territoire. La Ville reviendra également à la charge pour la demande d’aide financière afin de construire une deuxième glace à l’Aréna de Lévis.

Ajoutons que dans l’optique d’offrir des espaces verts ainsi que de redonner le fleuve aux citoyens, le parc des Chutes-de-la-Chaudière entamera la première phase de développement du projet de grand parc linéaire en 2022 avec la construction du nouveau pavillon d’accueil ainsi que l’aménagement extérieur de ce dernier. Également, la Ville vise à compléter le processus d’acquisition de terrains pour passer à l’étape du développement du concept du nouveau grand parc urbain qui sera situé dans le Village de Saint-Nicolas.

La municipalité souhaitera développer 1 000 nouveaux logements sociaux et abordables, mettre de l’avant la revitalisation des quartiers en offrant diverses activités ainsi que mettre en place sa voie utilitaire multifonctionnelle le long du boulevard Guillaume-Couture.

Une consultation publique afin de développer un plan directeur pour la sécurité et les limites de vitesse dans les rues du territoire sera mise en place en 2022. Au niveau de l’environnement, la Ville continuera d’assurer une bonne gestion des déchets et désire faire l’inventaire de l’ensemble des boisés d’intérêt du territoire.

Aux yeux de Gilles Lehouillier, tous ces projets miseront à mettre l’emphase sur le maintien d’une bonne qualité de vie et d’une fierté d’appartenance à la communauté lévisienne pour chacun des citoyens de Lévis.

Les plus lus

Conseil en bref : des enjeux de main-d’œuvre retardent la collecte du compost

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 juin dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Pont Pierre-Laporte : Lehouillier lance un appel à la «solidarité régionale»

À la suite d’un reportage conduit par Radio-Canada qui révélait une situation d’urgence au niveau des suspentes du pont Pierre-Laporte, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a interpellé la population et a invité le ministère des Transports du Québec (MTQ) «à passer à l’action» dans le dossier du troisième lien, le 16 juin.

Bernard Drainville portera les couleurs de la CAQ à Lévis aux prochaines élections

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

Picard fier de son bilan

Quelques jours après la fin de la 42e législature à l’Assemblée nationale, le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a dressé le bilan de son dernier mandat lors d’une rencontre avec le Journal de Lévis. Selon l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ), les quatre dernières années ont permis plusieurs avancées pour sa circonscription.

Troisième lien : l’appui de la population demeure stable

La Ville de Lévis a révélé un sondage réalisé par la firme Léger lors d’un point de presse à l'hôtel de ville de Lévis, le 30 juin. L’échantillonnage indique un intérêt des populations de Lévis, Québec, de la MRC de Bellechasse ainsi que de la MRC de la Côte-de-Beaupré face au tunnel Québec-Lévis.

Des projets de logements sociaux soutenus par les gouvernements

Le ministre du Logement du Canada, Ahmed Hussen, et la ministre de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, sont ont annoncé, le 22 février, que 79 projets, qui permettront la construction de 1 458 logements sociaux et abordables au Québec, seront réalisés d’ici la fin de l’année 2022. C’est grâce à un investissement de près de 338 M$ prévu dans le cadre de la Seconde Entente Canada-Québec concern...

Un nouveau coup de pouce de Québec à Alliance-Jeunesse

Au nom de l’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, Samuel Poulin, le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a annoncé, le 5 mai, qu’Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière recevra un appui gouvernemental de 99 802 $ pour son projet Tremplin-Autonomie.

Stéphanie Lachance est satisfaite de son bilan de mandat

Adjointe parlementaire à la famille et députée de Bellechasse, l'élue a partagé son bilan de ses quatre années passées dans sa circonscription, par l’entremise d’un communiqué de presse, le 15 juin. Mme Lachance s'est dite satisfaite travail qu’elle a réalisé durant son mandat.