CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discutera plus avec cette dernière.

«Près de sept ans après le décès de M. Garon et après cinq ans de discussions avec un premier comité de toponymie, puis un second, sans jamais avoir pu rencontrer le maire en personne, le groupe composé, entre autres, de la veuve et du frère de M. Garon, a convenu de ne plus discuter avec la présente administration municipale», ont expliqué les proches dans le document transmis aux médias.

Rappelons qu'en marge de la séance du conseil municipal du 12 avril, Gilles Lehouillier avait fait savoir que la Ville n'allait pas renommer la route du Président-Kennedy à Lévis et Pintendre en boulevard Jean-Garon. Le maire avait alors expliqué cette décision par le manque d'ouverture des nombreux commerçants de l'artère.

Du même souffle, il avait indiqué que son administration voulait rencontrer bientôt les proches de Jean Garon pour discuter des trois propositions retenues par le comité de toponymie, n'incluant pas un changement de nom pour la route du Président-Kennedy, et d'autres suggestions.

Cependant, les proches de l'ancien député péquiste, ministre provincial et maire de Lévis tiennent mordicus à ce que Lévis honore la mémoire de Jean Garon en renommant la route du Président Kennedy.

La transformation de ce lien historique entre Lévis et la Beauce, «d'une route de campagne meurtrière en grand boulevard urbain», est l'un des plus importants legs de Jean Garon, méritant donc que cette route devienne le boulevard Jean-Garon selon les proches du regretté homme politique.

«Le nom d’un grand boulevard est un bien public précieux qui doit servir à honorer des gens marquants du milieu et non pas des personnalités étrangères qui n’y ont jamais mis les pieds. En s’en remettant à un sondage réalisé en pleine pandémie auprès des seules entreprises qui y ont pignon sur rue, nous croyons que le maire  n’exerce pas le leadership qu’on serait en droit de s’attendre de sa part. Parfois il faut donner du temps au temps. Notre démarche en sera une de long terme, ainsi l’a décidé l’administration municipale actuelle. Entretemps, nous continuerons nos démarches auprès de la communauté lévisienne afin de recueillir des appuis pour que le projet du boulevard Jean-Garon, à la mémoire de ce dernier, devienne réalité», a conclu le groupe défendant le changement.

Lehouillier «étonné»

Au lendemain de la sortie des proches de Jean Garon, le maire de Lévis n'a pas caché son étonnement face à cette sortie. En marge d'une conférence de presse, Gilles Lehouillier a réitéré son ouverture à rencontrer les représentants du groupe tout en ajoutant que la lenteur du processus n'était pas provoquée par une rancœur qu'il aurait envers Jean Garon, qui a été l'un de ses adversaires politiques au tournant des années 2000.

«Avant de rencontrer les membres de la famille, nous devions attendre de prendre connaissance du rapport du comité de toponymie sur ses propositions afin d'honorer M. Garon, un rapport qui a été récemment déposé au conseil municipal. Je suis étonné de cette sortie, mais je suis prêt à rencontrer dès la semaine prochaine les proches de M. Garon. Je n'ai pas de rancœur envers M. Garon, ce n'est pas ma façon de faire de la politique. Essayons de trouver une voie de passage pour trouver une solution. Tous les membres du conseil municipal souhaitent qu'on arrive avec quelque chose d'intéressant pour honorer M. Garon», a déclaré M. Lehouillier.

Les plus lus

La Chaudière-Appalaches encore en zone orange la semaine prochaine?

Si le gouvernement provincial désire que la Chaudière-Appalaches passe en zone jaune (palier de préalerte) lundi prochain, la région pourrait être la seule du Québec à demeurer lundi prochain en zone orange, en raison de sa situation épidémiologique.

La Ville crée une nouvelle direction pour la sécurité dans ses rues

La Ville de Lévis en est à l’élaboration d’une nouvelle direction des transports et de la mobilité durable au sein de son administration, a annoncé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le 27 mai dernier. Cette nouvelle branche administrative de la Ville aura comme premier mandat d’entreprendre un chantier sur la sécurité dans les rues résidentielles et la fluidité de la circulation sur l’ensembl...

Démolition de l’ancien hôtel Victoria refusée, le dossier des Scies Mercier bientôt étudié

Lors de la séance du 25 mai du conseil municipal de la Ville de Lévis, les échevins se sont penchés sur deux dossiers précédemment étudiés par le comité de démolition qui ont fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers mois : les demandes pour démolir l’ancien hôtel Victoria (5204-5224, rue Saint-Laurent) et le bâtiment ayant accueilli les Scies Mercier (220, rue Napoléon-Mercier).

Lévis Force 10 dévoile son équipe

Le maire de Lévis et chef du parti politique municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 4 juin, les candidats qui composeront son équipe lors de la prochaine élection municipale prévue à l’automne. 12 des 15 échevins qui composent actuellement le conseil municipal seront de retour afin de solliciter un autre mandat tandis que trois nouveaux visages bien connus...

Surchauffe immobilière : Québec met en place des mesures de protection

«Afin de maintenir la capacité des ménages d'effectuer leurs versements hypothécaires en cas de modifications de la conjoncture économique et d'éviter qu'ils se placent dans une situation d'endettement excessif», l'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé le 21 mai dernier qu'à compter du 1er juin, le nouveau taux admissible applicable aux prêts hypothécaires résidentiels non assurés sera l...

Repensons Lévis fait une place aux jeunes

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé, le 8 juin, qu'il crée une aile jeunesse, Relève RL.

Des projets lévisiens appuyés par Québec

C’est le 17 juin dernier que la pelletée de terre marquant le début des travaux de réaménagement du parc de l’Anse-Benson à Saint-Romuald d’une durée de deux ans a été effectuée. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que Geneviève Guilbault, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, en ont profité pour annoncer deux autres nouveaux investissements de Québec sur le territoi...

RL veut que le bâtiment des Scies Mercier devienne un Espace bleu

À quelques heures de la séance extraordinaire du conseil municipal consacré au dossier de la démolition du bâtiment des Scies Mercier, Repensons Lévis (RL) et son candidat dans le district Notre-Dame, Elhadji Mamadou Diarra, ont fait une sortie afin de partager leur espoir de voir l'ancienne usine devenir un Espace bleu.

Une première candidate pour Repensons Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé, le 4 juin, l'identité du quatrième membre qui défendra ses couleurs lors des prochaines élections municipales. En novembre prochain, Liz-Ann Picard tentera de devenir la conseillère municipale du district Lauzon. Il s'agit de la première femme à être officiellement candidate pour RL.

Un sixième candidat pour Repensons Lévis

Daniel Saindon (sur la photo) portera les couleurs de Repensons Lévis (RL) afin de devenir conseiller municipal du district Charny lors des prochaines élections municipales, en novembre prochain. La formation a dévoilé l’identité du rival de Karine Lavertu, conseillère actuelle et candidate de Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le 18 juin dernier.