Photo : Gilles Boutin - Archives

Les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, se sont réunis à l’hôtel de ville lors d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 9 mai. Voici un résumé des points abordés et des décisions prises par les élus lors de la rencontre.

Intervention du ministère de l’Environnement demandée

En marge de la séance, Gilles Lehouillier a fait savoir que la Ville accueillait favorablement une pétition déposée par une centaine de citoyens préoccupés par l’agrandissement prévu visant l’exploitation de carrières, de gravières et de sablières dans le secteur du chemin Saint-Roch.

Le groupe craint que l’expansion de ces activités provoque des impacts sur la Grande plée Bleue. Bien que la réglementation municipale permette l’exploitation de gravières et de sablières dans la zone concernée, la décision finale revient à la Commission de protection du territoire agricole du Québec.

Dans le cadre du processus, la Ville demande donc l’intervention du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour s’assurer que le projet d’expansion n’aura aucune conséquence sur la préservation «de ce joyau écologique qu’est la Grande plée Bleue et sur le respect de l’habitat naturel des animaux sauvages». Pour officialiser cette demande d’intervention, le conseil municipal a adopté une résolution en ce sens lors de sa réunion du 9 mai.

Dans un autre ordre d’idées, le maire a aussi promis de se pencher sur l’atténuation des impacts des activités des carrières, gravières et sablières dans le secteur du chemin Saint-Roch, une autre demande du groupe de pétitionnaires.

Robotique : Lévis appuie financièrement une initiative

Lors de la séance ordinaire, les élus ont autorisé l’octroi d’une subvention de 120 000 $ à l’organisme à but non lucratif Zone Synapse pour le développement de son projet Zone d’innovation Synapse – Phase de démarrage dans le Dataparc Lévis.

Le projet vise à démontrer le fonctionnement de la zone d’innovation par l’entraînement de robots et le développement d’un coffre à outils destiné aux utilisateurs de la Zone. Voulant particulièrement aider les petites et moyennes entreprises (PME), Zone Synapse veut offrir des espaces d’entraînements robotiques et des environnements de simulation permettant le déploiement d’automatisations et leur réutilisation (boîte à outils) ainsi qu’offrir sur demande des environnements de calculs écoresponsables aux PME.

Chemin Pétrée : des travaux demandés

Plusieurs citoyens ont profité de la période de questions pour demander à la Ville de Lévis d’agir afin de rendre carrossable le chemin Pétrée au printemps. Rappelons que cette route rurale en terre et gravier située aux limites du quartier Saint-Étienne-de-Lauzon avec Saint-Lambert-de-Lauzon devient une route digne des pays en guerre lors de la période de dégel.

Des résidents du secteur ont déploré les difficultés de circulation sur le chemin Pétrée et même la privation de certains services municipaux, comme les camions de la collecte des déchets ne peuvent emprunter pour le moment la route et qu’un véhicule d'urgence s’est dernièrement enlisé lorsqu'un citoyen a demandé un avis au Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis.

Le maire a rappelé que le chemin Pétrée ne respectait pas les normes routières actuelles et qu’il était frappé par un important problème de drainage. Comme les travaux correctifs sur toute la route coûteraient entre 6 M$ et 7 M$, l’administration Lehouillier évalue la mise en place de solutions optimales et alternatives pour s’attaquer au problème. Pour sa part, le conseiller municipal du district Saint-Étienne, Serge Bonin, a affirmé qu’il a rappelé aux fonctionnaires l’importance d’interventions ciblées sur la route et il a demandé que la municipalité évalue le coût d’une réparation globale du chemin Pétrée.

Décision à venir sur l’avenir des Scies Mercier

À la suite d’une question d’un citoyen du Vieux-Lévis s’inquiétant notamment que le lieu attire désormais la vermine et attire potentiellement des vandales, Gilles Lehouillier a abordé le dossier de l’avenir du bâtiment des Scies Mercier. Plusieurs mois après que le conseil municipal a refusé la demande de démolition du bâtiment construit à la fin du 19e siècle, le premier citoyen de Lévis a indiqué que le conseil prendra une décision finale sur l’avenir du site au cours des prochaines semaines.

