Le marché Ostara accueillera les familles de Lévis dès la mi-juillet. CRÉDIT : METAH. DESIGN. STRATÉGIQUE

Déjà, de nouveaux univers du Patro de Lévis apparaîtront dans les prochaines semaines pour la saison estivale. Le nouvel univers du camp de jour, qui portera désormais le nom de Neo, ainsi que le marché Ostara seront mis sur pied prochainement.

À lire aussi : Un Patro qui souhaite s'ouvrir encore plus à sa communauté

Mieux connu sous le nom du camp de jour Patro vacances, ce dernier passera à Neo, le camp de jour du Patro de Lévis. Avec cette nouvelle image de marque et cette nouvelle thématique, l’équipe du Patro souhaite que les jeunes qui y prendront part puissent s’identifier à Neo tout au long de l’année.

Pour sa première année d’existence, ce nouvel univers de l’organisme lévisien mettra de l’avant une thématique inspirée du cirque. Déjà, l’équipe d’animation s’affaire à adapter l’offre habituelle de camp de jour à cette nouvelle vision. «On s’éloigne des thématiques que les jeunes étaient habituées de voir pour qu’ils puissent s’identifier à longueur d’année à cet univers-là et qu’ils en soient fiers, exprime Pascal Brulotte, directeur général du Patro de Lévis. On monte d’un cran les standards de l’offre de service.»

Ainsi, le Patro souhaite amuser les jeunes du camp de jour en offrant des animations de haute qualité. Notons que pour développer sa nouvelle thématique, l’équipe d’animation travaille avec un nouveau partenaire de l’organisation communautaire qui n’a pas encore été dévoilé.

Le marché fermé du Patro

D’ici la mi-juillet et jusqu’à la mi-septembre, le site du Patro de Lévis s’animera et accueillera sur son terrain le marché Ostara. Citoyens et citoyennes seront invités au Patro pour profiter d’une programmation où producteurs et maraîchers de la région seront présents pour vendre leurs produits.

«Ce qu’on souhaite faire avec le marché, c’est animer le milieu. On ne se met pas à la place d’un promoteur qui fait des événements de marché. Pour nous, c’est un moyen d’animer notre quartier et notre milieu de vie. Il va y avoir des producteurs de Lévis et de la région de la Chaudière-Appalaches, on veut les mettre de l’avant», explique le directeur général du Patro.

Ainsi, le Patro de Lévis organisera une programmation d’animation pour les familles et mettra en valeur les organismes lévisiens et de la Chaudière-Appalaches du secteur alimentaire. L’organisation lévisienne prévoit même avoir une offre de nourriture pour que les gens puissent profiter de leur journée en prenant une bouchée.

«C’est de redonner l’espace aux citoyens pour qu’ils viennent passer un bon moment et par la même occasion de mettre en valeur les marchands de la région, souligne Pascal Brulotte. Différemment à un marché ordinaire, on invite les gens à venir se déposer, passer du temps en famille et être animés par le Patro.»

De nouveaux univers en développement

En plus de ces deux nouveaux univers, le Patro de Lévis travaille à l’élaboration de ses prochains projets. Dès l’automne, on pourrait voir apparaître un café à l’intérieur des murs du Patro, un endroit où les personnes pourront se détendre et rencontrer d’autres concitoyens. L’organisme communautaire voudrait également ouvrir les portes de son Fab Lab où les amateurs de sciences et technologies pourront y trouver leur compte.

«Cet automne, les gens vont sentir que quelque chose se trame au Patro!»

Bien centralisé dans le Vieux-Lévis, l’organisation lévisienne souhaite avoir des tentacules un peu partout sur le territoire de Lévis pour offrir ses services à tous les citoyens, même ceux qui habitent loin de ses locaux.

