Léa, Mariam et Félix-Antoine ont ramassé les déchets avec les autres élèves.

Munis de gants et chaudière à la main, les 500 élèves de l’École secondaire privée Marcelle-Mallet ont participé à une grande opération de nettoyage du parc des Chutes-de-la-Chaudière, le 14 mai. Sensibles à la protection de l’environnement, les jeunes possèdent déjà une conscience bien aiguisée face aux enjeux à venir.

«J’ai mes bottes de pluie, j’ai mes pantalons longs pour être protégé des branches, j’ai mon imperméable et une chaudière. Je suis prêt à y aller!» Élève de secondaire 5 de l’École Marcelle-Mallet et représentant des élèves au conseil étudiant, Félix-Antoine Gagné ne cache pas son enthousiasme, malgré le temps froid et pluvieux, à participer à l’activité communautaire de ramassage des déchets au parc des Chutes-de-la-Chaudière.

Papiers, emballages, bouteilles, canettes, gobelets, les chaudières se remplissent des détritus collectés par les 500 jeunes et le personnel participants. Certains ne s’attendaient pas à trouver autant de déchets. Et l’activité leur a fait prendre conscience du problème.

Des objets insolites et surprenants sont même découverts avant de rejoindre la benne à ordures, tels que des morceaux de céramiques provenant d’une toilette ou un gros câble en métal.

«Les élèves se demandaient souvent ce qu’ils pouvaient faire concrètement pour faire la différence. Ils disaient qu’ils ne voyaient pas d’impact dans les petits gestes du quotidien. On s’est dit que collectivement on pourrait faire quelque chose de plus grand», explique Julie Ouellet, directrice des services aux élèves.

L'établissement a alors pris contact avec la Ville de Lévis afin de connaître les besoins. Le nettoyage du parc des Chutes-de-la-Chaudière est proposé. «L’étendue de terrain est tellement grande qu’ils arrivent difficilement à en faire le tour. Ils se sont dit que si 500 élèves venaient là, ça allait faire une différence», remarque-t-elle.

Arrivés en autobus le matin, les élèves ont arpenté sentiers et sous-bois dans la zone qui leur avait été attitrée en équipe de six à huit jusqu’au début de l’après-midi, avant de retourner à leur établissement scolaire en autobus.

Agir dès aujourd'hui

«On ne veut pas juste faire un monde meilleur demain, on veut le faire aujourd’hui. C’est pour ça qu’on commence maintenant», lance Félix-Antoine Gagné qui, comme ses camarades, se démarque par une conscience environnementale très développée.

À ses côtés, Léa Breton qui est en charge de l’environnement au conseil étudiant, rappelle l’urgence d’agir. Au sein de l’établissement, plusieurs mesures vertes ont d’ailleurs été mises en place, comme le tri des déchets, l’extinction des lumières ou l’organisation annuelle d’une friperie et d’une vente de plantes.

«On est la première génération à sentir les effets des changements climatiques et la dernière à pouvoir agir. La nature va toujours être là. Mais on réalise que les impacts sur la nature vont détruire les êtres humains. C’est à nous d’agir!», renchérit Mariam Palude, une autre élève de secondaire 5.

Au quotidien, l’environnement est sa priorité. Et c’est elle qui le dit. «Je mange végétalien, je ne produis quasiment pas de déchet, j’essaie de prendre le transport en commun et de fermer les lumières. On est dépendant d’un système qui produit beaucoup de déchets. Chaque jour, j’utilise des sacs et des contenants réutilisables. Si on prend notre temps, on est capable d’arriver à zéro déchet.»


Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un nouveau cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Dans les 24 dernières heures, le Québec a recensé 68 nouveaux cas de COVID-19, dont un en Chaudière-Appalaches, à Lévis. De plus, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

Une santé mentale fragilisée par la COVID-19

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a changé les façons de faire de la société, si bien que les gens se sont retrouvés, du jour au lendemain, confinés à la maison face à plusieurs grands défis. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fait état de la situation des impacts d’un tel changement sur la santé, mentale de la population sur le territo...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme lors du dernier bilan présentant les données sur la pandémie de COVID-19, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. De plus, Ottawa a annoncé la prolongation d'un mois, en juillet, du programme d’Aide et d’urgence du Canada pour le loyer commercial. Du côté de Québec, c'est l'obligation de porter un masque dans les transports en commun qui devrai...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.