François Legault a annoncé mercredi soir une nouvelle mesure pour réduire la taille des rassemblements à partir du 26 décembre. CRÉDIT : ÉMILIE NADEAU - ARCHIVES

Devant la nouvelle dégradation de la situation épidémiologique de la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 22 décembre, l’imposition d’une nouvelle mesure afin de freiner la propagation du coronavirus. Cependant, les rassemblements réunissant 10 personnes pourront avoir lieu les 24 et 25 décembre.

«Le Québec est frappé très fort par le variant Omicron. Nous sommes passés de 2 000 nouveaux par jour à plus de 9 000, comme nous l’annoncerons demain. Cette hausse a un impact sur les hospitalisations et on pense qu’on fera face à une bonne augmentation à ce niveau dans les prochains jours. Notre objectif, c’est que ça ne déborde pas dans nos hôpitaux et c’est pour cela que nous devons mettre en place une nouvelle mesure», a d’emblée souligné M. Legault, lors d’une conférence de presse à Montréal.

Ainsi, à partir du 26 décembre, seuls les rassemblements réunissant un maximum de six personnes ou deux bulles familiales seront désormais autorisés dans les résidences privées. Cette règle sera également en vigueur à partir de cette date dans les restaurants.

Quant aux rassemblements prévus les 24 et 25 décembre par de nombreux Québécois, ils pourront encore réunir un maximum de 10 personnes. Toutefois, le premier ministre a suggéré plusieurs conseils de prudence à ses concitoyens qui souhaitent se rassembler pour célébrer Noël avec leurs proches.

«Nous permettons les rassemblements réunissant 10 personnes, mais je demande aux Québécois qui peuvent reporter leurs célébrations de le faire ou de se limiter qu’à un seul rassemblement les 24 et 25 décembre. De plus, 70 % des personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 présentement au Québec sont âgées de 60 ans et plus. C’est ce groupe qui est à risque de complications. C’est une question de jugement. L’idéal, ce serait de rester à la maison. Si vous tenez absolument à participer à une réunion familiale, limiter le nombre de participants, porter le masque, garder une distance de deux mètres avec les personnes provenant d’autres bulles et ouvrir régulièrement une fenêtre pour aérer la pièce où vous vous trouvez», a déclaré François Legault.

Du même souffle, le premier ministre du Québec a une nouvelle fois demandé aux Québécois non vaccinés d’éviter de prendre part à des rassemblements. «Il y a moins de 10% des adultes québécois qui ne sont pas vaccinés, mais ils représentent 50% des personnes actuellement hospitalisées. Si vous ne le faites pas pour vous et si vous ne voulez pas vous faire vacciner, restez à la maison. Vous représentez un plus grand risque de provoquer des impacts, que ce soit pour vous ou pour la société», a illustré M. Legault.

Poursuivre les efforts et révision de la stratégie de dépistage

Rappelant par la suite qu’il ne s’agissait pas de la première épreuve vécue par le peuple québécois, François Legault a demandé à ses concitoyens de respecter une nouvelle fois les mesures sanitaires pour infléchir les courbes présentement à la hausse.

«Je vous demande de faire ses efforts pour le personnel de notre réseau de la santé. Ça fait 22 mois qu’ils sont au front pour combattre le virus. Mais ils ne sont pas non plus invulnérables face à celui-ci. Ils peuvent également être infectés en raison de leurs contacts au sein de la population. Pour le moment, nous estimons que nos mesures sont suffisantes pour garder le contrôle dans nos hôpitaux, mais on n’hésitera pas à prendre des mesures supplémentaires au cours des prochains jours (si la situation se dégradait)», a affirmé le chef du gouvernement, avant que Christian Dubé (ministre de la Santé) partage que Québec n'envisageait de revenir avec le système de zones de couleurs.

Dans un autre ordre d’idées, le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, a dévoilé les changements apportés par le ministère de la Santé à sa stratégie de dépistage. Désormais, les tests PCR ne seront réservés qu’aux personnes qui souffrent de symptômes de la COVID-19 et qui n’ont pas accès à un test de dépistage rapide à la maison.

Pour les citoyens qui obtiennent un résultat positif lors d’un test de dépistage rapide, ils doivent immédiatement s’isoler jusqu’au moment où ils obtiendront le résultat d’un test PCR qu’ils pourront subir dans un centre de dépistage. Les personnes qui ont été en contact avec une personne infectée par le coronavirus doivent s’isoler dès qu’ils apprennent la nouvelle. Ils ne doivent passer un test PCR que s’ils ne développent des symptômes de la COVID-19.

Notons également que les personnes qui auront donné leur accord et qui obtiendront un résultat positif à la suite d’un test PCR recevront leur résultat par courriel. De plus, les personnes infectées doivent prévenir les personnes avec qui elles ont été en contact auparavant qu’elles ont obtenu un résultat positif. Avec ces différentes mesures, le ministère de la Santé veut permettre à ses équipes de se consacrer uniquement au dépistage, alors que la demande pour le dépistage a explosé au cours des derniers jours.

Les plus lus

Lévis ne veut pas que ses citoyens s’ennuient cet été

C’est le 2 juin dernier que la Ville de Lévis a dévoilé la programmation de l’édition 2022 de Cet été, je parcours Lévis. Grâce à un investissement de plus de 1 M$, la municipalité offrira plus de 200 activités sur 30 sites répartis à travers la ville lors de la belle saison.

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

Une rue qui n’est pas désirée à Saint-Étienne

Plusieurs citoyens de Saint-Étienne-de-Lauzon ne comprennent toujours pas pourquoi un passage piétonnier projeté dans le quartier des Peintres sera remplacé par la Ville de Lévis par une rue qui prolongera la rue Cézanne. Plus de 350 citoyens ont signé une pétition demandant à la municipalité de faire marche arrière dans ce dossier.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Le ministère de l'Environnement prend une ordonnance contre une bleuetière de Saint-Étienne

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a annoncé, le 13 juin qu’il a pris une ordonnance à l’égard de Bleuetière Duroy, un établissement de Saint-Étienne-de-Lauzon.

Palmarès des pires routes de CAA-Québec : des artères lévisiens s'y retrouvent

Comme à son habitude, CAA-Québec a tenu son traditionnel palmarès des pires routes du Québec ce printemps. L'organisme a dévoilé, le 8 juin, ses classements finaux et plusieurs rues lévisiennes s'y retrouvent.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 25 mai 2022

Mme Simonne Royer (Dubé) est décédée à l’âge vénérable de 101 ans et 5 mois (1re photo). Elle aimait utiliser ses mains pour faire de beaux tricots, du crochet, frivolités et autres travaux manuels avec les Fermières. Elle avait une passion pour le bingo qui lui permettait de rencontrer des amies. Elle adorait jardiner, voir les oiseaux qui se promenaient sur son terrain et les bateaux sur le fleu...