Les militants de l’ADDS ont effectué une visite surprise au bureau de François Paradis, le 9 mai. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Dans le cadre de la 46e Semaine de la dignité des personnes assistées sociales du Québec, des militants de l’Association de défense des droits sociaux de la Rive-Sud (ADDS) ont effectué, le 9 mai, une visite surprise au bureau du député de Lévis, François Paradis. Avant de se rendre à Québec pour prendre part à une manifestation, le groupe a alors présenté ses demandes, soit l’élargissement du programme de revenu de base et la fin des catégories à l’aide sociale.

L’ADDS estime que les conditions de vie des assistés sociaux s’amélioreraient grandement si ces deux mesures étaient mises en place. Pour illustrer l’importance d’élargir l’accès au programme de revenu de base, Éric Bouchard, un militant de l’ADDS qui profite actuellement de cette initiative provinciale, a témoigné de son expérience.

«Si moi, comme personne seule, j’ai de la difficulté à y arriver, je n’ose même pas imaginer ce que ça doit être pour une famille monoparentale. Je connais des personnes assistées sociales qui ne prennent pas leur médication parce qu’elles n’ont pas les moyens de se la payer. Si le programme de revenu de base était élargi, ça éviterait de telles injustices. L’aide sociale devrait permettre de couvrir au minimum les besoins de base : se loger, se nourrir, se vêtir, les soins personnels, les loisirs, l’entretien ménager, l’ameublement, les communications et le transport», a souligné M. Bouchard.

Quant à la fin des catégories à l’aide sociale, cette solution permettrait également aux prestataires d’aide sociale de «vivre dans la dignité» selon l’ADDS.

«Depuis l’adoption de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale en 2002, le droit à l’aide sociale s’est effrité de plusieurs façons. L’une des plus flagrantes et qui porte le plus atteinte aux droits sociaux et économiques est l’introduction des catégories de prestations basées sur l’aptitude ou non à occuper un emploi. Cette distinction est porteuse de préjugés et fait en sorte que les personnes considérées aptes à l’emploi se retrouvent en situation d’extrême pauvreté, puisqu’elles doivent vivre avec une prestation mensuelle de 669 $ par mois», a ajouté Guy Roy, un autre militant de l’ADDS.

Notons finalement qu’en l’absence de François Paradis à son bureau, le groupe a présenté ses revendications à deux attachées politiques du député de Lévis. Ces dernières ont indiqué aux militants de l’ADDS qu’elles allaient transmettre leur message à celui qui est également président de l’Assemblée nationale.

Les plus lus

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

25 000 $ pour Le Grenier

C’est le 17 octobre dernier que se tenait le Meating de la relève, l’annuel cocktail dînatoire au pro- fit du Comptoir alimentaire Le Grenier, organisme qui vise à diminuer l’insécurité alimentaire à Lévis.

Bagage de vie pour les jeunes dans le besoin

La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches procédera à la collecte de dons sous forme de sacs et de bagages aidant ainsi les jeunes dans le besoin à transporter leurs effets personnels convenablement, le 21 novembre prochain. La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches s’est fixée l’objectif d’amasser 300 sacs neufs ou usagés en excellente condition.

Soulever des montagnes pour l’Hôtel-Dieu de Lévis

Dans le cadre d’une expédition caritative au profit de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis, sept personnes de la région s’envoleront pour le Népal afin de grimper jusqu’au camp de base de l’Everest, du 26 octobre au 15 novembre prochain. Les participants de l’Expédition Népal ont presque atteint leur objectif d’amasser 35 000 $ pour le développement de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Donner de la voix pour la Maison de soins palliatifs

Événement caritatif au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL), la dixième édition du Défi Karaoké aura lieu le vendredi 8 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. Il s’agit de la plus importante activité de financement pour l’organisme.

Un colloque sur le loisir inclusif à Lévis

L’Association régionale de loisir pour personnes handicapées de la Chaudière-Appalaches (ARLPH) présentera la première édition du colloque sur le loisir accessible pour les personnes handicapées, le 29 octobre prochain au Grand Village de Saint-Nicolas.

L’Hôtel-Dieu dévoile le nom de l’hôtellerie hospitalière

La Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL) et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches ont dévoilé, le 30 octobre, le nom de l’hôtellerie hospitalière actuellement en construction sur la rue Wolfe à Lévis. Le nom choisi est la Maison Dessercom, en raison de la contribution de l’organisme de bienfaisance qui finance, au coût de 7 M $, la construction de l’édifi...

Une édition anniversaire réussie pour le Défi Karaoké

Dans le cadre de sa 10e édition, l’événement-bénéfice au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) s’est déroulé au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 8 novembre dernier. Cette année, le Défi Karaoké était sous la présidence d’honneur d’Éric Bernard, président du Groupe CRS.

Un nouveau service aux aînés en résidence

Une subvention du gouvernement du Québec permet désormais aux Centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (CAAP), dont celui de Chaudière-Appalaches, d’offrir un service de soutien aux personnes vivant en résidence privée pour aînés (RPA) lorsqu’elles rencontrent des difficultés en lien avec leur bail.

Des Pâtés pour s’aider : le goût du partage

La bonne odeur qui s’échappe des cuisines du Filon annonce déjà les réjouissances du temps des Fêtes. Pour garnir sa table et celle de ceux qui en ont besoin, l’organisme cuisinera plus de 2 000 pâtés qui aideront les familles moins bien nanties du territoire.