Le marché Ostara accueillera les familles de Lévis dès la mi-juillet. CRÉDIT : METAH. DESIGN. STRATÉGIQUE

Déjà, de nouveaux univers du Patro de Lévis apparaîtront dans les prochaines semaines pour la saison estivale. Le nouvel univers du camp de jour, qui portera désormais le nom de Neo, ainsi que le marché Ostara seront mis sur pied prochainement.

À lire aussi : Un Patro qui souhaite s'ouvrir encore plus à sa communauté

Mieux connu sous le nom du camp de jour Patro vacances, ce dernier passera à Neo, le camp de jour du Patro de Lévis. Avec cette nouvelle image de marque et cette nouvelle thématique, l’équipe du Patro souhaite que les jeunes qui y prendront part puissent s’identifier à Neo tout au long de l’année.

Pour sa première année d’existence, ce nouvel univers de l’organisme lévisien mettra de l’avant une thématique inspirée du cirque. Déjà, l’équipe d’animation s’affaire à adapter l’offre habituelle de camp de jour à cette nouvelle vision. «On s’éloigne des thématiques que les jeunes étaient habituées de voir pour qu’ils puissent s’identifier à longueur d’année à cet univers-là et qu’ils en soient fiers, exprime Pascal Brulotte, directeur général du Patro de Lévis. On monte d’un cran les standards de l’offre de service.»

Ainsi, le Patro souhaite amuser les jeunes du camp de jour en offrant des animations de haute qualité. Notons que pour développer sa nouvelle thématique, l’équipe d’animation travaille avec un nouveau partenaire de l’organisation communautaire qui n’a pas encore été dévoilé.

Le marché fermé du Patro

D’ici la mi-juillet et jusqu’à la mi-septembre, le site du Patro de Lévis s’animera et accueillera sur son terrain le marché Ostara. Citoyens et citoyennes seront invités au Patro pour profiter d’une programmation où producteurs et maraîchers de la région seront présents pour vendre leurs produits.

«Ce qu’on souhaite faire avec le marché, c’est animer le milieu. On ne se met pas à la place d’un promoteur qui fait des événements de marché. Pour nous, c’est un moyen d’animer notre quartier et notre milieu de vie. Il va y avoir des producteurs de Lévis et de la région de la Chaudière-Appalaches, on veut les mettre de l’avant», explique le directeur général du Patro.

Ainsi, le Patro de Lévis organisera une programmation d’animation pour les familles et mettra en valeur les organismes lévisiens et de la Chaudière-Appalaches du secteur alimentaire. L’organisation lévisienne prévoit même avoir une offre de nourriture pour que les gens puissent profiter de leur journée en prenant une bouchée.

«C’est de redonner l’espace aux citoyens pour qu’ils viennent passer un bon moment et par la même occasion de mettre en valeur les marchands de la région, souligne Pascal Brulotte. Différemment à un marché ordinaire, on invite les gens à venir se déposer, passer du temps en famille et être animés par le Patro.»

De nouveaux univers en développement

En plus de ces deux nouveaux univers, le Patro de Lévis travaille à l’élaboration de ses prochains projets. Dès l’automne, on pourrait voir apparaître un café à l’intérieur des murs du Patro, un endroit où les personnes pourront se détendre et rencontrer d’autres concitoyens. L’organisme communautaire voudrait également ouvrir les portes de son Fab Lab où les amateurs de sciences et technologies pourront y trouver leur compte.

«Cet automne, les gens vont sentir que quelque chose se trame au Patro!»

Bien centralisé dans le Vieux-Lévis, l’organisation lévisienne souhaite avoir des tentacules un peu partout sur le territoire de Lévis pour offrir ses services à tous les citoyens, même ceux qui habitent loin de ses locaux.

«Il faut que ce Patro soit le Patro de l’ensemble de la population. Ce n’est pas vrai que tout le monde peut profiter du Patro sur tout le territoire en ce moment et c’est notre responsabilité d’aller à la rencontre des personnes qui sont plus loin, en collaboration avec les acteurs du milieu déjà en place. Il faut être en proximité avec les gens, c’est fondamental», soutient M. Brulotte.

Les plus lus

Le Bazar de la Maison de la famille Rive-Sud enfin de retour

Après deux ans d’absence, Le Bazar de Lévis de la Maison de la famille Rive-Sud sera de retour le 22 et 23 octobre. L’événement prendra place pour une première fois à l’École Pointe-Lévy.

Le Programme de soutien aux initiatives citoyennes lancé

La Ville de Lévis et la Corporation de développement communautaire (CDC) de Lévis ont officiellement lancé leur Programme de soutien aux initiatives citoyennes annoncé en février dernier, le 1er septembre dernier. Ainsi, la CDC de Lévis pilotera le projet qui permettra de soutenir les projets citoyens jusqu’à hauteur de 10 000 $.

Une deuxième édition pour le Défi vélo du Littoral

Chantal Brochu, Sylvie Cayouette, Denis Girard, Jean-Yves Goineau, Marie-Chantal Laroche ainsi que Michel Turgeon parcourront plus de 500 kilomètres entre l’Assemblée nationale de Québec et le Parlement d’Ottawa afin de récolter des fonds pour soutenir la mission de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL), jusqu’au 13 septembre prochain.

L’AQDR réclame des mesures pour la condition des aînés

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a profité de la campagne électorale provinciale pour lancer son manifeste pour les droits des personnes aînées, Pour en finir avec l’âgisme, le 16 août. Dans ce document, l’AQDR relate ses différentes demandes pour améliorer la condition des aînées lors de la prochaine législature.

Grimper pour arrêter la sclérose en plaques

L’événement sportif et caritatif Grimpons pour l’eSPoir sera de retour le samedi 1er octobre au Centre de plein air de Lévis. Ce défi au profit de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques permet d’amasser des sous pour lutter contre cette maladie. Deux parcours, deux formules : une pour s’amuser et une autre pour se mesurer.

Les gagnants de la Loto-Mobile + maintenant connus

La Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL) a procédé, le 1er septembre, aux tirages de la Loto-Mobile + en présence des concessionnaires et des partenaires de l’édition 2022.

Suer pour les jeunes

La Fondation Ancrage Jeunesse et la Fondation Jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches se sont associés avec le centre d’entraînement privé le Gym Facteur 23 afin de présenter la deuxième édition du Défi Facteur Jeunesse, le 24 septembre prochain au Centre de plein air de Lévis.

La Fabriquerie revient pour une neuvième édition

Organisée par la Banque à pitons, la Fabriquerie prône le partage des savoir-faire. Dans le cadre de cet événement, une panoplie d’activités aura lieu le samedi 17 septembre de 13h à 16h, au parc de l’Anse-Tibbits.

Une marche à Lévis pour parler du consentement

Le CALACS de la Rive-Sud organise une marche d’action le 16 septembre, à 18h, dans le cadre de la Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes qui marquera le début de la campagne de sensibilisation, Se parler, en parler : vers une culture du consentement.

50 ans pour les Chevaliers de Colomb de Saint-Henri

Les Chevaliers de Colomb du conseil 6416 de Saint-Henri fêtent leur 50e anniversaire cette année, ils en profiteront également pour souligner les 40 ans du Centre d’entraide familial de Saint-Henri lors d’activités prévues les 23 et 25 septembre prochains.