CRÉDIT : ÉMILIE NADEAU - ARCHIVES

Le premier ministre du Québec, François Legault, a fait le point sur la situation sanitaire de la province, le 20 janvier. Alors que le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 se stabilise, le chef du gouvernement soutient cependant que le Québec ne peut se permettre de nouveaux assouplissements en raison de la gravité de la situation épidémiologique. Il a de nouveau fait appel au sens de la solidarité des Québécois afin que les mesures actuelles soient respectées.

«On voit enfin la lumière au bout du tunnel. Nous avons atteint le pic des hospitalisations et au cours des dernières heures, le nombre de personnes hospitalisées a diminué. Si la courbe amorce sa descente, nous n'aurons pas à mettre en branle notre plan B dans les hôpitaux puisque les hospitalisations semble se stabiliser autour de 3 400. Tout cela, c'est grâce aux efforts des Québécois qui respectent les consignes sanitaires. Mais la situation demeure difficile, comme les hôpitaux sont pleins et que des milliers de travailleurs du réseau de la santé sont toujours absents», a d'emblée déclaré M. Legault, lors d'une conférence de presse à Montréal.

En raison de cette situation difficile, François Legault estime donc que la série de mesures sanitaires actuellement en vigueur doit demeurer en place, comme le recommande la Santé publique. Le premier ministre en a alors profité pour lancer des pointes à certains partis d'opposition qui ont demandé, au cours des derniers jours, de nouveaux allégements aux règles en place pour freiner la propagation du coronavirus.

«Je comprends très bien que les Québécois sont tannés, mais nous ne pouvons pas nous permettre d'assouplir davantage. La Santé publique estime qu'il y a un risque réel d'une augmentation des contaminations et des hospitalisations. Ainsi, la Santé publique ne nous recommande pas d'allégements. (...) Il y a des partis d'opposition qui aimeraient qu'on respecte l'indépendance de la Santé publique, mais il ne faudrait pas écouter les recommandations de la Santé publique quand ça ne fait pas notre affaire. Il y a des vies en jeu. Avant d'annoncer des assouplissements, je veux être certain qu'on peut se le permettre», a soutenu M. Legault.

«Refonder le système de santé»

Lors de la conférence de presse tenue en compagnie du directeur national de santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, François Legault est également revenu sur le dépôt du rapport accablant sur le réseau de la santé de la Commissaire à la santé et bien-être, Joanne Castonguay, le 19 janvier dernier. 

Le chef du gouvernement a alors dévoilé que le ministre de la Santé planchait sur «un plan complet de refondation» du réseau de la Santé, qui s'inspirera des recommandations de Joanne Castonguay inscrites dans son rapport du 19 janvier.

Avec ce «nouveau réseau de la santé plus efficace et plus décentralisé», François Legault croit fermement que les hôpitaux pourront faire face aux prochaines vagues de la pandémie de COVID-19 et ainsi éviter l'imposition de nouvelles mesures de confinement.

Dans un autre ordre d'idées, le premier ministre a aussi rappelé que la vaccination était l'une des clés «pour sortir du bois». D'ailleurs, il a annoncé qu'il a chargé le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, de mettre en place un programme pour joindre les quelque 565 000 adultes québécois qui n'ont pas reçu une dose d'un vaccin contre la COVID-19 afin de les inciter à se faire vacciner.

Notons finalement que Christian Dubé a indiqué que Québec désactivera les passeports vaccinaux des Québécois qui ont obtenu frauduleusement le document au cours des derniers mois.

Les plus lus

Le président de la SHB est le candidat conservateur dans Bellechasse

Comme l’a dévoilé il y a quelques semaines La Voix du Sud, le président de la Société historique de Bellechasse (SHB), Michel Tardif, sera le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Bellechasse lors des élections provinciales cet automne. Le chef de cette formation politique, Éric Duhaime, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse à Saint-Anselme, le 2 juin.

Schéma d’aménagement révisé : le transport au cœur des préoccupations citoyennes

Après avoir tenu une consultation en ligne pendant le mois de mai lors de laquelle elle a reçu plus de 40 commentaires ou mémoires, la Ville de Lévis a tenu une consultation publique en présence sur son schéma d’aménagement et de développement révisé, le 31 mai. Près d’une centaine de citoyens ont pris part à la rencontre à l’hôtel de ville, principalement pour partager leurs préoccupations quant ...

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : des travaux débuteront cet été

De passage à Lévis, le ministre des Transports, François Bonnardel, accompagné du député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, au nom d’André Lamontagne, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, ainsi que du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du vice-président du conseil d’administration de la Société de transport de Lévis (STLévis), Michel Patry, a annoncé, le 26 mai, ...

Conseil en bref : la Ville enregistre un surplus de 28 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 24 mai dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

François Paradis confirme son départ

Par voie de communiqué, le député de Lévis et président de l’Assemblée nationale du Québec, François Paradis, a confirmé, le 3 juin, la rumeur qui circulait depuis quelques semaines. L'élu de la Coalition avenir Québec (CAQ) ne sera pas candidat lors des prochaines élections provinciales cet automne.

Paradis quitterait, Drainville le remplacerait

Selon ce qu'affirment plusieurs médias nationaux, le député provincial de Lévis, François Paradis, ne se représenterait pas aux prochaines élections provinciales cet automne. Pour le remplacer à titre de candidat de sa formation politique, la Coalition avenir Québec (CAQ) aurait mis la main sur Bernard Drainville, animateur de radio à Montréal, ancien journaliste de Radio-Canada et ancien élu péqu...

Conseil en bref : des enjeux de main-d’œuvre retardent la collecte du compost

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 13 juin dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Pont Pierre-Laporte : Lehouillier lance un appel à la «solidarité régionale»

À la suite d’un reportage conduit par Radio-Canada qui révélait une situation d’urgence au niveau des suspentes du pont Pierre-Laporte, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a interpellé la population et a invité le ministère des Transports du Québec (MTQ) «à passer à l’action» dans le dossier du troisième lien, le 16 juin.

Bernard Drainville portera les couleurs de la CAQ à Lévis aux prochaines élections

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a confirmé les rumeurs que l’ancien ministre sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, Bernard Drainville, sera le candidat de la CAQ dans la circonscription de Lévis aux élections provinciales du 3 octobre prochain. De passage à Lévis, M. Legault a présenté son nouveau candidat, le 7 juin dernier.

Québec conclut une entente avec les camionneurs artisans

Le ministre des Transports,François Bonnardel, a annoncé, le 27 mai, qu'une entente avait été conclue avec l'Association nationale des camionneurs artisans afin de mettre en place dès maintenant «des solutions pour apporter un meilleur soutien aux camionneurs artisans dans le contexte de la hausse fulgurante du prix du carburant».