CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, la Société de transport de Lévis (STLévis) et le Regroupement des organismes de personnes handicapées de la région Chaudière-Appalaches (ROPHRCA) ont annoncé, le 8 octobre, qu'ils ont récemment conclu un règlement à l’amiable relativement à une plainte collective de 14 clients du service de transport adapté de la STLévis.

Rappelons que la plainte avait été déposée en juillet 2018 à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) à la suite de l’adoption de nouvelles règles d’utilisation du transport adapté par la STLévis en janvier 2018. 

Auparavant, les usagers du transport adapté pouvaient téléphoner une journée à l’avance pour obtenir leur place pour un transport occasionnel. En raison des changements, les clients devaient désormais réserver trois jours ouvrables avant la date où ils désiraient obtenir une place.

Le tout a soulevé une importante grogne puisque plusieurs utilisateurs ne pouvaient obtenir une place au moment où ils le désiraient, comme le rapportait le Journal en avril 2018. Du côté de la STLévis, l'organisation paramunicipale expliquait alors que les changements étaient nécessaires face à l'explosion de la demande pour les services de transport adapté et afin qu'elle respecte son cadre financier.

24 engagements

Au début de l’année 2019, les deux parties impliquées dans la plainte collective ont accepté de participer à une démarche de médiation proposée par la CDPDJ.

En vertu de l’entente, la STLévis a pris 24 engagements, regroupés en 7 thèmes, afin d’améliorer la fiabilité et la sécurité de la clientèle, les délais de réservation, la durée des déplacements, la flexibilité, l’accès au service, la communication et le processus de plaintes.

Un certain nombre de ces engagements seront mis en œuvre dès la fin du mois d’octobre avec le déploiement d’un nouveau système de répartition des transports en temps réel. Selon la STLévis, l'utilisation du système Giro Hastus OnDemand, qui est un outil déjà présent dans les autres sociétés de transport au Québec, améliorera notamment «la qualité de la planification et le contrôle des déplacements effectués par les transporteurs quotidiens effectués par les entreprises de taxi et un transporteur spécialisé sous contrat en améliorant les communications avec les véhicules».

Toujours selon l'organisation paramunicipale, les améliorations «permettront une planification plus précise des temps de d’embarquement, de débarquement et de déplacement, le contrôle du bon déroulement des tournées en temps réel afin de limiter les retards, le dépistage des situations problématiques et et l’imposition d’un temps maximum de 90 minutes entre le départ et l’arrivée». La STLévis affectera également du personnel pour effectuer des contrôles de la qualité de la prestation de service des transporteurs sur la route.

De plus, la clientèle du transport adapté pourra réserver des déplacements occasionnels jusqu’à 7 jours à l’avance. Les heures de réservation seront prolongées jusqu’à 17h, la veille d’un déplacement durant la semaine, et jusqu’à 17h le vendredi pour les déplacements du dimanche et du lundi. La STLévis promet aussi d'évaluer différentes options pour accroître les heures d’opération de son centre de répartition le soir et la fin de semaine.

«Le projet d’implantation du système Giro a été planifié en 2018 dans les Programmes d’investissements de la Société au coût de 850 000 $. Cette solution permettra d’assouplir nos règles et offrir les services de transport adapté au meilleur coût par déplacement, d’où l’entente de médiation avec le ROPHDCA. Toutes les économies réalisées par la solution de Giro seront réinvesties dans les services aux usagers et permettront de respecter nos budgets d’opérations. Pour 2019, nous devrions connaitre une croissance des déplacements de l’ordre d’environ 5,5 % avec les mêmes budgets établis pour 2018. Nous devons donc assurer une gestion serrée et rigoureuse des budgets pour le secteur du transport adapté. L’entente de médiation permet donc aux usagers de s’assurer de services offerts et disponibles par la solution logicielle, ce que nous ne pouvions offrir avec un mode ''manuel de répartition'' pour 800 déplacements par jour en moyenne», a expliqué Sylvain Lévesque, directeur proximité client et commercialisation à la STLévis.

Lettre importante pour les usagers

Notons qu'au cours des prochains jours, les personnes admises au service recevront une lettre les informant des principaux changements au service ainsi qu’une nouvelle carte d’admission qui contiendra un code d’accès de 5 chiffres, qu'ils devront utiliser pour réserver leurs déplacements. Par ailleurs, une nouvelle édition du Guide pratique du transport adapté sera distribuée par la poste d’ici la fin de l’année. La section du site Web de la Société sera également revue pour informer la clientèle des modalités d’utilisation du service.

Pour sa part, le ROPHRCA s’engage à collaborer avec la STLévis dans plusieurs initiatives destinées à mieux informer la clientèle et les différents intervenants sur les services disponibles, les modalités de paiement et les mesures d’accessibilité universelle mises en place par la STLévis afin de desservir cette clientèle.

Soulignons finalement que le service de transport adapté de la STLévis effectue quotidiennement plus de 700 déplacements de porte accessible à porte accessible. Près de 2 200 personnes bénéficient des services du transport adapté à Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon.

Les plus lus

Les commerçants du Vieux-Lévis se mobilisent pour Noël

À la suite de l’annonce de l’annulation du Marché de Noël du Vieux-Lévis via la page Facebook de l’événement, le 8 novembre dernier, un mouvement initié par les commerçants se trame dans le vieux quartier de la ville.

Pas de marché de Noël dans le Vieux-Lévis cette année

Sur sa page Facebook, le Marché de Noël du Vieux-Lévis a annoncé, le 8 novembre, que l'événement n'aura pas lieu en 2019.

Gilles Fontaine n’est plus

Natif de Lévis, l’éminent astrophysicien Gilles Fontaine s’est éteint le 1er novembre dernier, à l’âge de 71 ans.

Les résidences ont perdu de la valeur à Lévis

La valeur des propriétés unifamiliales et des condominiums baissera légèrement, selon le nouveau rôle triennal d’évaluation foncière qui entrera en vigueur le 1er janvier. À la Ville, on parle d’une stabilisation du marché immobilier.

«Elle aussi devait m’adopter»

Après avoir donné naissance à un petit garçon, Gwen Bobbé a perdu six bébés. Trop pour la maman. Avec son conjoint, ils décident d’adopter une petite fille. La maman et sa fille Jiali Côté publient un livre où elles racontent, aux côtés d’autres témoignages, comment elles se sont apprivoisées mutuellement.

Un Lévisien remporte le gros lot à La Poule aux oeufs d'or

Lors de l'émission du 31 octobre de La Poule aux oeufs d'or, le Lévisien Rino Roy a remporté le gros lot de 150 000 $.

La Fromagerie Bergeron procède au rappel de plusieurs produits

La Fromagerie Bergeron a procédé au rappel de plusieurs de ses produits Brins de Gouda et Le Populaire. Ces fromages vendus au Québec et en Ontario pourraient être contaminés par la bactérie Salmonella.

Les péchés capitaux donneront la frousse à Saint-Étienne

C’est sous le thème des péchés capitaux que se déroulera la 14e édition de la Maison hantée de Saint-Étienne, les 26 et 31 octobre ainsi que le 2 novembre. L’événement connaîtra un changement important cette année puisqu’il aura lieu sur un nouveau site.

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Léo Major, soldat méconnu et héroïque

Surnommé le Rambo québécois, Léo Major libéra une ville à lui seul, Zwolle aux Pays-Bas, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le parcours hors norme de ce soldat du Régiment de la Chaudière est retracé dans un livre de l’historien Luc Lépine.