François Pelletier, Caroline Napert, Dominic Napert et Eva Bastien ont fondé Roger Bontemps. CRÉDIT : COURTOISIE

Depuis plus de trois ans, quatre Lévisiens, Dominic Napert, sa conjointe Eva Bastien, sa sœur Caroline et son beau-frère François Pelletier, vivent leur rêve par l’entremise de leur entreprise Roger Bontemps. En plus d’avoir pu démarrer leur projet entrepreneurial, le groupe vend littéralement du bonheur puisque Roger Bontemps se spécialise dans la production d’un jeu méconnu, mais de plus en plus populaire : le Mölkky.

L’aventure de Roger Bontemps s’est amorcée après une simple journée entre amis à l’extérieur. C’est à ce moment que Dominic Napert a découvert le Mölkky, plus communément appelé jeu de quilles finlandaises au Québec, grâce à un ami qui possédait ce jeu.

Rappelons que le principe du Mölkky est de faire tomber des quilles en bois à l’aide d’un lanceur du même nom que le jeu. Les quilles sont marquées de 1 à 12. La première équipe arrivant à totaliser exactement 50 points gagne la partie. Au début d’une partie, elles sont placées à trois ou quatre mètres des joueurs. Lorsqu’une quille a été abattue, on la relève juste là où elle se trouve, sans la soulever. C’est ainsi qu’au cours de la partie, les quilles s’éparpillent et s’éloignent.

Le résident de Saint-Rédempteur a été conquis par le concept de ce passe-temps idéal lors d’activités entre amis ou avec des membres de sa famille. Il a alors convaincu sa conjointe, sa sœur et son beau-frère de concrétiser leur désir de se lancer en affaires en créant une entreprise qui allait produire ce jeu.

Pour illustrer tout le plaisir que peut procurer ce jeu, l’image liée au qualificatif Roger Bontemps, qui désigne un bon vivant, un compagnon peu enclin aux conflits, une personne joviale qui ne cherche qu’à avoir du plaisir sans se casser la tête, a été choisie comme marque pour l’entreprise. D’ailleurs, l’entreprise produit des «12 à Roger» plutôt que des jeux de Mölkky afin de se coller à son image de marque.

«C’est un jeu très intéressant qui fait changement de nos traditionnels jeux lors de nos réunions de famille ou entre amis, comme les washers ou les fers. Le jeu de quilles finlandaises peut amener une compétition bon enfant tout en étant accessible à tout le monde. C’est un jeu qui n’est pas très compliqué et qui est très rassembleur», explique Dominic Napert.

Le vent dans les voiles

 Si à ses débuts Roger Bontemps a permis de créer des 12 à Roger pour les amis de ses propriétaires, les activités de l’entreprise lévisienne ont ensuite pris de l’ampleur. Les quatre propriétaires de Roger Bontemps ont donc dû mettre en place un processus de production bien serré puisqu’ils ne peuvent encore gagner leur vie grâce aux activités de leur entreprise.

En effet, ce sont les quatre Lévisiens qui coupent le bois franc, le sablent ainsi qu’emballent et distribuent les jeux. Selon Dominic Napert, ce souci de la qualité du produit a permis à Roger Bontemps de se distinguer et d’occuper la place qu’elle détient désormais.

Son jeu de quilles finlandaises est disponible dans près d’une vingtaine de magasins au Québec. Avec la popularité grandissante du camping et des chalets en raison de la pandémie, les ventes de l’entreprise lévisienne ont explosé en 2020. L’an dernier, Roger Bontemps a doublé son chiffre d’affaires.

Devant ses succès, Roger Bontemps a franchi une autre étape en avril alors que l’entreprise a déménagé ses pénates dans un espace plus grand à Saint-Rédempteur. De plus, l’entreprise a fait l’acquisition d’une machine au laser pour graver elle-même ses quilles et aussi offrir ce service à ses clients pour d’autres produits.

Grâce à ces changements, Roger Bontemps peut répondre à la demande grandissante pour ses produits ainsi que développer un volet corporatif. Avec sa machine au laser, l’entreprise peut concevoir et notamment personnaliser des ensembles de Mölkky avec les logos d’entreprise.

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Un nouvel établissement de restauration à Saint-Romuald

Le Théophile, nouveau restaurant mélangeant cuisines d’inspiration californienne et italienne, a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Saint-Romuald. Les clients peuvent se retrouver pour manger sur la terrasse ou à l’intérieur dans cette maison de 1857 réaménagés par les restaurateurs qui planchent sur ce projet depuis un an.

Une Baraque à bières à Lévis

La Baraque à bières de Lévis a ouvert ses portes aux clients le 23 juin dernier, au 70, avenue Bégin dans le Vieux-Lévis.

Les familles Carrier et Capwood s’unissent

Via sa page Facebook, le Marché Carrier annonçait le 9 juillet qu’une deuxième succursale de l’entreprise ouvrirait ses portes du côté de Québec d’ici septembre prochain. Ainsi, le Marché Carrier s’est associé avec le groupe Capwood, une société d’investissements et de gestion d’actifs immobiliers québécoise, pour élaborer ce projet qui pourrait résulter à la création de plusieurs marchés Carrier ...

Le Café Bistro Van Houtte Lévis ferme ses portes

En raison de la faillite de Gestion Caféco, l’entreprise qui opérait cet établissement, le Café Bistro Van Houtte Lévis, situé dans le centre-ville de Lévis, a fermé ses portes à la fin du mois de juin.

Une formation professionnelle de plus en plus recherchée

En mars dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, annonçaient l’objectif des gouvernements fédéral et provincial de brancher la quasi-totalité du Québec à l’Internet haute vitesse, c’est-à-dire 150 000 foyers d’ici septembre 2022. Ainsi, la demande de main-d’œuvre est grande dans le domaine des télécommunications et le Centre de for...

Un complexe de condos locatifs verra le jour à Saint-Nicolas

En 2022, 72 condos locatifs verront le jour aux abords du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Saint-Nicolas. Le promoteur derrière Roc-Pointe sur le fleuve était fier de donner le coup d’envoi du projet de 24 millions $, le 12 juillet, accompagné d’élus municipaux.

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député de...

Un jeune entrepreneur «capable de suivre»

À 19 ans, Jacob Leclerc fait déjà partie du monde des affaires depuis maintenant près d’un an. Représentant aux ventes pour une compagnie d’outillage à temps plein, étudiant en administration des affaires et employeur en gestion immobilière à temps partiel, rien n’arrête ce jeune entrepreneur de réaliser ses rêves.