CRÉDIT : ARCHIVES

La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) des régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale a dévoilé son bilan pour l’année 2019-2020, le 23 septembre dernier. Malgré une baisse des signalements lors des premiers mois de l’année, les signalements sont en hausse depuis la mi-mai.

Encore une fois cette année, la DPJ constate une hausse de signalements traités et reçus comparativement à l’année dernière. Ce sont 6 047 signalements reçus (+7,6 % comparé à 2018-2019) qui ont été enregistrés sur le territoire de la Chaudière-Appalaches et 6 128 signalements traités (+11,8 % comparé à 2018-2019).

La période de confinement causée par la COVID-19 a amené avec elle une baisse des signalements à la DPJ puisque les écoles et les organismes ont dû fermer leurs portes. «On constate qu’à partir de mars, avril et mai, il y a une nette diminution des signalements reçus. On voit qu’à partir du moment où les écoles ont rouvert à la mi-mai, on constate une augmentation en juin, juillet, août et qui se poursuit actuellement», a expliqué Caroline Brown, directrice de la DPJ en Chaudière-Appalaches.

Cette baisse qui représentait une diminution de 30 % des signalements a été rattrapée depuis que les écoles ont recommencé leurs activités. Présentement, les représentants de la DPJ ont mentionné qu’ils n’ont jamais été aussi présents dans les milieux scolaires que depuis la reprise.

En Chaudière-Appalaches, 2 363 signalements ont été retenus, 101 de plus que l’année précédente. 33,2 % de ces signalements ont été effectués pour des cas d’abus physiques ou risques sérieux d’abus physiques tandis que 34,7 % pour des cas de négligence ou risques sérieux de négligence.

Aucune liste d’attente

La directrice de la DPJ en Chaudière-Appalaches a également laissé savoir que la baisse notable des cas au début de l’année 2020 en raison de la pandémie, l’emploi d’une soixantaine d’employés et de divers investissements ont permis aux équipes d’enrayer une fois pour toutes la liste d’attente des situations à traiter.

Une donnée qui apporte son lot de positif, mais de questions aussi, selon Mme Brown. «Heureusement, nous n’avons plus d’attente, mais c’est quand même malheureux parce que ça apporte un lot d’inquiétudes cette baisse de signalements (au début de l’année)», a-t-elle souligné.

À l’affût d’une deuxième vague

À l’aube d’une possible deuxième vague de la COVID-19, la DPJ se préoccupe d’une fermeture possible des écoles. Selon les représentants, une fermeture généralisée du milieu scolaire ne devrait pas avoir lieu puisque le gouvernement a changé sa façon d’aborder la question en traitant la situation région par région.

Par contre, certains enfants sont à risques si les écoles fermaient de nouveau. «Ce qu’on craint pour la deuxième vague à long terme, c’est pour les enfants qui ont déjà des difficultés d’apprentissage à l’école et qui vivent des stress importants en milieu familial. On le voit actuellement dans les signalements qu’on reçoit, on a des enfants avec des situations familiales qui se sont beaucoup détériorées, des gens qui ont des problèmes de santé mentale, de la toxicomanie, ça n’a pas diminué durant la période de la COVID. On travaille fort avec toutes nos partenaires pour être capables d’être plus présents dans les milieux familiaux», a exposé la directrice de la DPJ en Chaudière-Appalaches.

Les plus lus

Lettre d'opinion - Ma version du «party» dans une école secondaire de Lévis

J’aimerais partager une version différente de l’événement «COVID-19 : un plancher de danse dans une école secondaire de Lévis» (article de Jean-François Racine du 18 novembre 2020 dans le Journal de Québec).

COVID-19 : l'École de l'Auberivière est fermée jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion

Le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) et la direction régionale de santé publique ont annoncé aux parents des élèves de l'École de l'Auberivière, située à Saint-David, que l'établissement est fermé jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion de cas de COVID-19 parmi les personnes fréquentant l'institution.

COVID-19 : le nombre de nouveaux cas explose en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données publiées par le gouvernement provincial sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, la Chaudière-Appalaches a enregistré hier une hausse marquée des nouveaux cas. En effet, 125 résidents de la région ont appris vendredi qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : l’administration Lehouillier présente son concept final

C’est lors d’une séance d’information virtuelle, tenue le 5 novembre, que la Ville de Lévis a présenté à une centaine de citoyens le concept final pour le réaménagement de portions du boulevard Guillaume-Couture. Le tout s’inscrit dans le projet de réseau de transport en commun structurant que la municipalité désire implanter sur cette artère.

Une expérience inoubliable pour deux ambulanciers

Lors de la dernière semaine d’octobre, deux ambulanciers de Dessercom, Sylvain Cadieux et Camille Pelletier, ont vécu une intervention bien particulière. En effet, les deux paramédics sont venus à la rescousse d’une femme qui était sur le point d’accoucher. Le nouveau-né a finalement pointé le bout de son nez alors que le trio arrivait à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Québec envisage de permettre les rencontres individuelles

Le gouvernement va regarder la possibilité de permettre les rencontres individuelles entre personne, a annoncé le premier ministre québécois, ce 5 novembre en conférence de presse.

COVID-19 : le plus petit nombre de cas des sept derniers jours dans la région

Selon les données des 24 dernières heures de la situation de la COVID-19 dans la province, 50 nouveaux cas ont été notés dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 1er novembre. Aucun résident du territoire n’a perdu la vie à la suite des complications de la maladie.

COVID-19 : un décès de plus en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, 60 nouveaux cas ont été recensés et 1 nouveau décès s'est ajouté au compteur, ce 19 novembre.

La première phase des travaux achevée sur Saint-Omer

Le prolongement de la rue Saint-Omer est terminé et les quatre voies sont ouvertes à la circulation. Cette phase 1, qui couvrait la portion de route entre les boulevards Guillaume-Couture et Étienne-Dallaire, a été réalisée pour un montant de 17 M$ financé par la Ville.

COVID-19 : baisse importante des nouveaux cas, mais un décès supplémentaire dans la région

Alors que 125 nouveaux cas de COVID-19 avaient été découverts en Chaudière-Appalaches vendredi, la journée d'hier a permis à la région d'enregistrer une baisse importante à ce chapitre alors que seulement 38 nouveaux cas d'infection ont été confirmés dans la région. Cependant, comme hier, les autorités ont confirmé qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a dernièrement succombé de la malad...