La cheffe par intérim de Repensons Lévis, Monica Beaudet, estime que Gilles Lehouillier s’engage dans «une élection de trop». CRÉDIT : COURTOISIE

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

«M. Lehouillier a débuté sa carrière politique en 1986. Nous reconnaissons sa ténacité, mais nous déplorons son acharnement. Nous croyons qu’en se présentant à nouveau à la mairie, M. Lehouillier part à l’aventure sans avoir une véritable vision pour l’avenir de la ville de Lévis», a d’emblée souligné Monica Beaudet, cheffe par intérim de ce parti, dans un communiqué de presse.

Citant une déclaration du maire au Journal de Québec qui soutenait que les «gens n’aiment pas les batailles politiques et qu’ils s’attendent à ce que les élus soient d’abord de bons gestionnaires», RL a du même souffle critiqué la «gestion catastrophique» des finances de la Ville depuis l’arrivée de Gilles Lehouillier à la mairie. Le nouveau parti sur la scène politique municipale à Lévis argue que pendant les huit dernières années, la croissance moyenne de la richesse foncière uniformisée a été de 3 % plutôt que jusqu'à 16 % sous la direction de sa prédécesseure, Danielle Roy Marinelli.

RL a par la suite partagé sa conviction que les Lévisiens étaient «prêts pour un changement de cap» et que la ville a besoin «d’une équipe soudée qui saura innover et repenser les façons de faire» ainsi que des voix différentes au sein du conseil municipal, actuellement uniquement composé d’élus du parti du maire.

«Nous présenterons une équipe solide aux élections de novembre. La population aura le choix, et ce, autant à la mairie que dans chacun des districts. Un conseil de ville sans opposition, ce n'est pas sain et nous voyons les conséquences de cela dans les décisions prises unilatéralement», a lancé la cheffe intérimaire de RL.

Des attaques qui font rugir Lehouillier

Invité à réagir à cette sortie de RL lors de l’annonce de sa décision, Gilles Lehouillier n’a pas apprécié les pointes lancées par la formation qui croisera le fer avec son parti lors des prochaines élections municipales. Le maire n’a visiblement pas apprécié que RL croit que son nouvel engagement allait représenter «l’élection de trop» et qu'il sous-entend que son équipe est désunie.

«Est-ce qu’ils sont en train de dire que je suis trop vieux? D’abord, il devrait présenter leur plateforme. Qui sont-ils? On ne sait pas ce qu’ils veulent. Ils devraient notamment rendre public leurs communiqués de presse pour que la population connaissent leurs idées. S’ils ont l’intention de faire de la politique comme ça, nous ne serons pas là. Mais s’ils sont prêts à débattre d’idées et de ce qui se retrouvera dans nos plateformes respectives, nous serons heureux de débattre. Nos conseillers sont même prêts à participer à des débats dans les districts», a déclaré M. Lehouillier.

De plus, le maire a critiqué les affirmations de RL lorsque ce parti soutient que la croissance moyenne de la richesse foncière uniformisée n’a été que de 3 % sous l’administration Lehouillier.

«Ils véhiculent des faussetés. (Leurs calculs sont basés à partir du rôle d’évaluation de la Ville), mais on n’a aucune emprise sur ce rôle C’est partout pareil. Leur approche est teintée de ridicule. Notre richesse foncière uniformisée est passée de 5 G$ en 2001 à près de 20 G$ en 2020. Ça fait amateur. J’espère qu’ils vont suivre un cours de politique municipale 101, particulièrement sur la fiscalité municipale», a conclu le premier citoyen de Lévis.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.