«Il faut que ce Patro soit le Patro de l’ensemble de la population. Ce n’est pas vrai que tout le monde peut profiter du Patro sur tout le territoire en ce moment et c’est notre responsabilité d’aller à la rencontre des personnes qui sont plus loin, en collaboration avec les acteurs du milieu déjà en place. Il faut être en proximité avec les gens, c’est fondamental», soutient M. Brulotte.

Les plus lus

Les policiers et pompiers rendent hommage à un citoyen

Bien connu pour son apport et son soutien aux policiers et pompiers lévisiens depuis au moins 35 ans, Robert Cameron combat depuis peu une maladie grave. Pour l’aider à passer au travers de cette épreuve, les policiers et pompiers l’ont invité à prendre une photo avec eux, le 25 août dernier.

L’activité Grimpons pour l’espoir est relancée

Après un an de pause, la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de sclérose en plaques (SCSP) invite les gens à participer à son activité de financement Grimpons pour l’espoir, qui aura lieu le 9 octobre au Centre de plein air de Lévis. Les participants pourront choisir cette année de s’inscrire dans un volet participatif ou compétitif, qui est une nouveauté de cette année. Les insc...

Derrière l’objectif : un défi pour faire connaître la SLA

C’est le 8 janvier dernier que le Lambertin Jacques Plante a reçu un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique (SLA), également connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig. Afin de faire connaître cette maladie encore incurable et amasser des dons pour la recherche, les fils du résident et photographe de Saint-Lambert-de-Lauzon, Maxime et Steeven Plante, ont lancé les défis sportifs Derrière l...

De Rimouski à Lévis à vélo pour la santé mentale

De Rimouski à Lévis, Anne Bérubé s’est lancé un défi de parcourir 300 kilomètres à vélo en 5 jours afin d’amasser des fonds pour l’organisme Santé mentale Québec - Chaudière-Appalaches qui travaille à la prévention de la santé mentale. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont plus de 2 000 $ qui avait été amassés pour la cause.

Pascal Brulotte quitte un Patro «en santé»

Directeur général du Patro de Lévis depuis presque 11 ans, Pascal Brulotte a annoncé au Journal son départ de l’organisation prévu d’ici la fin septembre afin de relever de nouveaux défis. Selon lui, son successeur pourra reprendre une organisation «en santé» et avec plein de projets sur la table.

Jean-François Longchamps à l’intérim du Patro

Le Patro de Lévis a annoncé la nomination de Jean-François Longchamps, directeur général adjoint actuel, au poste de directeur général intérimaire de l’organisation, le 10 septembre. Rappelons que la semaine dernière, Pascal Brulotte, directeur général du Patro, avait annoncé son départ.

Année record pour la Loto-Mobile +

La Fondation Hôtel-Dieu de Lévis a procédé aux tirages de la Loto-Mobile +, le 3 septembre dernier. Une année record pour la fondation alors que plus de 9 200 billets ont été vendus, ce qui a permis d’enregistrer un profit de 97 000 $.

Le diocèse «tend la main» aux victimes d’abus sexuels

Le 21 août 2020, une action collective visant le diocèse de Québec a été déposée à la Cour supérieure du Québec afin d’obtenir une indemnisation pour toute personne victime d’agression sexuelle de la part d’un membre du clergé, d’un employé ou d’un bénévole sous la responsabilité directe de l’archevêque catholique de Québec entre 1940 et aujourd’hui. Dans le cadre de cette action, le diocèse de Qu...

Bénévoles d’expertise souligne l’apport de bénévoles et d’organismes

Lors de son assemblée générale annuelle, Bénévoles d’expertise (BE) a reconnu et souligné les cinq ans d’engagement et de fidélité de 20 bénévoles experts et organismes de son territoire.

Un nouveau président à la FADOQ Québec Chaudière-Appalaches

Le conseil d’administration de la FADOQ Québec Chaudière-Appalaches a présenté, le 19 août, son nouveau président. Guy Bonneau est en poste depuis quelques semaines déjà et commencera à l’automne une tournée des clubs locaux pour rencontrer les membres.