Une autre étape franchie pour les Sentiers récréatifs de Saint-Nicolas

Les élus ont autorisé la dépense relative au projet des Sentiers récréatifs de Saint-Nicolas au montant maximal de 525 000 $, à même l’excédent de fonctionnement accumulé non affecté, lors de la séance. Concrètement, le conseil municipal approuve les dépenses relatives à la mise en œuvre des services professionnels, des travaux d’interventions pour la pérennité et le développement ainsi que l’acquisition possible de lots adjacents d’un parc dans le secteur du quai Baker souhaités par la direction de la vie communautaire de la Ville.

Nouvelle entente pour le développement culturel

 Les conseillers ont approuvé une recommandation des fonctionnaires afin de conclure l’Entente sectorielle de développement de la culture de la Chaudière-Appalaches 2022-2025. Ce plan, réunissant la Ville de Lévis, les neuf MRC de la Chaudière-Appalaches et le ministère des Affaires municipales du Québec, prévoit l’élaboration d’un plan d’action autour des principaux enjeux et opportunités qui ont été soulevés lors de la démarche de concertation et de mobilisation. Par la suite, les partenaires de l’entente travailleront à planifier et mettre en œuvre les projets qui auront été identifiés pour atteindre les objectifs du plan d’action.

Il s’agit d’une entente globale totalisant 1 124 000 $ sur trois ans. La Ville de Lévis y contribuera pour un montant total de 27 000 $ sur trois ans. Une partie de ce financement, soit un montant de 14 000 $, est déjà prévu dans le cadre de l’Entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Lévis et le ministère de la Culture et des Communications. L’autre partie du financement, au montant de 13 000 $, sera prise à même les disponibilités budgétaires du service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.


Les plus lus

Le président de la SHB est le candidat conservateur dans Bellechasse

Comme l’a dévoilé il y a quelques semaines La Voix du Sud, le président de la Société historique de Bellechasse (SHB), Michel Tardif, sera le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Bellechasse lors des élections provinciales cet automne. Le chef de cette formation politique, Éric Duhaime, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse à Saint-Anselme, le 2 juin.

Schéma d’aménagement révisé : le transport au cœur des préoccupations citoyennes

Après avoir tenu une consultation en ligne pendant le mois de mai lors de laquelle elle a reçu plus de 40 commentaires ou mémoires, la Ville de Lévis a tenu une consultation publique en présence sur son schéma d’aménagement et de développement révisé, le 31 mai. Près d’une centaine de citoyens ont pris part à la rencontre à l’hôtel de ville, principalement pour partager leurs préoccupations quant ...

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : des travaux débuteront cet été

De passage à Lévis, le ministre des Transports, François Bonnardel, accompagné du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, au nom d’André Lamontagne, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, ainsi que du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du vice-président du conseil d’administration de la Société de transport de Lévis (STLévis), Michel Patry, a annoncé, le 26 mai, ...

Conseil en bref : la Ville enregistre un surplus de 28 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 24 mai dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

François Paradis confirme son départ

Par voie de communiqué, le député de Lévis et président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis, a confirmé, le 3 juin, la rumeur qui circulait depuis quelques semaines. L'élu de la Coalition avenir Québec (CAQ) ne sera pas candidat lors des prochaines élections provinciales cet automne.

Paradis quitterait, Drainville le remplacerait

Selon ce qu'affirment plusieurs médias nationaux, le député provincial de Lévis, François Paradis, ne se représenterait pas aux prochaines élections provinciales cet automne. Pour le remplacer à titre de candidat de sa formation politique, la Coalition avenir Québec (CAQ) aurait mis la main sur Bernard Drainville, animateur de radio à Montréal, ancien journaliste de Radio-Canada et ancien élu péqu...

Conseil en bref : des enjeux de main-d’œuvre retardent la collecte du compost

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 juin dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Pont Pierre-Laporte : Lehouillier lance un appel à la «solidarité régionale»

À la suite d’un reportage conduit par Radio-Canada qui révélait une situation d’urgence au niveau des suspentes du pont Pierre-Laporte, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a interpellé la population et a invité le ministère des Transports du Québec (MTQ) «à passer à l’action» dans le dossier du troisième lien, le 16 juin.

Bernard Drainville portera les couleurs de la CAQ à Lévis aux prochaines élections

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

Québec conclut une entente avec les camionneurs artisans

Le ministre des Transports,François Bonnardel, a annoncé, le 27 mai, qu'une entente avait été conclue avec l'Association nationale des camionneurs artisans afin de mettre en place dès maintenant «des solutions pour apporter un meilleur soutien aux camionneurs artisans dans le contexte de la hausse fulgurante du prix du carburant».