Le réalisateur Jeff Denis est le porte-parole de la troisième édition du FICL. CRÉDIT : COURTOISIE

C’est du 16 au 18 mai que se déroulera la troisième édition du Festival interactif de cinéma de Lévis (FICL) au Cégep de Lévis-Lauzon. Encore une fois, les amateurs lévisiens du septième art pourront découvrir chez eux des courts métrages d’ici et d’ailleurs tout en prenant part à des activités pour en savoir plus sur les coulisses du cinéma.

Pour cette troisième édition, les organisateurs du FICL ont décidé de diminuer l’ampleur des activités pour améliorer la qualité de celles proposées. Côté projection, les cinéphiles pourront voir 24 courts métrages, dont 21 qui sont sur les rangs lors de la compétition officielle. Si la majorité de ces créations ont été produites au Québec, certaines œuvres proviennent de la France et de l’Espagne.

«Je suis vraiment contente. Selon moi, nous avons été chercher le meilleur de ce qui s’est fait dans le domaine du court métrage au cours de la dernière année. Nous avons été capables de viser ce qui allait piquer la curiosité des gens et nous avons une programmation d’une grande qualité», s’est réjouie Marie-Pierre Fecteau, l’une des membres du comité organisateur de l’événement.

Les projections des 24 courts métrages inscrits à la programmation se dérouleront en trois blocs, qui auront lieu le jeudi 16 mai (20h) ainsi que le vendredi 17 mai (19h et 21h). Les prix du FICL, d’une valeur totale de plus de 5 000 $, seront remis le samedi 18 mai, à 10h.

Toujours côté cinéma, deux moments pendant le FICL seront réservés, le 18 mai, à Copie Zéro, le festival du programme de cinéma du Cégep de Lévis-Lauzon. À 13h30, les festivaliers pourront découvrir les films de fin d’année des étudiants de première année À 19h30, les films finaux des finissants du programme seront projetés, avant la remise de prix de Copie Zéro à 22h.

En ce qui a trait au volet interactif afin de permettre aux visiteurs d’en découvrir davantage sur l’industrie du cinéma, deux activités sont au menu de la troisième édition. D’abord, le 16 mai à 18h, les personnes intéressées pourront vivre l’expérience du doublage lors de Doublage / impro-doublage (remise de prix aux participants le lendemain à 18h). Ensuite, Daniel Ferland, fondateur du Bureau de cinéma et de télévision de Chaudière-Appalaches, offrira une conférence sur les autorisations et les droits à l’image, le 17 mai à 15h.

Notons que deux activités complètent la programmation de la troisième édition du FICL, soit un 5 à 7 d’ouverture le 16 mai et un 5 à 7 hot-dog le 18 mai.

Un événement de plus en plus connu

 Grâce à cette programmation, les organisateurs du FICL espèrent que l’événement «sortira de son cocon», image retenue pour les publicités de la troisième édition. De plus en plus, le FICL peut se targuer d’une reconnaissance au sein du circuit de festivals québécois mettant à l’honneur le court métrage et d’obtenir la confiance de davantage de partenaires.

«C’est vraiment plaisant de voir ça grandir. Au niveau de la direction artistique, nous avons vraiment poussé pour l’image, malgré nos faibles moyens. Lors de notre tournée des festivals, nous sommes de plus en plus reconnus. Ce qui est notre gagne-pain, comme nous sommes des bénévoles, c’est que nous nous faisons dire que nous sommes une inspiration pour des personnes qui désirent créer leur propre festival», a partagé Pier-Olivier Renaud, le coordonnateur du FICL.

Pour en savoir plus sur le FICL, vous pouvez consulter le www.ficlfest.com.

Les plus lus

The Young Cast de retour sur NBC le 23 juin

La troupe du studio de danse lévisien District.Mao s'est qualifiée grâce à sa performance présentée le 9 juin dernier à l'émission américaine World of Dance sur NBC. The Young Cast reviendra le 23 juin devant les juges pour défendre sa place dans cette quatrième saison de la compétition.

Un concert à la maison comme si on y était

Le Vieux Bureau de Poste (VBP), avec 17 autres diffuseurs de Réseau Centre dont fait partie la salle lévisienne, diffuseront une série de cinq spectacles en ligne. Malgré une scène bien vivante, l’horizon reste flou pour le déconfinement des salles de spectacles.

Une programmation musicale en ligne

Les Événements Jeunesse Venite Adoremus (ÉJVA) et l'Opéra de Lévis ont annoncé, le 1er juin, que le reste de leur saison artistique se fera virtuellement. Les événements de la programmation 2020 seront disponibles sur leur site Web. La première présentation aura lieu ce vendredi 5 juin.

Les finissants en arts visuels exposent virtuellement

Les 16 finissants du programme d’Arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon présentent au public leurs œuvres de fin d’études dans des galeries en ligne. Les expositions se tiennent habituellement à Regart, centre d’artistes en art actuel, et au Centre d’exposition Louise-Carrier.

Cartographies imaginaires en vitrine

Composée de 16 gravures rehaussées au crayon de couleur, Nous ne contrôlons pas le soleil est une installation de Marie-Claude Drolet. L’œuvre est exposée dans la vitrine de Regart jusqu’au au 26 juin.

Exposition : Louis-Fréchette et Moi à découvrir cet été

La Maison natale de Louis Fréchette a rassemblé 15 artistes qui évoquent dans leurs créations la mémoire de l’écrivain lévisien et son œuvre littéraire. L’exposition d’arts visuels est présentée du 24 juin au 1er septembre.

Le comic book de Ça fout la chienne prend forme

Dans les cartons du Lévisien Luca Jalbert depuis quelques mois, le comic book annuel qui remplacera le magazine trimestriel Ça fout la chienne a littéralement pris son envol en raison de la crise du coronavirus.

Nicolas Dussault donnera des concerts en ligne cet été

Le pianiste lévisien Nicolas Dussault présente une série de cinq concerts instrumentaux en ligne. Les prestations seront commentées et chacune des soirées musicales se déroulera sous un thème différent.

Du rap québécois virtuel

Le 12 juin dernier, le groupe de rap lévisien Taktika a présenté un concert virtuel de rap québécois. Le spectacle a été tourné en direct de L’Anti Bar et Spectacles à Québec et était disponible sur le Web.

Les comédiens passent devant la caméra

Devant un parterre de sièges vides, les comédiens se donnent la réplique. L’un des spectacles à l’affiche cet été dans la programmation du Théâtre ambulant, présentée par la Ville de Lévis, est en cours de captation sur la scène de L’Anglicane.