CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Les organisateurs du Salon santé, Bonheur et Abondance, qui s’est tenu au Centre de congrès et d’expositions de Lévis du 6 au 8 septembre, ont dressé un bilan positif de la première édition de l’événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions.

Ce sont près de 3 000 visiteurs uniques qui se sont déplacés pendant la fin de semaine afin de participer aux diverses activités de la programmation et aller à la rencontre des exposants. Selon des discussions entre les organisateurs et les exposants, le taux de satisfaction est «très élevé».

«Notre devise est les exposants d’abord et avant tout, et nous constatons que l’énergie déployée afin d’être à leur service fut grandement appréciée. Nous avons livré ce que nous avions promis, nous voulions être à la hauteur des attentes de nos exposants et offrir une expérience agréable et ludique aux visiteurs», a souligné Giuliana Iuliani, porte-parole du Salon Santé, Bonheur et Abondance.

Soulignons finalement que l’événement sera de retour l’an prochain au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, les 11, 12 et 13 septembre. Le Salon sera également présenté dans d’autres villes québécoises en 2020.

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

Des temps difficiles pour le Boule-O-Drome

Dans l’obligation de fermer ses portes en raison de la pandémie depuis le 15 mars, Claire Nolet, propriétaire de l’établissement, attend impatiemment que le gouvernement du Québec la laisse ouvrir son salon de quilles.

Lévis présente son plan de match pour favoriser l’achat local

C’est notamment en compagnie de Philippe Meurant, le directeur du développement économique et de la promotion de la municipalité, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 11 juin le plan de match de la Ville pour favoriser l’achat local au cours des prochains mois. Avec entre autres la mise en place d’un nouveau portail territorial transactionnel, Lévis veut inciter ses citoyens à ...

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.

Les finalistes des Pléiades maintenant connus

Lors d'une conférence de presse virtuelle, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a dévoilé, le 5 juin, les finalistes du concours des Pléiades - Prix d'excellence 2020.

Coiffure et esthétique : une réouverture attendue

C’est le lundi 1er juin qu’ont rouvert les salons de coiffure et d’esthétique du Québec. Les mesures obligatoires demandent de l’adaptation, mais les clients sont au rendez-vous. Les salons sont débordés et ceux de Lévis ne font pas exception, trois propriétaires nous font part de leur situation.

Un nouvel honneur pour le Quality Inn & Suites de Lévis

Dans le cadre des prix Satisfaction de la clientèle 2020, Choice Hotels Canada a remis le prix Platine au Quality Inn & Suites de Lévis. Cette distinction récompense les hôtels canadiens «pour leur excellence opérationnelle et leur dévouement à offrir un service de qualité supérieure».

Des écoles de conduite veulent rouvrir

Les écoles de conduite du Québec sont fermées depuis le 13 mars. Le 31 mai dernier, le réseau d'écoles de conduite Tecnic a demandé leur réouverture et a proposé des mesures de salubrité au gouvernement provincial.

La coopération à travers la crise

Comme les entreprises prônant un autre modèle d’affaires, les coopératives et les mutuelles de la région ont dû faire face aux impacts économiques de la crise de la COVID-19. Selon des représentants de ce milieu économique, ce modèle d’affaires a toutefois permis à plusieurs entreprises de passer à travers le pire de la crise et de continuer de faire une différence dans leur collectivité.