CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Dès aujourd’hui, le vaccin d'AstraZeneca ne sera plus offert comme première dose, a annoncé le ministère de la Santé et des Services sociaux, ce 13 mai. Cette décision s'appuie sur une récente recommandation du Comité d'immunisation du Québec (CIQ).

Les rendez-vous pour une première dose d'AstraZeneca qui étaient prévus aujourd'hui seront annulés. Les personnes concernées seront contactées par les pharmacies pour planifier un nouveau rendez-vous.

«La presque entièreté des doses disponibles au Québec a été écoulée au cours des dernières semaines», a fait savoir le ministère de la Santé dans un communiqué.

Les 148 000 doses, dont la livraison est prévue la semaine prochaine, seront proposées pour la seconde injection aux personnes l’ayant déjà reçu.  

«Les cliniques qui administreront la deuxième dose d'AstraZeneca seront clairement identifiées. La population sera informée avant de se faire vacciner et pourra prendre une décision éclairée», est-il précisé.

Le ministère recommande aux personnes de 45 ans et plus qui auraient reçu la première dose du vaccin d'AstraZeneca, le même vaccin pour la seconde.

Il sera toutefois possible de recevoir une dose de vaccin ARNm, de Pfizer ou de Moderna, comme seconde dose, assure le ministère.

Selon les données récemment, il apparait «que les personnes qui recevront deux vaccins différents ressentiront probablement des effets secondaires plus importants dans les jours suivants la seconde dose, tels que de la fièvre, des maux de tête et de la fatigue. Les études se poursuivent sur un scénario vaccinal mixte quant à la réponse immunitaire conférée.»

Ceux qui préfèreront recevoir le vaccin de Pfizer ou de Moderna sont invités à ne pas changer leur rendez-vous pour l'instant, puisque des précisions seront apportées.

Finalement, le ministère de la Santé a rappelé que les cas de thrombose sont considérés comme une complication possible du vaccin d’AstraZeneca, «mais qu'ils demeurent très rares, soit environ 1 cas sur 100 000 vaccins administrés lors de la première dose. Lors de l'administration de la seconde dose, ce taux est encore plus bas, soit 1 cas sur 1 000 0000.»

 

Les plus lus

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.

Le Regroupement des traversiers annule la journée de grève prévue à la traverse Québec-Lévis

Les syndicats membres du Regroupement des traversiers affiliés à la FEESP-CSN ont annoncé, le 1er juillet, l’annulation des journées de grève prévues les 2 et 3 juillet prochains aux traverses de Québec-Lévis, Matane-Baie-Comeau-Godbout et Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola.

COVID-19 : trois nouveaux cas découverts au cours des trois derniers jours

Le ciel continue d'être clair en Chaudière-Appalaches en ce qui a trait à la pandémie de COVID-19. Au cours des trois derniers jours, seulement trois nouveaux cas ont été découverts pour l'ensemble du territoire.

COVID-19 : assouplissement des mesures en zone verte

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), deux résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Aussi, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) annonce de nouveaux assouplissem...

COVID-19 : deux nouveaux cas découverts dans la région

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement deux citoyens de la région ont appris au cours des 48 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Le GIRAM dénonce un déboisement à Beaumont

Le Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) a fait une sortie, le 15 juillet, pour dénoncer le déboisement mené par le promoteur dans le cadre du projet immobilier Domaine du Saint-Laurent. L’organisme régional estime que ce dernier a tout simplement fait «décaper» le cap Saint-Claude, où se trouvent les vestiges du fort de Beaumont, cité comme lieu patrimonial par la Mun...

Saint-Vallier remontera de nouveau dans le temps

Le comité organisateur du spectacle théâtral Sur les traces de La Corrivaux présentera, pour une huitième année, une panoplie d’activités à saveur d’antan, les 27, 28, 29 août prochains.

Le passeport vaccinal pourra être exigé dès cet automne

Les Québécois devront présenter leur preuve vaccinale (code QR), démontrant qu'ils ont bel et bien reçu deux doses d'un vaccin contre la COVID-19, à partir du 1er septembre si la situation épidémiologique de leur région se détériore.

Le parc de la Rivière-Etchemin aura son pavillon

La construction du bâtiment qui accueillera les usagers à longueur d’année a débuté en mai dernier. Ce sont 3 M$ qui ont été investi dans le projet, soit 1,9 M$ du gouvernement du Québec ainsi que 1,2 M$ de la Ville de Lévis.

La Cycloroute dans la mire des motoneigistes

Les motoneigistes pourraient bientôt pouvoir emprunter la Cycloroute de Bellechasse, en hiver, pour pouvoir circuler de Lévis à Saint-Anselme. La MRC de Bellechasse a adopté une résolution permettant cette possibilité lors de l’une des plus récentes séances du conseil des maires.