Deux artisans actuels de L’Écho, François Bilodeau et l’abbé Pierre Bélanger sous le buste de feu Mgr Loïc Bernard. - CRÉDIT : COLLÈGE DE LÉVIS

Ce n’est pas tous les jours qu’une publication franchit le cap des 100 ans. C’est pourtant ce qui se passe cette année pour L’Écho du Collège de Lévis, périodique intergénérationnel qui permet d’entretenir un contact avec les anciens et anciennes du Collège depuis un siècle.

Par Claude Genest – Collaboration spéciale

En tant qu’ancien étudiant de cette institution et récemment nommé membre du conseil d’administration de l’Association des anciens et anciennes du Collège de Lévis, je lis assidûment comme plusieurs la publication, et ce, depuis plus de 35 ans. À chaque parution, on voit défiler non seulement les nouvelles actuelles, mais aussi des pépites d’histoires qui nous replongent immédiatement dans l’ambiance de notre jeunesse dans les couloirs chargés d’histoire de l’institution fondée par le curé Joseph-David Déziel en 1853. Comme il était impressionnant et intimidant de faire nos premiers pas au Collège.

Le périodique publié deux fois par année est un cas rare au Québec, soit vraisemblablement le plus vieux journal d’anciens étudiants qui est publié sans aucune interruption depuis un siècle. Il s’agit d’un exploit remarquable, d’autant plus qu’il fut constamment animé par des rédacteurs bénévoles, principalement des prêtres tels qu’Élias Roy, Jos. O. Roy, Albert Delisle, Gérard Fortier, Arthur Lecours, Fernand Girard, mais aussi quelques étudiants, dont le célèbre historien Jacques Lacoursière et le renommé poète Pierre Morency. La revue est tellement aimée que plusieurs anciens prennent le temps d’effectuer le changement d’adresse auprès de la rédaction lorsqu’ils déménagent, et ce, des années après avoir quitté leur alma mater, signe d’un attachement certain.

Lancé quatre ans après la fondation, en 1917, de l’Association des anciens élèves du Collège de Lévis, le premier numéro paraît le 27 septembre 1921. En première page, on peut lire un texte du président de l’Association, Alphonse Bernier, de même qu’une lettre d’un autre natif de la Rive-Sud, le cardinal Louis-Nazaire Bégin (1840-1925). En souhaitant «bienvenue et longue vie» à L’Écho, Alphonse Bernier a-t-il pensé un instant que cette petite feuille allait traverser un siècle?

Quoi qu’il en soit, cent ans plus tard, c’est l’abbé Pierre Bélanger qui tient fidèlement la barre de L’Écho depuis plus de 30 ans. Il est assisté par François Bilodeau et d’autres contributeurs gravitant dans l’entourage de la vénérable institution. L’Écho se veut bien sûr la tribune des anciens et anciennes, mais aussi une plateforme importante pour le Collège lui-même, pour la Fondation fondée sous l’impulsion de feu Mgr Loïc Bernard en 1977 sans oublier l’Œuvre David-Déziel. La publication permet à l’ensemble de cet écosystème intéressé de répondre ponctuellement à la question «Comment va le Collège?».

Signe que le temps passe, la chronique nécrologique très lue rappelle pour certains que nous avançons en âge. Ici et là, on y voit passer nos anciens professeurs, mais aussi parfois des confrères de l’époque de nos études. Ainsi va la marche implacable du temps.

Et l’histoire continue! Un numéro spécial du 100e anniversaire sera publié en novembre prochain. Tiré à 6 000 exemplaires, il poursuivra la valeureuse mission d’informer les anciens et anciennes, mais aussi de maintenir un lien essentiel afin de projeter le Collège de Lévis encore vers l’avant. À l’aube du 175e anniversaire du Collège en 2028, L’Écho, continue d’informer, mais est aussi, de l’aveu de François Bilodeau, un passeport qui permet au Collège, à la Fondation et à l’Association des anciens et anciennes de rentrer dans les foyers des anciens étudiants. Ils ne vont plus au Collège, mais c’est le Collège qui vient à eux périodiquement.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

Les projets de la famille Gagné deviennent Batiga

Pierre Gagné et ses deux fils, Karl et Alexandre, sont derrière d’importants projets lévisiens, comme la construction du Lévis Centre des congrès, de l’hôtel Four Points by Sheraton et du complexe immobilier le Proxi, pour ne nommer que ceux-là. Cette année, la famille Gagné qui a évolué sous plusieurs entreprises a décidé de rassembler ses forces et créer la société immobilière Batiga.

Prostitution : Alliance-Jeunesse toujours en action

Le projet Volet Intervention Prostitution (VIP) existe depuis 2013 chez Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière. Ce volet, qui s’adresse aux travailleurs et travailleuses du sexe ainsi qu’aux victimes d’exploitation sexuelle, compte plus de 500 personnes majeures qui ont recours à ce service par année. Depuis maintenant un an, l’organisme lévisien a aussi mis en place le projet VIP juvénile, pour...

Une année de transition avant une «grande reconfiguration»

L’équipe pastorale des trois paroisses catholiques de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon a connu plusieurs changements au cours de l’été. Fort de l’arrivée de nouveaux membres, le groupe qui anime la vie paroissiale de Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis travaillera sur plusieurs dossiers afin qu’il soit fin prêt pour sa nouvelle vocation d’équipe pastorale miss...

Dans l'œil de Michel - Chronique du 10 novembre 2021

Une campagne de sociofinancement GoFundMe a été lancée pour aider un garçon de 10 ans, Sanniel de Lévis (1re photo), atteint d’un cancer des os agressif et qui subit actuellement une chimiothérapie. Les dons permettront à la mère de rester à ses côtés pendant qu’il se concentre sur sa guérison. Pour les aider : www.gofundme.com/f/aider-sanniel-battre-le-cancer-des-os-10-ans.

Sanimax : Lévis voit ses demandes être acceptées par le gouvernement provincial

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis s'est réjouie, le 17 novembre, que le gouvernement du Québec a donné suite à ses demandes pour s'attaquer au problème d'odeurs de l'usine Sanimax, à Charny.

Atteint du parkinson, il relève le Défi vélo de Parkinson Québec

Carl Montpetit a 50 ans et est diagnostiqué de la maladie de Parkinson depuis l’âge de 43 ans. Le 24 août dernier, il a parcouru près de 180 kilomètres entre Victoriaville et Montmagny afin d’amasser des fonds dans le cadre du défi vélo de l’organisme Parkinson Québec. Au moment d’écrire ces lignes, le montant des dons amassés s’élevait à plus de 3 500 $.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 17 novembre 2021

C’est avec beaucoup d’émotion qu’Anne Fournier a lancé son tout premier livre : Mahikan (1re photo). Avocate depuis plus de vingt-cinq ans, elle exerce principalement en protection de la jeunesse en milieu autochtone. Sa carrière en droit a été précédée d’une première brève incursion à l’université dans un tout autre domaine, suivie d’une période de cinq années où elle pratique le métier de photog...