Comme les autres banques alimentaires du Québec, le Grenier doit faire face à une importante augmentation du nombre de demandes d’aide. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT - ARCHIVES

Les impacts économiques provoqués par la pandémie de COVID-19, particulièrement au niveau de l’inflation, ont fait exploser les besoins en aide alimentaire à Lévis, tout comme ailleurs au Québec. Le comptoir alimentaire le Grenier fait notamment face à une recrudescence de la demande pour ces services à l’approche du temps des Fêtes.

«Pour les mois de septembre, octobre et novembre, les demandes sont nettement en augmentation. Le taux de nouvelles demandes a augmenté de 33 % et le taux de nouvelles personnes servies par le Grenier a connu une hausse de 20 %. En novembre, nous avons aidé 788 personnes différentes. […] Normalement, nous donnons entre 300 et 400 paniers de Noël chaque année. Pour ce temps des Fêtes, nous allons certainement dépasser les 500 paniers de Noël. Et c’est sans compter les 200 paniers réguliers que nous donnons également aux personnes qui utilisent nos services», a d’entrée de jeu expliqué Caroline La Fontaine, la directrice du Grenier, lors d’une entrevue avec le Journal le 9 décembre.

Cependant, cette situation est généralisée dans la province. Dans son Bilan-Faim 2021, une enquête menée auprès des quelque 1 200 membres de Banques alimentaires du Québec, le regroupement a dévoilé que plus de 600 000 Québécois ont recours à l’aide alimentaire mensuellement et qu’une augmentation significative de 37 % de la distribution de paniers de provisions a été constatée.

L’enquête révèle également qu’en plus de l’effet pandémique, l’augmentation du coût de la vie fait également partie des facteurs aggravant l’insécurité alimentaire. Selon le Bilan-Faim 2021, le nombre de personnes en emploi qui ont recours aux paniers de provisions a bondi de 40 %. Une situation aussi constatée au Grenier.

«Ce n’est pas le même profil de personnes que nous accueillions avant la pandémie. On aide de plus en plus des personnes immigrantes qui ne faisaient pas appel auparavant à notre comptoir alimentaire ainsi qu’à des familles de la classe moyenne. […] Également, avec l’inflation des prix des denrées alimentaires, on aide davantage d’aînés qui voient toutes leurs dépenses augmenter sans que leur pension n’augmente proportionnellement à cette inflation», ont illustré Mme La Fontaine et André Poisson, l’un des administrateurs de l’organisme lévisien.

Tempête parfaite

En plus de faire face à cette augmentation des de-mandes, le Grenier doit aussi faire face aux impacts de la situation économique en ce qui a trait à ses activités. Comme d’autres banques alimentaires, Moisson Québec, son principal fournisseur de denrées, fait face à un manque de denrées alimentaires, de main-d’œuvre et de bénévoles récurrents.

Pour pallier à cette situation, le Grenier a augmenté ses achats de denrées. Mais comme tous les clients des épiceries, l’organisme fait face également à l’augmentation des prix des produits alimentaires.

Espérant que les gouvernements octroient de nouvelles aides financières aux banques alimentaires pour les aider à passer à travers cette nouvelle tempête, l’organisme lévisien compte une nouvelle fois sur la générosité des Lévisiens pour regarnir ses réserves.

«Nous espérons des dons en denrées variées, particulièrement des produits pour les enfants ainsi que des produits d’hygiène féminine. Comme à tout moment dans l’année, tous les dons, qu’ils soient en denrées ou en argent, sont acceptés. Cette aide nous permettra de faire face aux problèmes d’approvisionnement, qui réduisent notre marge de manœuvre», a souligné la directrice du Grenier.

Du même souffle, André Poisson a invité tout Lévisien ayant besoin d’aide alimentaire à ne pas hésiter à faire appel aux services du Grenier.

«Notre volonté est claire, nous allons aider tout le monde qui demande de l’aide. Ce n’est pas comme quand un restaurant ferme et que le consommateur a le choix d’aller dans un autre établissement. Si nous ne donnons pas le service, les personnes qui font appel au Grenier n’ont pas de plan B. Dans nos nouveaux locaux, nous sommes prêts à accueillir tout le monde dans la confidentialité et la dignité», a indiqué le membre du conseil d’administration.

Soulignons finalement que pour effectuer un don au profit du Grenier, vous pouvez visiter le comptoirlegrenier.com/simpliquer/.

Les plus lus

Offrir un bouquet de fleurs pour faire connaître une mission

Fleuriste McNeil a décidé cette année de se rallier derrière la cause de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) et vendra le Bouquet du Littoral à l’occasion de la fête des Mères afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui accompagne les malades en fin de vie.

Sclérose en plaques : Marc Picard s’implique de nouveau

Participant régulier aux activités de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP), le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, s’impliquera davantage une nouvelle fois pour cette cause. C’est sous sa présidence d’honneur qu’aura lieu à Lévis l’édition 2022 de la Marche de l’espoir, le 29 mai prochain.

Opération Enfant Soleil investit près de 110 000 $ dans la région

Par voie de communiqué, Opération Enfant Soleil a annoncé qu’il octroie cette année 109 690 $ à six établissements de santé de la Chaudière-Appalaches. Cet investissement permettra encore une fois d’améliorer l’offre de soins offerte aux familles de la région.

Un franc succès pour le tournoi des pompiers

Du 28 avril au 1er mai derniers, 96 équipes de hockey de différents corps de pompiers du Québec étaient de passage à Lévis pour la 30e édition du Tournoi de hockey des pompiers du Québec. L’événement, qui permet de récolter des dons au profit de la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés, a été couronné de succès.

Exploitation sexuelle : Alliance-Jeunesse reçoit une aide financière

Au nom de la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a annoncé, le 20 avril, que le gouvernement provincial accorde 75 000 $ à Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière pour son projet de prévention et d’intervention en matière d’exploitation sexuelle des jeunes.

Aller aider les Ukrainiens sur le terrain

Déjà impliqué dans les causes humanitaires, le Lévisien Raymond Maillette mettra la main à la pâte afin d’aider directement des réfugiés ukrainiens. Le retraité s’est récemment envolé pour la Pologne pour donner de son temps au profit de cette cause.

Une collecte pour aider une famille ukrainienne

Avec l’aide des deux autres paroisses catholiques du Grand Lévis, la paroisse Saint-Jean-l’Évangéliste s’active afin de récolter des fonds afin de permettre l’arrivée d’une famille de réfugiés ukrainiens à Lévis.

Un nouveau mois vert au Filon

Le comité vert du Filon organise une fois de plus cette année son Mois Vert. Par Érick Deschênes

Une jeune Lévisienne reconnue pour son implication

Une jeune Lévisienne de 17 ans s’est démarquée par ses implications bénévoles dans sa communauté. L’engagement d’Anne-Èva Soucy a été souligné par le gouvernement du Québec, alors qu’elle a reçu l’honneur Jeune Bénévole – Prix Claude-Masson, qui récompense des personnes âgées de 14 à 35 ans lors des prix Hommage bénévolat-Québec.

Hymne au printemps en support aux Ukrainiens à l’Église de Saint-Anselme

En collaboration avec la Fabrique Saint-Anselme, la soprano Rachelle Thibodeau a mis sur pied un concert-bénéfice, Hymne au printemps, en support et hommage au peuple ukrainien. Au cours de l’événement, des dons seront récoltés pour la cause et six musiciens prendront part à ce spectacle présenté le 22 mai à 15h à l’Église de Saint-Anselme.